Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Compte rendu des discussions – Groupe consultatif sur les familles

Le jeudi 26 janvier 2017
Salle de conférence Pearson, Centre de recherches pour le développement international (CRDI)
150, rue Kent, Ottawa (Ontario)

Présents

  • Yvonne Burke, Association canadienne des vétérans et membres actifs autochtones
  • Sergent (à la retraite) Alannah Gilmore (membre coprésidente)
  • Namita Joshi, Fondation La Patrie gravée sur le cœur
  • Tamara Kleinschmidt, Centre de ressources pour les familles des militaires de Trenton
  • Dave LeBlanc, Association des anciens de la GRC
  • Lieutenant-colonel (à la retraite) Chris Lindford
  • Ray McInnis, Légion royale canadienne
  • Faith McIntyre, directrice générale, Politiques et Recherche (coprésidente d’ACC)
  • Jenny Migneault
  • Laurie Ogilvie, Services aux familles des militaires
  • Brigadier général (à la retraite) Bill Richard
  • Nora Spinks, L’Institut Vanier de la famille
  • Karine Villeneuve, Soutien social aux victimes de stress opérationnel, ministère de la Défense nationale
  • Amanda Jane, Bureau de l’ombudsman des vétérans (observatrice)

Mot de bienvenue

Les coprésidentes du Groupe consultatif sur les familles accueillent officiellement les membres et présentent la secrétaire parlementaire Karen McCrimmon. Dans son mot d’ouverture, Mme McCrimmon dit qu’elle constate une reconnaissance accrue de la part des familles de vétérans, et elle souhaite que cela se reflète dans le budget 2017. Mme McCrimmon invite les membres de se concentrer sur les éléments positifs, à profiter de la lancée de leur travail, à envisager la planification et les budgets futurs, et à continuer de faire une différence pour les familles des vétérans.

Présentations

L’ordre du jour comprend quatre présentations : une démonstration du Centre de soins de santé Sainte-Élisabeth sur l’élaboration programme en ligne pour les aidants naturels; une consultation avec le Groupe consultatif sur la Stratégie sur la santé des vétérans et de leur famille d’ACC; une démonstration du Centre de ressources pour les familles des militaires (CRFM) de l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.) sur l’accessibilité et les utilisations d’un espace de rencontre virtuelle; et un survol des renseignements du service d’aide d’ACC.

Centre de soins de santé Sainte-Élisabeth

Les membres du Centre de soins de santé Sainte-Élisabeth font une présentation sur l’élaboration de son outil en ligne pour les aidants à l’intention des familles de vétérans. Les membres du Groupe consultatif offrent une précieuse rétroaction et discutent des différents enjeux clés à considérer pour ce projet, y compris :

  • S’assurer que la culture militaire est représentée dans l’outil, et que les facilitateurs connaissent la culture militaire et reçoivent une formation sur les répercussions des traumatismes;
  • Faire connaître l’outil et s’assurer qu’il est nommé et présenté de façon appropriée pour sensibiliser les membres des familles qui fournissent des soins à des vétérans, mais qui ne se considèrent peut-être pas comme des aidants;
  • Comprendre les différences inhérentes aux soins offerts aux personnes ayant des problèmes de santé mentale et aux soins offerts aux personnes ayant des problèmes de santé physique, y compris les différentes répercussions sur la famille ou l’aidant;
  • S’assurer que l’on sensibilise les jeunes aidants;
  • Consulter directement les aidants pour obtenir leurs commentaires sur le programme ou l’outil en tant qu’utilisateurs potentiels.
  • Le représentant des Services aux familles des militaires des FAC fournit de l'information supplémentaire sur l'expérience liée à l'élaboration de la Phase I de la Ressource en ligne pour aidants sur les blessures liées au stress opérationnel, et mentionné qu'elle a été adaptée considérablement à plusieurs reprises en fonction des commentaires reçus directement des aidants. D'autres renseignements sur le processus d'élaboration de l'outil ont été fournis à l'équipe de santé Sainte-Élisabeth.

Consultation en ce qui concerne la Stratégie sur la santé des vétérans et de leur famille

Le gestionnaire intérimaire, Élaboration des politiques, d’ACC présente un survol de la Stratégie sur la santé des vétérans et de leur famille afin d’obtenir sans tarder des conseils et des commentaires du Groupe consultatif, et de déterminer la meilleure approche à adopter pour une consultation continue.

