Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Sommaire de la recherche / septembre 2018

Les vétérans au Canada libérés depuis 1998 : un profil ventilé selon le sexe

Les femmes comptent pour environ 14 % des vétérans canadiens. Il y a toutefois eu peu de recherches sur les différences entre les hommes et les femmes vétérans.

Quel est le sujet de recherche?

Le présent rapport compare les femmes vétérans aux hommes vétérans en ce qui a trait au service militaire, aux données démographiques et au bien-être. Ce profil ventilé selon le sexe des vétérans qui ont fait l’objet de l’Étude sur la vie après le service militaire fera office de référence pour les travaux futurs concernant le sexe et le genre des vétérans canadiens.

Quelle était la méthode de recherche?

Les chercheurs ont utilisé un sondage et des données sur le revenu pour créer le profil des vétérans selon les caractéristiques démographiques, liées au service et liées au bien-être pour les hommes et les femmes vétérans. Au total, plus de 40 indicateurs ont été examinés dans sept domaines du bien-être : la santé, la raison d’être, les finances, l’intégration sociale, les compétences de vie, le logement et l’environnement physique, culturel et social.

Qu’ont découvert les chercheurs?

Près du quart (23 %) des vétérans de la Force de réserve de classe C étaient des femmes. Il y avait moins de femmes parmi les vétérans des forces de réserve A et B (19 %) et les vétérans de la Force régulière (13 %).

De nombreuses caractéristiques démographiques, liées au service et liées au bien-être étaient similaires pour les femmes et les hommes vétérans. Toutefois, certains indicateurs de santé, de raison d’être et de finances étaient différents pour les femmes vétérans.

Comparativement aux hommes vétérans, les femmes vétérans étaient plus susceptibles :

  • d’avoir servi dans la force de l’Air;
  • d’avoir une carrière militaire plus courte;
  • d’avoir occupé des postes administratifs ou médicaux;
  • d’avoir été libérées pour des raisons médicales;
  • d’avoir signalé des limitations d’activités;
  • d’avoir eu un faible revenu après la libération;
  • d’avoir eu de plus grandes réductions du revenu après la libération.

Comparativement aux femmes vétérans, les hommes vétérans étaient plus susceptibles :

  • d’avoir servi dans l’Armée;
  • d’avoir utilisé des armes de combat et d’avoir occupé des postes techniques et d’ingénierie;
  • d’avoir signalé que le travail constitue leur activité principale après la libération.

Source

MacLean MB, Clow B, Ralling A, Sweet J, Poirier A, Buss J, Pound T, et Rodd B. (2018). Veterans in Canada released since 1998: A Sex-disaggregated Profile. Anciens Combattants Canada, Rapport technique de la Direction de la recherche; 24 septembre 2018.

http://publications.gc.ca/collections/collection_2018/acc-vac/V32-400-2018-eng.pdf

Date de modification :