Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Salut! - Décembre 2021

Partager cet article sur:

Veuillez transmettre ce courriel à vos amis et à votre entourage.

Dites-nous ce que vous pensez de Salut! en nous envoyant un courriel.

Programmes et services

Prenez soin de votre santé mentale pendant cette période

La période des fêtes peut être accablante quand on doit participer à des événements, préparer des rencontres, acheter des cadeaux, et c’est souvent une période particulièrement occupée au travail. Cette période peut aussi être un moment où bien des gens se sentent seuls et isolés. En bref, c’est une période de stress accru qui peut avoir des répercussions sur votre santé mentale.

Il existe des ressources pour vous aider, vous et vos proches, à prendre soin de votre santé mentale.

Pendant cette saison occupée, souvenez-vous de prendre le temps nécessaire pour vous occuper de vous.


L’hiver s’en vient. Le Programme pour l’autonomie des anciens combattants peut aider!

Faites appel au Programme pour l’autonomie des anciens combattants pour pouvoir rester indépendant et autonome à votre domicile et dans votre collectivité.

Vous pouvez avoir droit au Programme pour l’autonomie des anciens combattants si vous êtes admissible aux prestations d’invalidité ou à l’allocation aux anciens combattants, ou si vous recevez l’indemnité de prisonnier de guerre.

Voici certains des services couverts par le Programme pour l’autonomie des anciens combattants :

  • services d’entretien du terrain, comme le déneigement et la tonte du gazon
  • services d’entretien ménager, comme le nettoyage, la lessive, la préparation des repas et les courses
  • accès à des services d’alimentation, comme les services de livraison de repas
  • soins de santé et soutien prodigués par des professionnels, notamment les services de soins infirmiers et d’ergothérapie
  • soins personnels
  • soins de santé ambulatoires, comme les évaluations, les diagnostics, les activités et le transport pour obtenir ces services
  • services de transport vers les activités sociales et communautaires
  • soins de santé de longue durée
  • adaptations au domicile – contribution à des modifications à la résidence principale du vétéran qui sont nécessaires pour lui permettre d’effectuer les activités de la vie quotidienne

Vous pouvez faire une demande directement à l’aide de Mon dossier ACC ou télécharger le formulaire et, une fois rempli, l’envoyer par courrier.

Notre objectif est de nous assurer que votre vie après le service est aussi autonome et enrichissante que possible. Allez-y, on vous suit. Nous sommes là pour vous soutenir chaque fois que vous avez besoin d’un coup de main.


Réalisez vos objectifs de carrière avec l’aide de l’allocation pour études et formation

Une personne travaillant avec un ordinateur à un bureau.

Vous envisagez de poursuivre vos études ou votre formation après votre service? L’allocation pour études et formation fournit aux vétérans une aide financière pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs d’études et de carrière.

Vous pouvez utiliser cet avantage imposable pour couvrir les coûts d’un programme complet menant à un diplôme, un certificat ou une formation donnant lieu à une attestation ou un titre. Vous pouvez aussi faire une demande d’inscription à des cours de courte durée axés sur le perfectionnement professionnel et le développement personnel. En outre, une fois que vous aurez terminé vos études, vous pourrez demander une prime de fin d’études de 1 000 $.

Vous pouvez présenter des demandes d’allocation pour études et formation et de services de réorientation professionnelle en ligne à l’aide du formulaire guidé sur Mon dossier ACC ou par la poste.

Si vous ne savez pas quelles études faire, songez d’abord à présenter une demande de services de réorientation professionnelle.

Consultez notre fiche d’information pour en savoir plus sur les critères d’admissibilité et le processus de demande. Vous souhaitez vous renseigner? Consultez la page Web de l’allocation pour études et formation et la page des questions et réponses.

Remarque : Vous ne pourrez pas recevoir ce financement pendant que vous participez au programme de réadaptation et d’assistance professionnelle d’ACC ou que vous recevez l’allocation de soutien du revenu des Forces canadiennes.


Commémoration

Toutes les guerres ne sont pas menées sur le champ de bataille

Des soldats canadiens sont assis dans un char d’assaut sous le regard d’enfants villageois en Allemagne de l’Ouest.

