Entre femmes : conseils sur la transition

La transition vers la vie après le service peut se révéler un processus complexe. Des chercheurs comme Maya Eichler, Ph. D., sont d’avis que pour de nombreux vétérans, la transition est souvent vécue comme un « choc culturel ». Les femmes vétérans doivent relever un ensemble unique de défis, compte tenu du fait qu’elles sont plus susceptibles que les hommes d’être libérées pour raison médicale. Les femmes doivent aussi composer avec une baisse de revenu plus marquée après avoir quitté les Forces. Si vous préparez votre libération ou êtes au milieu d’une transition, voici quelques précieux conseils de la part de femmes vétérans.

Partager cet article sur:
Entre femmes : conseils sur la transition

Ayez toujours un plan de rechange

Le major Karen Breeck (retraitée) estime qu’il est très important pour quiconque s’enrôle dans les Forces armées canadiennes (FAC) de reconnaître que personne ne reste militaire toute sa vie. S’il y a une chose importante à retenir, c’est que vous devriez avoir un « plan B et C » avant de vivre la transition. Ces plans devraient comprendre des façons d’appliquer les compétences que vous pouvez transférer à votre vie et à votre carrière après le service.

Soyez informées

Le caporal Alexandra Shaw (retraitée) a des conseils à donner fondés sur son expérience à titre de femme vétéran et d’employée du service des politiques d’ACC. Elle veut que tous ceux et celles qui quittent les Forces sachent que leurs compétences militaires peuvent être mises à profit pour de « nombreuses possibilités dans le monde civil ». Elle ajoute : « Renseignez-vous sur les nombreux programmes offerts par Anciens Combattants Canada ».

Soyez positives

Pour de nombreuses femmes vétérans, la transition des FAC vers la vie après le service militaire peut se révéler difficile. L’ancien matelot de 1re classe Marie-Claude Gagnon exhorte ses camarades femmes vétérans à adopter une attitude positive même dans les moments difficiles. C’est à cette attitude positive que la fondatrice de C’est Juste 700 attribue son optimisme inébranlable qui l’a mise sur la voie de la transition l’ayant menée à un cheminement de carrière significatif à la fin de son service. « J’ai l’impression que ma vie s’est enrichie de bien des façons grâce à ces expériences », affirme-t-elle.

Restez branchées

Après 21 ans dans les Forces, le major Lee-Anne Quinn (retraitée) ne peut imaginer ce que serait sa vie après le service si elle n’avait pas continué à collaborer avec l’armée après son départ des FAC. À la lumière de ses expériences, elle communique ses conseils sur la façon dont les femmes vétérans peuvent éviter l’isolement. Elle souligne l’importance et les avantages de rester en contact avec la Réserve ou les corps de cadets locaux pendant la transition. « Si vous avez du temps libre, vos compétences peuvent servir à une foule de services. »

Date de publication : 2020-02-04

Date de modification :