Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Sommaire de la recherche / décembre 2021

Corrélation des troubles de stress post traumatique chez les vétérans dans l’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement

L’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ELCV) est une étude à long terme sur le vieillissement de la population canadienne. Au total, 51 338 Canadiens (âgés de 45 à 85 ans) ont participé à la première ronde de cette étude, menée entre 2011 et 2015. Anciens Combattants Canada (ACC) s’est associé à l’ELCV afin d’inclure dans l’étude : 1) un ensemble de questions d’identification des vétérans et 2) un outil d’examen préalable pour le trouble de stress post‑traumatique (TSPT).

Sur quoi porte cette recherche?

Cette recherche a pour but d’en apprendre davantage sur la santé mentale chez les vétérans canadiens, en particulier, chez les vétérans souffrant d’un TSPT.

Comment les chercheurs ont-ils procédé?

Environ 4 500 participants à l’ECLV se sont identifiés comme étant des vétérans dont le service remonte jusqu’à 1941. À l’aide de ces données, les chercheurs ont examiné les taux de TSPT chez les vétérans canadiens et tenté de déterminer s’il y avait des différences entre les sous‑groupes de vétérans. Ils ont également comparé ces données à celles des non vétérans.

Qu’ont découvert les chercheurs?

  • La majorité des vétérans de la Force régulière ayant participé à l’étude étaient âgés de 65 ans et plus et 90 % étaient des hommes. Chez le reste de la population canadienne (c.‑à‑d. les non vétérans), les hommes représentaient 45 % et les femmes représentaient 55 %.
  • La plupart des participants (vétérans et non vétérans) ont obtenu un résultat négatif en ce qui a trait aux symptômes de dépression et un petit nombre ont indiqué avoir reçu un diagnostic de trouble anxieux (6,7 % des vétérans de la Force régulière et 8,3 % des non vétérans).
  • La grande majorité des participants ont estimé leur état de santé général, leur état de santé mentale et leur état de santé à mesure qu’ils vieillissent comme étant excellent, très bon ou bon.
  • La majorité des vétérans de la Force régulière (86,7 %) et des non vétérans (85,6 % ) étaient satisfaits de la vie.
  • 7,6 % des vétérans de la Force régulière ont obtenu un résultat positif en ce qui a trait au TSPT, comparativement à 4,9 % chez les vétérans de la Force de réserve et 5,2 % chez les non vétérans.
  • Les vétérans ayant une probabilité plus élevée de TSPT :
    • étaient plus jeunes;
    • étaient entièrement retraités;
    • souffraient d’une dépression;
    • ont déclaré souffrir d’anxiété;
    • avaient au moins deux affections chroniques (c.‑à‑d. multimorbidité).

Source

Gauvin, D., C. Wolfson, A. Aiken, A. Feinstein, P. Raina et L. VanTil. Correlates of Post-Traumatic Stress Disorder among Veterans in the Canadian Longitudinal Study on Aging. Journal of Military, Veteran and Family Health; décembre 2021.

Disponible en anglais seulement : https://doi.org/10.3138/jmvfh-2021-0030

Date de modification :