Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

5.0 CONCLUSIONS GLOBALES

Toutes les phases de l’évaluation ont donné lieu à l’évaluation des caractéristiques fondamentales de la NCAC. Cependant, l’évaluation a été élaborée de sorte que les composantes étudiées à la phase I et à la phase II puissent être examinées plus en détail au cours des phases subséquentes pour confirmer les constatations et consolider les conclusions. Plusieurs constatations de la phase III correspondent aux constatations des premières phases de l’évaluation. Elles sont résumées ci-dessous.

  • Point
    Mesure des résultats
    Conclusion
    Il faut recueillir des données adéquates pour réussir à mesurer le rendement et l’attribution de la participation au programme ou l’atteinte des résultats des programmes.
    Phase I
    Des travaux additionnels doivent être faits pour préciser le résultat relatif à une « santé stable », et le Ministère devait commencer à recueillir et à analyser l’information sur la mesure des résultats pour tous les programmes de la NCAC.
    Phase II
    Il faut établir un plan de mesure des résultats pour la sensibilisation.
    Phase III
    Évaluation des résultats de la NCAC, qui sont différents des résultats des programmes individuels.
    Il est difficile d’évaluer les progrès et de guider la prise de décision lorsqu’il existe des résultats généraux pour la NCAC et également pour les programmes individuels étant donné qu’ils ne correspondent pas bien.
  • Point
    Familles
    Conclusion
    L’ensemble des programmes de la NCAC devait mettre davantage l’accent sur les familles, mais le virage ne s’est pas produit.
    Phase I
    • Elle a révélé un écart entre les résultats attendus pour les familles et les pouvoirs législatifs, ce qui a entrainé de la confusion chez le personnel au sujet du rôle d’ACC concernant la satisfaction des besoins des familles.
    • Il a également été souligné dans la phase I et dans la phase III que les STC pourraient être utiles aux époux.
    • Il faut offrir plus de soutien aux vétérans et aux familles qui n’ont pas les moyens de participer au programme de soins de santé.
    Phase II
    • Les problèmes de transition d’un vétéran ont un effet sur la famille et son fonctionnement.
    • Les familles poussent souvent les vétérans à chercher de l’aide; l’amélioration de la sensibilisation des familles est donc essentielle.
    Phase III
    • Selon les participants des groupes de discussion, il est important de reconnaître que la famille est une composante importante de la vie pendant et après le service dans les FC.
    • Les données statistiques indiquent une participation très faible de la famille au programme d’avantages médicaux.
    • Les militaires libérés des FC ayant besoin de réadaptation ont été déterminés comme étant à risque élevé d’avoir un revenu faible.
    • Des lacunes ont été cernées en matière d’avantages offerts aux vétérans souffrant d’une invalidité grave, et elles sont à l’étude (évaluation des pensions et des indemnités d’invalidité)
  • Point
    Programme de réadaptation
    Conclusion
    Il faut apporter des changements au programme pour tenir compte du groupe des vétérans ayant besoin d’un soutien à long terme.
    Phase I
    Un nombre significatif de vétérans ont besoin de soutien pendant plus longtemps que prévu afin d’optimiser leur fonctionnement ou réduire la détérioration de leur fonctionnement
    Phase III
    Problèmes confirmés au Programme de réadaptation : le présent programme doit être modifié pour satisfaire davantage et avec plus d’efficacité aux besoins de la population entière.
  • Point
    Services de transition de carrière (anciennement programme d’aide au placement)
    Conclusion
    Les ateliers sont la seule composante exigée et ils permettent l’optimisation des ressources.
    Phase I
    • Ressemblances entre les STC et les programmes d’autres ministères fédéraux.
    • Besoin d’une évaluation des besoins.
    • Vu la faible utilisation, on peut se poser des questions sur la conception et la prestation du programme actuel.
    Phase III
    L’orientation professionnelle et l’aide au placement dans le cadre des STC sont peu rentables; les ateliers sont populaires et optimisent les ressources.

En conclusion, les constations de la phase III de l’évaluation de la NCAC correspondent aux constatations des premières phases et les confirment. Il faut des données additionnelles pour mesurer la satisfaction et l’attribution de la participation au programme ou l’atteinte des résultats des programmes. L’intention de l’ensemble des programmes de la NCAC voulant mettre l’accent sur la famille n’a pas été totalement réalisée, et il faut apporter des changements à la structure du Programme de réadaptation pour qu’il corresponde davantage aux besoins des divers participants. Le Ministère mène une grande variété d’activités de sensibilisation, mais des lacunes demeurent dans les activités de sensibilisation à la NCAC chez les militaires déjà libérés et leurs familles. Il existe également des possibilités de réévaluation de la prestation des STC et de la réadaptation professionnelle au sein d’ACC.

L’Évaluation des pensions et des indemnités d'invalidité a permis de découvrir qu’aux plus faibles niveaux d’invalidité, les bénéficiaires étaient en meilleure position financière dans le cadre de la NCAC qu’avant sa mise en œuvre. Il faut cependant en faire davantage pour les personnes dont le niveau d’invalidité est plus élevé. La situation est actuellement remédiée par l’augmentation des allocations versées aux vétérans souffrant d’une invalidité grave.

Date de modification :