Compte rendu des discussions – Groupe consultatif sur les familles

25 avril 2016
13 h 30 – 15 h 30 (HAE)
Téléconférence (Charlottetown, Î.-P.-É., et Ottawa, Ontario)

Le Groupe consultatif sur les familles a été établi afin de formuler des conseils à l’intention du ministre des Anciens Combattants et l’aider à exécuter son mandat pour renforcer le soutien et les services offerts aux vétérans et axés sur les familles. Le mandat et la portée du Groupe feront l’objet de discussions à la première réunion en personne.

Le Groupe consultatif sur les familles contribuera également à l’objectif du Ministère d’atteindre l’excellence du service, d’être centré sur les vétérans et de combler l’écart entre le travail d’Anciens Combattants Canada et celui du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes.

Chaque membre contribue à la discussion ayant trait aux sujets sur lesquels se penchera le Groupe consultatif sur les familles. Plusieurs thèmes sont ressortis :

Transition

  • Régler les difficultés associées à la navigation des programmes et des processus du ministère de la Défense nationale et d’Anciens Combattants Canada, p. ex. ce qui est offert dans le cadre du programme de réadaptation et d’assistance professionnelle d’Anciens Combattants Canada et du Régime d'assurance-revenu militaire (RARM).
  • Examiner les façons d’harmoniser davantage les programmes des Forces armées canadiennes et ceux d’Anciens Combattants Canada; les deux ministères ont des programmes semblables, mais leur donnent des noms différents.
  • Améliorer l’accès à l’information et sa communication entre le ministère de la Défense nationale et Anciens Combattants Canada pendant la transition.
  • Considérer le vétéran et sa famille comme une seule unité pendant la transition. Il n’y a rien dans le système en vigueur ciblant précisément les familles.
  • Réduire les difficultés auxquelles se heurtent les familles en transition, y compris le changement de culture, l’isolement, la perte de communauté, de connexion, d’identité et de relations.
  • Élargir la clientèle cible au-delà des vétérans libérés pour des raisons médicales et leur famille afin de considérer les familles des vétérans qui ont été libérés il y a 5 à 10 ans.

Communication/savoir

  • Consulter les vétérans et leur famille lorsqu’il faut prendre des décisions, p. ex. finances, traitement, emploi. Utiliser le Groupe consultatif sur les familles pour tirer profit du savoir des membres.
  • Adopter une démarche globale en incluant la famille et la communauté du vétéran.
  • Informer et sensibiliser les familles et être à l’écoute de leurs besoins.
  • Établir des contacts, des interactions et une communication proactifs en personne plus fréquemment avec les vétérans et leur famille.
  • Définir les forces et les faiblesses de la Nouvelle Charte des anciens combattants envers les familles et cerner les lacunes.
  • Tirer avantage des partenariats avec les organismes communautaires civils qui appuient les familles.
  • Sensibiliser les Canadiens au rôle des Rangers canadiens et comprendre le lien qui existe avec les familles.

Recherche

  • Les membres soulignent l’importance de la recherche pour les aider à formuler des recommandations, par exemple sur les sujets suivants :
    • Les répercussions de l’état de stress post-traumatique sur les vétérans, la Gendarmerie royale du Canada, les premiers intervenants et l’unité familiale;
    • Les nouveaux traitements et programmes pour améliorer les résultats touchant les vétérans et leur famille.

Autres

  • Fournir/proposer une définition de la famille.
  • Tenir compte des veufs, des membres divorcés, des membres célibataires et des membres de la famille qui prennent soin des vétérans dans l’élaboration des politiques et dans les décisions sur les programmes.
  • Reconnaître la contribution des dispensateurs de soins et l’importance de conserver des statistiques et données sur le nombre des dispensateurs de soins et leur contribution.
  • Reconnaître l’importance des familles par rapport aux vétérans; la reconnaissance financière n’est pas suffisante.
  • Explorer les répercussions du suicide sur les familles.
  • Décrire le rôle joué par les familles dans la prestation des services et souligner le besoin d’améliorer le délai de la prise de décisions et de l’accès aux gestionnaires de cas pour les vétérans et de réduire la complexité des formulaires.
  • Considérer la possibilité d’ajouter un identifiant dans les dossiers médicaux provinciaux (p. ex. la carte santé) des vétérans ou des membres de la famille des militaires.
  • Fournir une carte d’identité aux vétérans et une carte d’identité aux membres de la famille des vétérans.
  • Définir le soutien nécessaire aux membres de la famille à la lumière de la mise en œuvre du mandat du gouvernement d’accroître le nombre de Rangers canadiens dans le Nord.

Programme futur et prochaines étapes

  • Anciens Combattants Canada déterminera ce qui a déjà été fait pour régler les questions relatives aux familles et les travaux qui sont en cours.
  • Le Groupe consultatif sur les familles déterminera les lacunes et ce qu’il faut corriger relativement aux familles.
  • À la prochaine réunion, Anciens Combattants Canada présentera les programmes et les services du Ministère et le processus de transition.
  • Proposer des sujets qui doivent faire l’objet de recherches ou de présentation d’information.
  • Élaborer un plan d’action pour le Groupe consultatif sur les familles.
  • Nomination d’un coprésident à la réunion en personne :
    • On demande aux membres d’envoyer leur mise en candidature pour le poste de coprésident à l’adresse générale pour les intervenants.
  • On prévoit une réunion en personne à Ottawa au début de juin.
Date de modification :