Histoire des Livres du Souvenir

Table des matières

Introduction La Tour de la Paix et les Livres du Souvenir Le Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale Le Livre du Souvenir de la Seconde Guerre mondiale Le Livre du Souvenir de Terre-Neuve Le Livre du Souvenir de la guerre de Corée Le Livre du Souvenir de la guerre en Afrique du Sud / L'Expédition sur le Nil Le Livre du Souvenir de la Marine marchande Le Livre du Souvenir - Au service du Canada La Chapelle du Souvenir

Introduction

Les sept Livres du Souvenir sont gardés dans la Chapelle du Souvenir de la Tour de la Paix au Parlement. Ils commémorent plus de 118 000 Canadiens qui, depuis la Confédération, ont consenti le sacrifice ultime en servant notre pays dans les forces militaires.

La Tour de la Paix et les Livres du Souvenir

C'est le 1er juillet 1917 que le premier ministre Sir Robert Borden a dédié un lieu dans l'édifice du Centre du Parlement, qu'il a décrit comme « un monument à la mémoire de nos ancêtres et du courage de ces Canadiens qui, pendant la Grande Guerre, ont combattu pour défendre les libertés du Canada, de l'Empire et de l'humanité ». Deux ans plus tard, le prince de Galles posait la pierre angulaire de « la Tour de la Victoire et de la Paix », aujourd'hui, la Tour de la Paix.

Originalement, l'intention était de graver tous les noms des soldats canadiens sur les murs de la Chapelle du Souvenir. Mais on a finalement constaté qu'il n'y avait pas assez de place pour contenir les quelque 66 000 noms des militaires qui donnèrent leur vie lors des batailles de la Première Guerre mondiale.

Il a fallu songer à d'autres solutions. C'est Le colonel A. Fortesque Duguid, DSO, a suggéré l'idée d'un livre du Souvenir. Le plan a été accepté et des modifications mineures ont dû être effectuées dans la Chapelle pour y installer le Livre.

Le prince de Galles est retourné au Canada le 3 août 1927 pour dévoiler l'autel, un cadeau du gouvernement britannique, sur lequel repose le Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale.

Le Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale

Le Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale est le premier Livre du Souvenir qui a été réalisé, et le plus volumineux des Livres. Il contient plus de 66 000 noms.

L'artiste choisi pour faire le travail était James Purves de London, en Ontario. À ce moment-là, on s'attendait à ce que la réalisation du Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale prenne cinq ans et coûte 35 000 $. Cependant, le travail n'a pas été achevé avant 1942, c'est-à-dire onze ans après la formation du comité chargé du projet. Les raisons de ce retard étaient nombreuses. Purves avait notamment besoin de matériaux rares et tous les outils et les matériaux devaient venir de l'Empire britannique.

Le Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale

James Purves est mort en 1940. Il n'avait eu le temps de faire que le travail préliminaire. Le travail d'enluminure et d'illustration n'avait été effectué que sur une seule page du manuscrit. Par conséquent, tout le travail de Purves a été confié à Allan Beddoe, un artiste d'Ottawa et un assistant de Purves pendant plusieurs années. Le Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale a été complété deux ans et demi après que Beddoe ait pris la relève. Beddoe a été un administrateur consciencieux qui a consacré 30 ans de sa vie à la création des Livres du Souvenir du Canada. Il est mort en 1975.

Le Livre du Souvenir de la Seconde Guerre mondiale

Le Livre du Souvenir de la Seconde Guerre mondiale contient plus de 44 000 noms. En 1948, on décida de créer un Livre du Souvenir à la mémoire des Canadiens qui avaient perdu la vie au cours de la Seconde Guerre mondiale. Allan Beddoe a été choisi à cette occasion aussi pour faire le travail. Dans les notes qu'il a préparées sur le projet, Beddoe a écrit : « Je tiens à ce que mon travail soit un hommage approprié à la mémoire de tous ceux qui sont morts, mais également une œuvre qui soit parmi les plus belles réussites du genre à l'époque moderne. C'est un travail qui demande beaucoup d'application et de soin. Je n'ignore pas qu'il soit financé à l'aide des deniers publics et qu'il faut maintenir les coûts le plus bas possible. Mais je suis néanmoins conscient de la responsabilité qui m'échoit en tant qu'artiste face au peuple canadien, qui s'attend certainement à ce que ces fonds soient employés à la production d'une œuvre d'une beauté exceptionnelle ».

