L’affiche du jour du Souvenir 1999

« Un siècle de vaillance ». L’affiche du jour du Souvenir de 1999 commémore les efforts consentis par le Canada en temps de guerre et dans le cadre des opérations de maintien de la paix au cours du XXe siècle.

Cette année, la Légion royale canadienne nous invite à participer à un projet spécial, la « Vague de 2 minutes de silence », qui a pour objet de rendre hommage aux Canadiens et aux Canadiennes qui sont morts à la guerre. La Légion a conçu ce projet du millénaire pour nous inciter à observer le silence et rendre hommage à tous les hommes et à toutes les femmes qui ont servi notre pays en temps de guerre. La Vague de silence débutera à Terre-Neuve à onze heures, heure locale, le 11 novembre et continuera son parcours à travers les six fuseaux horaires du Canada à mesure que nous nous arrêtons pour réfléchir à ceux et celles qui ont sacrifié leur vie pour la liberté. Participez au projet de la Vague de silence et faites de ce jour du Souvenir un mémorial vivant pour tous. Pour de plus amples renseignements au sujet de cette initiative, consultez le site Web de la Légion royale canadienne.

Photos (à partir du coin supérieur droit, en ordre descendant) :

Pour la première fois au cours de l’histoire du Canada, des sous-marins de l’Axe ont coulé deux vraquiers dans le golfe du Saint-Laurent dans la nuit du 11 au 12 mai. Le Nicoya, un bananier britannique, transportait alors le ravitaillement de guerre. Les flammes et les éclats de l’explosion ont été observés de la côte. Six marins ont péri dans l’attaque. Un autre vraquier, le Leto, a été touché quelques heures plus tard. Douze marins ont perdu la vie. (Photo : Première page du Halifax Herald, le mercredi 13 mai 1942. Bibliothèque nationale du Canada NL12600)

Lorsque le Canada est entré dans la Première Guerre mondiale en 1914, 3 141 infirmières militaires canadiennes se sont enrôlées comme volontaires. Les infirmières militaires ont en outre servi durant la Seconde Guerre mondiale, ainsi qu’en Corée et au Japon pendant la guerre de Corée. Les infirmières militaires, qui portent maintenant le titre d’« officiers des soins infirmiers », ont également servi durant la guerre du Golfe ainsi qu’en Bosnie-Herzégovine, au Rwanda et en Somalie. (Photo : Infirmières militaires canadiennes, mai 1917. Collection ANC/Margaret [Ross] MacKinnon)

Plus d’un million d’hommes et de femmes se sont enrôlés dans l’armée, la marine et l’aviation au cours de la Seconde Guerre mondiale (1939—1945). Plus de 45 000 d’entre eux ont perdu la vie durant cette guerre. Au cours de la campagne de la Sicile, qui s’est déroulée du 10 juillet au 6 août 1943, on a utilisé des mules pour acheminer des approvisionnements à travers les montagnes et pour transporter les blessés. (Photo : Compagnie d’appui du Royal Canadian Regiment près de Regalbuto en Sicile. ANC PA-116854)

Les guerres ont grandement modifié les rôles que les femmes pouvaient jouer dans la société. En effet, un grand nombre de femmes ont travaillé côte à côte avec les hommes dans les usines, sur les terrains d’aviation et dans les fermes. D’autres ont fait partie des forces féminines à titre de mécaniciennes, d’arrimeuses de parachutes, de radiotélégraphistes, de commis et de photographes. (Photo : Wrens rattachées au NCSM Coverdale. Une membre du Service féminin de la Marine royale du Canada utilise un appareil radiogoniométrique à Moncton [Nouveau-Brunswick], août 1945. Leblanc/MDN/APCPA142540)

Au cours des Première et Seconde Guerres mondiales et de la guerre de Corée, les réserves indiennes du Canada ont vu partir un grand nombre de leurs jeunes adultes. On aperçoit ici un chef indien bénissant une nouvelle recrue qui s’apprête à quitter sa réserve après s’être enrôlée en 1942, au cours de la Seconde Guerre mondiale. Selon un groupe d’anciens combattants autochtones, environ 12 000 Autochtones ont servi dans les trois guerres. (Photo : MDN/ANC PA-129070)

Un Coyote, véhicule blindé de reconnaissance du Lord Strathcona’s Horse (Royal Canadians), gravit une colline pour réapprovisionner l’un des postes d’observation canadiens établis près du centre du Kosovo. Les troupes chargées de rétablir la paix au Kosovo s’emploient à aider les réfugiés à rentrer dans leurs foyers et à retrouver leurs voisins ainsi que les êtres qui leur sont chers. (Photo : Sergent France Dupuis, le 3 juillet 1999)