Le 3 décembre 1989, les États-Unis et l’Union soviétique se sont engagés à mettre fin à la guerre froide, qui avait débuté peu après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Pendant plus de quatre décennies, les pays communistes d’Europe de l’Est, menés par l’Union soviétique, se sont disputé le pouvoir sur la scène mondiale avec les pays démocratiques de l’Ouest, dont le Canada.

Des milliers de Canadiens ont servi pendant la guerre froide, patrouillant dans nos eaux et notre espace aérien au pays et se déployant dans des pays d’Europe occidentale pour se prémunir contre une attaque qui, en fin de compte, n’a jamais eu lieu. Les membres des FAC ont été postés en Allemagne de l’Ouest jusqu’en 1993.


80e anniversaire de la Défense de Hong Kong

Des soldats canadiens s’entraînant à Hong Kong dans les jours précédant l’invasion japonaise.

La Défense de Hong Kong a commencé il y a quatre-vingts ans ce mois-ci, le matin du 8 décembre 1941, lorsque les forces japonaises ont attaqué Hong Kong pendant la Seconde Guerre mondiale.

Près de 2 000 Canadiens ont combattu les forces japonaises pendant la Seconde Guerre mondiale. La bataille a duré plus de deux semaines avant que les troupes alliées, dépassées en nombre et sous-équipées, soient forcées de se rendre le jour de Noël.

Ceux qui ont survécu ont été faits prisonniers, comme le sergent-major (à la retraite) George MacDonell. Ils ont connu des conditions brutales dans des camps de travail pendant plus de trois ans et demi, où plus de 260 Canadiens sont morts avant la libération des prisonniers en septembre 1945.

Nous nous souvenons de leur bravoure et de leurs sacrifices.

N’oublions jamais.


Mention élogieuse

Reconnaître les personnes qui aident les vétérans

Le récipiendaire de la Mention élogieuse du ministre Peter Joseph Morel d’Ottawa.

Connaissez-vous quelqu’un qui contribue au bien-être de vétérans? Présentez sa candidature pour la Mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants.

Chaque année, nous rendons hommage aux bénévoles exceptionnels qui aident les vétérans et œuvrent dans les collectivités. C’est pour nous une façon, entre autres, de remercier les nombreux Canadiens altruistes qui donnent si généreusement de leur temps.

Des Canadiens comme Peter Morel, un entraîneur personnel qui aide les vétérans malades et blessés, souvent gratuitement; ou Lisa Gaylene Rose, dont les efforts ont mené à la construction d’un nouveau monument à Fortune Bridge, à l’Île-du-Prince-Édouard. Renseignez-vous sur les récipiendaires précédents de la Mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants.

Le ministre des Anciens Combattants, Lawrence MacAulay, remet la Mention élogieuse du ministre à Lisa Gaylene Rose de Fortune Bridge (Île-du-Prince-Édouard).

Assurez-vous de présenter la candidature de ces personnes avant l’échéance du 31 janvier 2022 pour qu’elles obtiennent la reconnaissance qu’elles méritent. Utilisez le processus de candidature pour la Mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants.


Le vétéran Grant Finnigan après son service.
Grant Finnigan

Histoire de réussite d’un vétéran

Un homme qui aime être occupé

Grant Finnigan est quelqu’un qui semble avoir 30 heures dans ses journées. Ce vétéran du 31e Régiment de génie du combat (les Elgins) occupe un emploi à plein temps comme pompier, livre des paniers de Noël pendant la période des fêtes et reste en contact avec ses camarades de l’armée. En plus de cela, il est un Grand Frère, mentor d’un jeune qui a besoin d’une influence masculine positive.

Renseignez-vous sur la carrière militaire de Grant et sa vie après le service.


Un vétéran sort un album de musique

Juste avant le jour du Souvenir, Dennis MacKenzie, vétéran originaire de l’Île-du-Prince-Édouard, a lancé son premier album de musique, The Guardian Angel Platoon. L’album raconte l’histoire d’un jeune homme qui s’engage dans les Forces armées canadiennes et qui y trouve un sentiment d’appartenance, un but et une famille.

Dennis MacKenzie espère que les histoires racontées par les chansons de l’album contribueront à sensibiliser les gens aux traumatismes subis par les vétérans pendant les conflits et aux difficultés qu’ils éprouvent face aux blessures physiques et psychologiques après leur retour au pays.

