Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Sommaire de la recherche / décembre 2021

Caractéristiques des vétérans canadiens qui reçoivent un remboursement pour le cannabis à des fins médicales – Études sur la vie après le service militaire 2016

Le Canada a légalisé le cannabis à des fins médicales en 2001. Vu l’accroissement rapide de l’utilisation du cannabis pour le traitement de diverses affections, la recherche doit suivre le pas afin qu’on puisse mieux comprendre les effets bénéfiques et néfastes possibles du cannabis.

Quel est le sujet de la recherche?

La recherche vise à en apprendre davantage sur le bien-être des vétérans qui reçoivent un remboursement pour le cannabis à des fins médicales (CFM) en examinant leurs caractéristiques démographiques et militaires, de même que les affections chroniques pour lesquelles ils utilisent le CFM.

Quelle était la méthode de la recherche?

Anciens Combattants Canada (ACC) rembourse des vétérans pour le CFM et il a une base de données grandissante qui renferme des renseignements administratifs. Les chercheurs ont relié ces renseignements aux données tirées des Études sur la vie après le service militaire (EVASM) 2016. Des quelque 3 000 vétérans de la Force régulière qui ont participé à l’enquête, 1 480 ont indiqué qu’ils reçoivent du soutien d’ACC et ils ont été inclus dans cette étude sur le CFM.

Quelles sont les conclusions des chercheurs?

Des 1480 clients d’ACC qui ont fait partie de cette étude, 72 reçoivent un remboursement pour le CFM. Voici leurs caractéristiques :

  • 89 % sont des hommes et 11 % sont des femmes, ce qui représente des pourcentages semblables à ceux des clients d’ACC qui ne reçoivent pas de remboursement pour le CFM (88 %, des hommes et 12 %, des femmes);
  • âge moyen de 47 ans, soit plus jeunes d’âge que ceux qui ne reçoivent pas de remboursement pour le CFM (dont l’âge moyen est de 51 ans);
  • étaient plus susceptibles que les vétérans qui ne reçoivent pas de remboursement pour le CFM d’être libérés au grade de militaire du rang subalterne (72 % comparativement à 46 %).

L’utilisation du CFM est plus courante chez les vétérans qui ont déclaré avoir une ou plusieurs des affections suivantes ou se trouver dans une ou plusieurs des situations suivantes :

  • diagnostic de TSPT
  • anxiété
  • dépression
  • douleur chronique
  • traumatisme cérébral
  • sans emploi
  • idées suicidaires
  • faible revenu
  • besoin aide pour au moins une des activités de la vie quotidienne
  • difficulté à s’adapter à la vie civile
  • être très insatisfait à l’égard de la vie
  • ne disposer que d’un faible soutien et avoir un faible sentiment d’appartenance à la collectivité.

Malgré le nombre limité de vétérans recevant un remboursement pour le CFM dont les données ont été reliées aux EVASM 2016, les constatations concordent avec celles d’autres études sur l’utilisation du CFM et démontrent un lien possible entre l’utilisation du CFM et certaines caractéristiques comme l’âge et le grade à la libération et aussi entre des variables précises du bien-être dans les EVASM, notamment la santé, les finances et l’adaptation à la vie civile.

Source

Reyes Vélez Julián , Tabassum Anika, Bolufe-Rohler Antonio, Álvarez Alex, Liu Kai, Poirier Alain, VanTil Linda. Characteristics of Canadian Veterans Reimbursed for Cannabis for Medical Purposes: Life After Service Survey 2016. Journal of Military Veteran and Family Health. Décembre 2021

Disponible en anglais seulement : https://jmvfh.utpjournals.press/doi/full/10.3138/jmvfh-2021-0072

Date de modification :