La guerre de l’Afrique du Sud de 1899—1902, qui est mieux connue sous le nom de Guerre des Boers, a donné lieu à la première expédition militaire d’envergure du Canada à l’étranger. Parmi les 7 369 soldats qui ont servi en Afrique du Sud, 89 sont morts au combat, 135 sont morts à la suite de maladies et 252 ont été blessés. Le sergent Arthur Richardson du Lord Strathcona’s Horse s’est vu décerner la Croix de Victoria pour avoir sauvé un camarade blessé, sous le tir nourri de l’ennemi à Wolve Spruit. (Photo : CWM/MCG-19740387-056)

Billy Bishop fut l’un des plus grands as de la Première Guerre mondiale, une guerre qui a été la scène des premiers combats aériens. Selon les compte rendus officiels, Bishop a abattu 75 avions et, selon des données non confirmées, il en aurait abattu cinq autres. Il a reçu la Croix de Victoria et un certain nombre d’autres décorations pour ses exploits. En 1938, alors que le danger que posait l’Allemagne nazie était sur le point de se concrétiser, le gouvernement a nommé Bishop au poste de directeur du comité consultatif chargé d’assurer l’expansion du Corps d’aviation royal canadien. (Photo : ANC PA-22515)

Les survivants de navires marchands torpillés à bord du chalutier de sauvetage NSM Northern Gift, à St.John’s (Terre-Neuve), en avril 1943. La marine marchande a contribué considérablement aux efforts de guerre pendant la Première et la Seconde Guerres mondiales. Elle a transporté des millions de tonnes de denrées alimentaires, de munitions, de pétrole, et des troupes sur les océans du monde entier. (Photo : ANC PA-153052)

Le major J.M. Anderson, aumônier militaire, en compagnie d’un groupe d’enfants de l’orphelinat Young Nak Barinwon, à Séoul (Corée) le 21 avril 1954. La participation du Canada à la guerre de Corée (1950—1953) a témoigné de la volonté de notre pays à soutenir les idéaux des Nations Unies et à prendre les armes pour maintenir la paix et la liberté. Au total, 26 791 Canadiens et Canadiennes ont servi durant la guerre de Corée et 7 000 autres ont servi sur ce théâtre de guerre à partir du cessez-le-feu jusqu’à la fin de 1955. C’était le début d’une ère nouvelle— troupes canadiennes affectées à la surveillance de la trêve, aux commissions de paix, et aux forces d’urgence. (Photo : ANC PA-112644)

Une campagne de promotion lancée durant la Première Guerre mondiale a incité les Canadiens à acheter des obligations d’emprunt de guerre. En 1915, le Canada a recueilli 100 millions de dollars en empruntant de l’argent au public. Dès 1918, les sommes ainsi recueillies atteignaient 660 millions de dollars.

Walter Leigh Rayfield, membre du 7e bataillon du Corps expéditionnaire canadien (CEC), a reçu la Croix de Victoria pour le courage, le sens du devoir et l’esprit d’initiative des plus exceptionnels dont il a fait preuve au cours des opérations exécutées à l’est d’Arras du 2 au 4 septembre 1918. Plus de 619 000 hommes et femmes ont combattu durant la Première Guerre mondiale et plus de 66 000 d’entre eux ont péri. C’est le plus grand nombre de Canadiens morts au combat à ce jour dans une même guerre. (Photo: ANC PA-6701)

Médailles (de gauche à droite) :

La Médaille de guerre britannique a été décernée par le roi Georges V en 1919 pour souligner que la guerre avait été menée à terme avec succès et reconnaître la dure tâche que les forces de Sa Majesté avaient accomplie. Jusqu’en 1920, cette médaille a été décernée pour les services rendus en matière de déminage en mer après la guerre ainsi que pour les services rendus dans le Nord et le Sud de la Russie, l’Est de la Baltique, en Sibérie, sur la mer Noire et sur la mer Caspienne.

La Médaille canadienne des Volontaires a été décernée aux membres de tous les grades ayant servi avec honneur comme volontaires au sein des forces navales, militaires et aériennes actives du Canada pendant 18 mois (540 jours au total) du 3 septembre 1939 au 1er mars 1947. On a remis une agrafe ornée d’une feuille d’érable en argent pour service outre-mer aux personnes ayant servi à l’extérieur du Canada pendant au moins 60 jours consécutifs.

La Médaille de guerre de 1939—1945 a été décernée aux membres ayant servi à plein temps au sein des forces armées pendant 28 jours au cours de la période du 3 septembre 1939 au 2 septembre 1945, et ce peu importe l’endroit où ils avaient servi.

Anciens Combattants Canada publie cette affiche dans le but de promouvoir la Semaine des anciens combattants, qui se tient du 5 au 11 novembre 1999.

Date de modification :