Dennis MacKenzie a servi pendant neuf ans dans le 2e Bataillon, The Royal Canadian Regiment, et il a été libéré en 2013. Il a notamment été affecté en Afghanistan, où six de ses camarades et amis sont morts dans une attaque à la bombe en bordure de route le dimanche de Pâques 2007. La chanson « Easter Sunday » leur rend hommage.

Une autre chanson, « Why Didn’t You Say Goodbye », parle d’autres amis qui se sont suicidés après leur retour au pays.

Les CD de l’album sont accompagnés d’une épinglette commémorative inspirée par la forme d’une lanterne utilisée dans l’armée. Sans limites, un programme des Forces armées canadiennes visant à aider les vétérans et les militaires en service à s’adapter et à surmonter des blessures physiques ou mentales permanentes, contribuera au soutien et à la distribution de l’album.

Dennis, qui vit maintenant à Bonshaw, à Île-du-Prince-Édouard, a créé à l’intention des vétérans un programme de soutien appelé Brave and Broken. « Le programme vient en aide aux vétérans au moyen d’un soutien par les pairs et d’activités, de la musique au disque-golf. »

La musique occupe une grande place dans la vie de Dennis depuis la fin du service. « J’ai pris part à de nombreux programmes et activités sous bien des formes, mais c’est la musique qui m’a fait le plus de bien », dit-il.

Il espère que l’album sera lancé avec un spectacle sur scène au printemps 2022. En attendant, renseignez-vous sur son parcours et sa musique sur son site Web.


Mobilisation

Nous avons besoin de vos commentaires pour améliorer l’accessibilité à Anciens Combattants Canada et au Tribunal des anciens combattants (révision et appel)

Image conceptuelle d’une flèche traversant un mur.

Anciens Combattants Canada et le Tribunal des anciens combattants (révision et appel) ont lancé le 17 novembre un processus de consultations sur l’accessibilité auprès des vétérans, des membres de leur famille et d’autres Canadiens. Nous avons besoin de vos commentaires pour mieux comprendre les obstacles à l’accessibilité que vous-même ou d’autres personnes pouvez rencontrer.

Dans sa vision des choses, le Canada souhaite que sa fonction publique soit la plus accessible et la plus inclusive au monde. Il s’agit notamment de travailler avec les personnes en situation de handicap pour aider à circonscrire, prévenir et supprimer les obstacles à l’accessibilité.

Vous trouverez ce processus de consultation sur notre plateforme Parlons vétérans jusqu’au 14 décembre. Le rapport final sera publié sur la plateforme en 2022.

Pour vous renseigner sur nos consultations et faire le point sur les questions touchant les vétérans, consultez le site Parlons vétérans.


Rappel : veuillez participer à une étude en ligne

La douleur et la santé mentale chez les vétérans canadiens et leurs enfants

Un groupe de personnes posant pour promouvoir une étude en ligne sur la douleur chronique.

Le Centre d’excellence sur la douleur chronique pour les vétérans canadiens invite les vétérans, les militaires actifs et leurs enfants à participer à une nouvelle étude sur la douleur chronique.

La douleur chronique peut être une affaire de famille. Bien que de nombreux enfants soient résilients, la douleur peut parfois être transférée d’un parent à un enfant. Cette étude menée par l’Université de Calgary examinera ce processus et cherchera des moyens pour gérer la transmission de la douleur chronique aux générations futures.

Qui peut y participer? Les vétérans et les militaires actifs canadiens, ainsi que leurs enfants âgés de 10 à 24 ans.

Comment y participer? Les vétérans et leurs enfants devront répondre à un sondage en ligne, qui prendra de 30 à 45 minutes à remplir.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements ou participer à l’étude, veuillez communiquer directement avec l’équipe de recherche en envoyant un courriel ou en téléphonant au 403‑210-7846.


Image du temps des Fêtes montrant une couronne de Noël.
Milleurs Voeux

Nous espérons que vous et votre famille trouverez la joie dans les choses qui comptent et garderez à l’esprit la chaleur des souvenirs des Fêtes passées qui vous tiennent particulièrement à cœur.


Connaissez-vous d’autres vétérans, des membres de leur famille ou d’autres personnes qui pourraient bénéficier de l’information contenue dans ce bulletin? N’hésitez pas à leur en faire part.


Suivez-nous sur les médias sociaux :

Date de modification :