L’affiche du jour du Souvenir 1997

L’affiche du jour du Souvenir de 1997 porte sur la guerre de Corée et présente des oeuvres d’un ancien combattant canadien de la guerre de Corée, M. Edward Zuber, de Seely’s Bay, en Ontario. Zuber a servi en Corée de 1952 à 1953 au sein du Royal Canadian Regiment.

Résistance à Kapyong (détail)

Par Edward Fenwick Zuber, 1990
Cat. No. : 90041
© Musée canadien de la guerre

C’est à Kapyong que les Canadiens livrèrent l’un de leurs plus formidables combats, un combat rapproché, à flanc de coteau comme les nombreux autres que les troupes canadiennes durent livrer tout au long de cette guerre.

Les 23 et 24 avril 1951, les unités du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (PPCLI), en poste sur la cote 677 près de la Kapyong, furent assaillies par une véritable nuée de combattants chinois et nord-coréens. Le combat fut féroce et quasi corps à corps. Un commandant canadien dut même demander l’appui du feu d’artillerie sur sa propre position. À un certain moment, les hommes du PPCLI étaient complètement encerclés. Approvisionnés par voie des airs, ils continuèrent à se battre. En récompense de leur bravoure, les hommes du PPCLI eurent droit à une citation du président des États-Unis.

L’aube, golfe de Corée

Par Edward Fenwick Zuber, 1989
Cat. No. : 90025
© Musée canadien de la guerre

La Corée étant une péninsule, elle présentait une situation assez spéciale à l’appui naval. Les destroyers de la Marine royale du Canada furent les premières forces canadiennes à arriver en Corée. Bien qu’il ne possédait qu’une petite force navale en temps de paix, le Canada maintint trois destroyers en tout temps sur le théâtre coréen, tout au long de la guerre. Au total, huit destroyers canadiens participèrent à la guerre de Corée. Ils maintinrent un blocus permanent de la côte ennemie, assurèrent la couverture des porte-avions, et bombardèrent les routes ennemies, les trains et diverses positions le long de la côte (comme le dépeint l’oeuvre de Zuber).

La guerre de Corée, 1950-1953

Le 25 juin 1950, les forces armées nord-coréennes franchissaient le 38e parallèle pour pénétrer dans la République de Corée. Les Nations Unies condamnèrent l’attaque, et le Canada se joignit à 15 autres pays pour s’opposer à l’agression. Après avoir subi quelques revers, les forces alliées progressèrent vers la frontière chinoise. Le 26 novembre 1950, la Chine entra en guerre du côté de la Corée du Nord, et les forces alliées furent refoulées de nouveau vers le sud, en deçà du 38e parallèle. Vers le milieu de 1951, les alliés avaient repoussé les Chinois et les Nord-Coréens au-delà du 38e parallèle et comme les négociations de cessez-le-feu traînaient en longueur, une période de combats statiques s’amorça. Les combats prirent fin lorsque l’accord d’armistice fut signé le 27 juillet 1953. Toutefois, la guerre de Corée ne se termina jamais de façon officielle. La trêve entre la Corée du Nord et la Corée du Sud demeure difficile.

Le Canada fut le troisième plus important collaborateur de la force multi-nationale en Corée. Il fournit des pilotes, des unités navales et des effectifs terrestres importants, dont le Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, le Royal Canadian Regiment et le Royal 22e Régiment. Quelque 26 791 Canadiens ont servi en Corée. Le Canada subit 1 558 pertes, dont 516 morts.

Conception : Aerographics Creative Services

Date de modification :