Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Chris Batchilder, analyste opérationnel principal, Mon dossier ACC

Plus jeune, je n’aurais jamais imaginé servir dans l’armée. Quelque 30 ans plus tard, je suis non seulement un vétéran des Forces armées canadiennes, mais aussi un employé d’Anciens Combattants Canada (ACC). La vie nous réserve toujours des surprises.

Partager cet article sur:

Qu’est-ce qui s’est passé? J’avais besoin d’un emploi stable. C’est aussi simple que ça. Je suis allé à mon bureau de recrutement local, je me suis enrôlé et, quatre mois plus tard, je commençais mon instruction de base. J’ai accumulé trois décennies d’expérience dans l’armée à titre d’opérateur de recherches en communication. J’étais responsable de l’interception et de l’analyse des transmissions électroniques des forces ennemies. C’est une tâche cruciale en matière de guerre et de maintien de la paix.

Une carrière de service

Au cours de mes 30 années de service, j’ai été affecté à Ottawa, Kingston, Gander et Alert. J’ai aussi participé à un programme d’échange aux États Unis. J’ai pris part à des déploiements en Bosnie et en Afghanistan. Lorsque j’ai quitté le service militaire en 2017, j’ai cherché des emplois dans la fonction publique à Ottawa parce que ma dernière affectation dans la capitale avait été à titre de membre du Commandement des opérations interarmées. Ma conjointe a cependant évoqué un déménagement à l’Île du Prince Édouard – où j’ai grandi – afin d’y prendre ma retraite un jour. ACC m’a embauché à titre de conseiller auprès des vétérans de l’Unité des vétérans dans la fonction publique. Je suis aujourd’hui analyste opérationnel principal au sein du groupe responsable de Mon dossier ACC.

L’emplacement d’ACC a été un facteur, mais ce sont les expériences positives que j’avais connues avec le Ministère à titre de vétéran qui ont pesé le plus dans la balance. J’ai profité des Services de réorientation professionnelle. J’ai reçu une indemnité d’invalidité et l’allocation pour études et formation. Cette aide a été importante, mais ce qui m’a le plus impressionné, c’est que chaque fois que j’appelais pour de l’information ou du soutien, une personne très polie était toujours à l’autre bout du fil.

Se préparer à la transition

À titre de vétéran maintenant employé d’ACC, j’ai un point de vue particulier quant aux besoins des vétérans, aux services et au soutien auxquels ils ont droit. Je conseille aux membres des Forces et aux vétérans d’obtenir des conseils financiers s’ils sont admissibles à une indemnité importante du Ministère. Il est aussi utile d’assister à un séminaire du Service de préparation à une seconde carrière. Ces séances donnent aux militaires actifs de l’information pour les préparer à faire le passage à la vie après le service militaire.

Enfin, n’hésitez pas à communiquer avec ACC pour obtenir du soutien. En tout temps. Le Ministère offre de nombreux programmes et services et les gens qui y travaillent veulent vraiment que vous obteniez le meilleur soutien possible. Je devrais le savoir, je suis l’un d’entre eux.

Date de publication : 2020-01-10


Chris Batchilder

Chris Batchilder

Analyste opérationnel principal, Mon dossier ACC

Date de modification :