Dans le cadre de cette stratégie, on utilisera une approche axée sur la santé de la population pour tous les vétérans et leur famille, en mettant l’accent sur les aspects de la santé (physique, mental, social et spirituel). Une partie du travail consistera à se pencher sur les programmes et les services d’ACC, et sur la façon d’obtenir de meilleurs résultats en partenariat avec les fournisseurs de soins de santé et en utilisant les pratiques exemplaires émergentes en matière de soins de santé. Le Groupe consultatif sur les familles sera tenu au courant régulièrement pendant le processus d’élaboration de la stratégie.

On indique que la stratégie proposée s’appliquerait à tous les vétérans. On souligne également la nécessité d’une meilleure harmonisation entre les avantages et les services d’ACC et l’approche des Forces armées canadiennes, ainsi que l’importance d’adopter une perspective familiale lorsqu’on examine toutes les politiques d’ACC, et de considérer les répercussions de certains avantages et services sur les familles. D’autres commentaires portent notamment sur le rôle du groupe consultatif afin de cerner les lacunes dans la recherche concernant les vétérans et leur famille; une clarification au sujet du principe consistant à orienter la stratégie afin d’inclure la population générale de vétérans, au-delà de ceux qui sont actuellement admissibles aux avantages et aux services d’ACC. Des questions précises portent en outre sur d’éventuelles améliorations au Programme pour l’autonomie des anciens combattants et à l’ajout d’une protection pour les soins dentaires. Le présentateur indique que toutes les possibilités sont sur la table à titre d’options. On fait remarquer qu’il n’est pas question de la GRC dans la présentation. Cependant, le présentateur assure le groupe que l’agent de liaison de la GRC auprès d’ACC a été consulté et que des commentaires ont été obtenus, notamment concernant les familles des membres de la GRC.

Centre de ressources pour les familles des militaires (CRFM) de l’Î. P. É. ‒ Démonstration d’un espace de rencontre virtuel

Une démonstration est offerte par le coordonnateur du programme virtuel du CRFM de l’Î.-P.-É. en ce qui concerne l’utilisation d’un espace de rencontre virtuel pour rejoindre plus de familles militaires et de vétérans. Le présentateur souligne que l’espace virtuel peut être utilisé comme espace de rencontre collaboratif pour la tenue d’activités sociales dans toutes les zones géographiques, ainsi que pour la formation et comme moyen de rassembler des pairs aux fins de soutien et d’information.

Les membres du Groupe consultatif indiquent qu’ils aimeraient utiliser cette technologie pour lors d’une prochaine rencontre. On exprime une mise en garde quant à l’importance d’évaluer la valeur de l’utilisation de la haute technologie par rapport à la valeur d’une rencontre en personne. Les membres du Groupe ayant déjà utilisé cet espace virtuel confirment son efficacité, particulièrement pour rejoindre plus de personnes. La plateforme virtuelle est offerte en français et sera bientôt offerte dans tout le pays.

Service d’aide d’ACC

Une présentation est faite par la gestionnaire nationale, Bureau des affaires et relations-clients, pour les Services d’aide aux employés de Santé Canada. Santé Canada gère le Service d’aide pour Anciens Combattants Canada. La présentation fournit des détails sur le Service d’aide d’ACC, qui offre des services gratuits et confidentiels, notamment des services de consultation et de suivi pour les vétérans et les membres de leur famille grâce à un réseau de près de 900 conseillers en santé mentale partout au Canada. Selon la disponibilité des conseillers dans certaines régions, des services de consultation par téléphone sont offerts, et des séances Skype sécurisées seront également offertes à partir du printemps 2017. Il n’est pas nécessaire de démontrer son admissibilité, et les utilisateurs peuvent profiter d’au plus 20 séances par année pour chaque problème. La présentatrice offre de fournir des séances d’information aux différents groupes.