Le Livre du Souvenir de la Seconde Guerre mondiale

M. Beddoe devait entreprendre la réalisation de ce deuxième Livre au printemps de 1948 et comptait avoir terminé en août 1952. Au cours des trois premières années, Beddoe a rencontré une série de problèmes. Notamment le vélin (cuir de veau) est arrivé d'Angleterre neuf mois plus tard que prévu, puis il a fallu six mois à l'Imprimerie nationale pour attacher les gardes de toile au vélin. D'autres difficultés sont survenues lorsqu'il a fallu établir l'orthographe exacte des noms des femmes et des hommes d'origine française. Le comité interarmé des archives a eu beaucoup de difficulté à retracer les noms de Canadiens morts au combat au sein d'autres forces armées. Les sections historiques des trois services ont connu un retard de sept mois, en raison des autres obligations des diverses sections après la guerre. En plus, Beddoe et son équipe de travail ont passé six mois à chercher des lieux de travail convenables où la température et l'humidité pouvaient être contrôlées de façon à ne pas endommager le vélin délicat des livres.

À l'automne de 1949, on a finalement pu commencer la composition et l'illustration du livre. En 1950 et 1951, d'importantes modifications en matière de politique ont retardé la progression des travaux. Par exemple, on a décidé que les abréviations des régiments d'infanterie et des régiments blindés devaient être incluses au lieu de simplement inscrire les appellations désignant les divers corps. Quand ces décisions ont été prises, près de la moitié des plus de 44 000 noms avaient déjà été inscrits. Il a donc fallu rejeter tout ce travail et le reprendre à nouveau.

Beddoe a alors décidé d'apporter d'autres changements au Livre. Il a adopté une nouvelle calligraphie appelée « Foundation Hand ». Il engagea un autre rédacteur pour terminer la calligraphie du Livre du Souvenir de la Seconde Guerre mondiale. Beddoe inscrivit environ 75 noms par page dans le Livre du Souvenir de la Seconde Guerre mondiale comparativement à 125 par page dans le Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale. Beddoe a décidé aussi d'incorporer des pages soulignant des actes, des batailles et des lieux qui ont été significatifs pour les Canadiens pendant la guerre.

L'équipe de travail de Beddoe comprenait un chef adjoint, cinq artisans adjoints, deux rédacteurs, un agent comptable et un correcteur. Le Livre du Souvenir de la Seconde Guerre mondiale a été placé dans la Chapelle du Souvenir à l'occasion du jour de Souvenir, en 1957.

Le Livre du Souvenir de Terre-Neuve

Le Livre du Souvenir de Terre-Neuve commémore les hommes et les femmes de Terre-Neuve qui ont donné leur vie au nom de la liberté pendant la Première et la Seconde Guerres mondiales, avant que Terre-Neuve devienne officiellement une province du Canada, le 1er avril 1949. Ceux qui y figurent ont servi dans les trois branches des forces militaires—l'armée, la marine et les forces aériennes. Le Livre rend hommage à ceux qui servirent au cours des campagnes de la Première Guerre mondiale, notamment Gallipoli et Beaumont-Hamel, et de la Seconde Guerre mondiale, notamment en Afrique du Nord, en Italie et dans le Nord-Ouest de l'Europe. Le Livre du Souvenir de Terre-Neuve, qui contient plus de 2 300 noms, a été placé dans la Chapelle du Souvenir du Parlement en 1973. Une réplique du Livre est exposée dans l'Édifice de la Confédération à St. John's.

Le Livre du Souvenir de Terre-Neuve

Le Livre du Souvenir de la guerre de Corée

Le Livre du Souvenir de la guerre de Corée commémore les Canadiens qui ont donné leur vie pendant la guerre de Corée (1950-1953). Le 25 juin 1950, les forces armées de la Corée du Nord ont traversé le 38e parallèle et sont entrées dans la République de Corée. Cet événement a marqué le début des hostilités qui ont fait rage pendant plus de trois ans dans ce pays que ses habitants ont baptisé le « Pays du matin calme ». Ce conflit a fait plus de 1 500 victimes canadiennes, dont 516 morts. Ceux qui consentirent le sacrifice ultime sont commémorés dans le Livre du Souvenir de la guerre de Corée. On y trouve une page sur laquelle figure le symbole des Nations Unies entouré des armoiries des 17 pays qui ont servi au sein des forces des Nations Unies.

