Dix faits en bref sur... le jour du Souvenir

  1. Le jour du Souvenir fut célébré pour la première fois en 1919 partout dans le Commonwealth britannique. Appelée à l’origine jour de l’Armistice, cette journée visait à commémorer la convention d’armistice qui mit fin à la Première Guerre mondiale le lundi 11 novembre 1918 à 11 h : la onzième heure du onzième jour du onzième mois.
  2. De 1921 à 1930, le jour de l’Armistice fut célébré le lundi de la semaine où tombait le 11 novembre. En 1931, Alan Neill, député fédéral de Comox–Alberni, introduisit un projet de loi visant à commémorer l’Armistice le jour même du 11 novembre. Ce projet de loi adoptée par la Chambre des communes changea aussi le nom de cette journée à « jour du Souvenir ». Le premier jour du Souvenir fut célébré le 11 novembre 1931.
  3. Le 11 novembre de chaque année, les Canadiens et les Canadiennes observent un moment de silence en hommage aux hommes et aux femmes qui ont servi le Canada et qui continuent de le faire en temps de guerre, de conflit et de paix. Nous nous souvenons ainsi des plus de 2 300 000 personnes qui ont servi tout au long de l’histoire de notre pays et des plus de 118 000 qui ont consenti le sacrifice ultime.
  4. Le coquelicot est le symbole du jour du Souvenir. La Légion royale canadienne vend des reproductions de coquelicots afin de recueillir des fonds pour venir en aide aux vétérans.
  5. Le jour du Souvenir est un jour férié fédéral au Canada. Les trois territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut) et six provinces (Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan, Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador) en ont également fait un jour férié.
  6. La cérémonie nationale a lieu au Monument commémoratif de guerre du Canada à Ottawa. Elle est présidée par le gouverneur général du Canada. Le premier ministre du Canada, d’autres représentants gouvernementaux, des représentants d’organismes de vétérans, des représentants diplomatiques, d’autres dignitaires et des vétérans y assistent aux côtés du grand public.
  7. Juste avant la cérémonie, de longs défilés de vétérans, de membres des Forces armées canadiennes, d’agents de la GRC et de cadets marchent jusqu’au monument avec, à leur tête, un corps de cornemuses et une garde des drapeaux. Une fois la cérémonie terminée, le défilé repart en sens inverse pour clore officiellement la cérémonie.
  8. Certains des 54 États membres du Commonwealth, tels que le Canada, le Royaume-Uni et l’Australie, observent la tradition du jour du Souvenir à la onzième heure du onzième jour du onzième mois. D’autres pays soulignent cet événement solennel, mais à des dates différentes. Par exemple, la Nouvelle-Zélande célèbre la Journée commémorative de l’ANZAC le 25 avril. En Afrique du Sud, la Journée du coquelicot est soulignée le dimanche le plus proche du 11 novembre.
  9. De nombreux pays qui ne sont pas membres du Commonwealth observent également le jour du Souvenir le 11 novembre, notamment la France, la Belgique et la Pologne.
  10. Les États-Unis célébraient autrefois le jour de l’Armistice le 11 novembre. En 1954, cependant, le jour de l’Armistice est devenu le jour des Vétérans.
Date de modification :