Points saillants des questions et discussions subséquentes :

  • Sensibilisation au sujet du service ‒ comment s’assurer que les vétérans et leur famille connaissent ce service. Il est actuellement annoncé sur le Web d’ACC, et on en fait mention durant l’entrevue de transition et les séances d’information des Forces armées canadiennes.
  • À une question portant sur le processus visant à assurer une surveillance des fournisseurs retenus par Santé Canada en tant que professionnels en santé mentale pour le Service d’aide d’ACC aux fins d’assurance de la qualité, Santé Canada répond que le Ministère effectue bien un contrôle de la qualité et que les utilisateurs sont invités à communiquer directement avec le Service d’aide d’ACC pour faire part de leurs inquiétudes concernant les différents fournisseurs de services.
  • En ce qui concerne le nom du service, on s’interroge à savoir s’il est adéquat pour permettre aux vétérans et à leur famille de bien comprendre, de façon générale, la valeur et la pertinence du service qui est offert.
  • Les membres font observer que du matériel de promotion différent sur le plan visuel pourrait établir plus clairement qu’il s’adresse aux vétérans et à leur famille.
  • Santé Canada administre des services d’aide semblables pour différents ministères au moyen du même numéro de téléphone. Compte tenu des séances de consultation additionnelles qui s’adressent expressément aux vétérans et à leur famille, on suggère de faire en sorte que le processus d’accueil permette de déterminer plus clairement si l’appelant est un vétéran, un membre de la famille d’un vétéran ou un aidant naturel.
  • On fait aussi observer que les professionnels en santé mentale retenus par contrat pour fournir ces services devraient avoir suivi une formation dans le domaine militaire.

Il y aura un suivi de cette discussion à une prochaine rencontre du Groupe consultatif sur les familles.

Discussion générale et prochaines étapes

Budget 2017 : Les recommandations formulées par le Groupe consultatif à l’intention du ministre des Anciens Combattants lors du sommet d’octobre 2016 sont brièvement examinées et on accorde une attention particulière à l’annonce imminente du budget. Il est suggéré que le groupe se réunisse peu de temps après l’annonce du budget afin d’examiner ce qui y a été inclus pour les familles des vétérans et la façon dont le Groupe consultatif va soutenir activement l’élaboration de toute initiative annoncée dans le budget 2017.

Les autres points généraux suivants sont abordés :

  • L’importance d’utiliser une perspective familiale et militaire pour les nouveaux services et les nouvelles politiques d’ACC et pour l’examen des politiques et programmes actuels. Le groupe souhaite élaborer une liste de vérification orientée sur une perspective familiale.
  • La nécessité d’un guichet unique pour permettre aux familles, aux amis et aux aidants des vétérans d’obtenir du soutien, qu’il s’agisse d’un vétéran recevant déjà des services ou qui tente d’en obtenir pour la première fois.
  • Les coordonnateurs pour les familles des vétérans qui travaillent dans les sept CRFM dans le cadre du Programme pour les familles des vétérans s’avèrent très utiles.
  • Les mentions élogieuses actuellement attribuées par le ministre des Anciens Combattants pourraient aussi être offertes aux membres de la famille et aux conjoints qui soutiennent les vétérans.
  • On suggère d’expliquer plus en détail les rôles des Forces armées canadiennes et des agents de liaison de la Gendarmerie royale du Canada à ACC lors de l’assemblée générale et que ces derniers fassent partie du Groupe consultatif en tant que participants et présentateurs réguliers.
  • La valeur de se concentrer sur les approches de communications, au moyen de plusieurs voies de communication, pour faire connaître toutes les ressources existantes plutôt que de se concentrer sur l’élaboration de nouvelles ressources ou d’une « nouvelle image de marque » pour les ressources existantes.
  • Un commentaire porte sur le rôle important du groupe consultatif pour cerner les priorités en matière de recherche, et le désir de vouloir être informé régulièrement sur toutes les recherches qui sont menées concernant les familles.
  • L’importance de la reconnaissance et l’identité, qui représente le centre de gravité pour nombre de familles de vétérans. On souligne qu’il y a un défi culturel au Québec concernant l’approche à l’égard des militaires, et que cela a une incidence sur les membres de la famille, notamment ceux qui sont des aidants.
  • On soulève que bien que l'on reconnaisse ce qui a été fait jusqu'à présent par ACC pour les vétérans et leur famille, ce n'est pas suffisant puisqu'il y a encore ceux qui tombent entre les mailles du filet. De plus, le groupe consultatif doit aider à cerner les écarts et formuler des recommandations appropriées de sorte que les vétérans et leur famille aient accès à tous les programmes et services qui leur sont offerts. On souligne que ce point n'a pas besoin d'être abordé de façon négative, mais qu'il doit être vu comme un point absolument nécessaire à aborder.

La réunion se termine par des commentaires au cours de la table ronde et le mot de la fin des deux coprésidentes.

Date de modification :