Le Livre du Souvenir de la guerre de Corée

Le Livre a été dévoilé dans la Chapelle du Souvenir le 11 novembre 1962 par le gouverneur général du Canada, le major-général Georges Vanier, DSO, MC, CD.

Le Livre du Souvenir de la guerre en Afrique du Sud et de l'Expédition sur le Nil

Le Livre du Souvenir de la guerre en Afrique du Sud et de l'Expédition sur le Nil commémore les soldats canadiens qui sont morts au cours de la guerre des Boërs (1899-1902) et de l'Expédition sur le Nil (1884-1885). L'Expédition sur le Nil de 1884 a marqué la première participation du Canada à une guerre outre-mer. Quatre cents volontaires, tous qualifiés en navigation fluviale, ont servi au cours de cette expédition—seize d'entre eux ont consenti le sacrifice ultime. La guerre d’Afrique du Sud a éclaté le 11 octobre 1889. Ce fut la première fois que d'importants contingents de troupes canadiennes furent déployées à l'étranger. Plus de 7 000 Canadiens se sont portés volontaires pour aller combattre en Afrique du Sud. Presque 300 noms figurent dans le Livre du Souvenir de la guerre en Afrique du Sud et de l'Expédition sur le Nil.

Le Livre du Souvenir de la guerre en Afrique du Sud et de l'Expédition sur le Nil

Le Livre a été dévoilé et placé dans la Chapelle du Souvenir le 31 mai 1962, date du 60e anniversaire de la signature du traité de Vereeniging, qui a mis fin à la guerre en Afrique du Sud.

Le Livre du Souvenir de la Marine marchande

Le Livre du Souvenir de la Marine marchande commémore les hommes et les femmes de la Marine marchande qui ont sacrifié leur vie sur les mers au service du Canada pendant la Première et la Seconde Guerres mondiales. Outre les noms de ceux qui sont tombés au champ d'honneur, ce livre contient des poèmes, des cartes et des images océaniques. Au cours de la Première Guerre mondiale, les navires marchands sont vite devenus la cible des navires de surface ennemis, et en avril 1915, 54 navires marchands alliés avaient été coulés. En 1917, 1 220 avaient sombré. Il n'existe aucune donnée au sujet du nombre de marins marchands qui ont servi en haute mer pendant la Grande Guerre. Nous savons cependant que plus de 570 d'entre eux y ont laissé leur vie.

Le Livre du Souvenir de la marine marchande

En août 1939, la Marine royale du Canada a pris le contrôle de tous les navires marchands. Les marins marchands n'étaient pas tenus de naviguer, mais quelque 12 000 d'entre eux ont choisi de contribuer à l'effort de guerre. Plus de 1 600 hommes et femmes de la Marine marchande sont morts au combat pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Livre du Souvenir de la Marine marchande a été dévoilé en 1993.

Le Livre du Souvenir - Au service du Canada

Le Livre du Souvenir - Au service du Canada commémore, au moment de son dévoilement, plus de 1 800 membres des Forces canadiennes (marine, armée, forces aériennes) qui sont morts dans l'exercice de leurs fonctions au Canada ou outre-mer, depuis le 1er octobre 1947, à l'exception de ceux qui sont commémorés dans le Livre du Souvenir de la guerre de Corée. Il rend hommage à ceux qui sont morts en temps de conflit et de paix, au cours d'exercices d'entraînement en vue d'opérations de maintien de la paix, dans le cadre de déploiements pour le maintien de la paix à l'étranger et dans l'exercice d'autres fonctions militaires.

Le Livre du Souvenir - Au service du Canada

La première date enregistrée dans le Livre est le 1er octobre 1947, soit la fin de la période d'admissibilité pour pouvoir figurer dans le Livre du Souvenir de la Seconde Guerre mondiale.

La Chapelle du Souvenir

Chaque année, plus de 500 000 visiteurs se rendent à la Chapelle du Souvenir, au deuxième étage de la Tour de la Paix du Parlement, pour admirer les Livres du Souvenir.

Date de modification :