Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Histoire du succès d’un vétéran : David Fraser

le major-général (retraité) David Fraser, qui a dirigé les forces de l’OTAN en Afghanistan, a d’excellents conseils pour ceux sur le point de faire la transition après le service.

Partager cet article sur:

La retraite n’est pas synonyme de « ne rien faire »

Cadre d’entreprise, auteur à succès et mentor financier dans l’une des principales écoles de commerce du Canada, le major-général (retraité) David Fraser pourrait être considéré comme l’un des vétérans ayant le mieux réussi dans la vie après le service. Mais sa carrière post-militaire se concentre également sur l’offre d’un soutien aux vétérans et aux membres actuels des Forces armées canadiennes au moyen de diverses activités post-militaires.

Formation continue

David Fraser a servi dans les deuxième et troisième bataillons du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry. Il a aussi servi dans la Réserve, à la fois au niveau de l’unité qu’en tant que chef d’état-major pour le district d’Alberta. En outre, son expérience du commandement opérationnel comprend des missions en Bosnie, à Chypre et en Afghanistan. Il a commandé les forces du sud de la coalition de l’OTAN en Afghanistan et a dirigé l’opération Medusa.

L’éducation a été un thème récurrent dans la carrière de M. Fraser. Il s’est joint aux FAC après avoir obtenu un diplôme de l’Université de Carleton en 1980. Il a ensuite obtenu un diplôme du Collège de commandement et d’état-major des Forces canadiennes à Toronto en 1990, puis une maîtrise en gestion et politique du Collège militaire royal et de l’Université Queen’s en 2001. Il a plus tard pris le commandement du Collège des Forces canadiennes à Toronto, où il a mis en œuvre l’enseignement à distance et réécrit le programme de sécurité nationale pour les dirigeants des FAC.

Après avoir pris sa retraite des FAC en 2011 en tant que major-général, M. Fraser est retourné sur les bancs d’école de la Ivey Business School. Parfaire ses études dans le domaine des finances lui a permis d’acquérir des connaissances qu’il a mises à profit dans le secteur privé. Son premier emploi après le service a été celui de chef d’exploitation (CE) pour Blue Goose Pure Foods, qui était un nouveau fournisseur de bœuf, de poulet et de bœuf certifiés biologiques.

De 2015 à 2016, David a été CE de INKAS Armored Vehicle Manufacturing, une entreprise qui conçoit et construit des véhicules blindés tels que des VUS pour des dignitaires, des véhicules pour le transport de fonds et des berlines spéciales.

En 2018, de concert avec Brian Hanington, M. Fraser a publié le best-seller « Operation Medusa : The Furious Battle That Saved Afghanistan from the Taliban », un compte rendu détaillé de cette partie cruciale de la mission canadienne en Afghanistan.

Aujourd’hui, M. Fraser travaille avec la Banque de Montréal, où il aide à fournir une éducation en matière de finances aux militaires et à leur famille et des produits connexes. Il est mentor à la Ivey Business School et défend les intérêts des vétérans sur le lieu de travail, siégeant aux conseils d’administration d’Open Text Corp. et de RouteOne, ainsi qu’à celui de la société de biotechnologie Plan Form.

Il est également ambassadeur du programme COPE (Couples qui surmontent le TSPT au quotidien de Wounded Warriors), qui fait intervenir la famille du vétéran dans le traitement des blessures de stress post-traumatique. Avec leur partenaire de vie, les vétérans participent à une séance de réflexion pour apprendre à faire face aux traumatismes liés au stress opérationnel en équipe, et à se fixer des objectifs en tant que couple. Les couples se voient ensuite assigner des conseillers familiaux professionnels qui les appellent une fois par semaine pendant six mois pour les aider à rester sur la bonne voie.

Le financement du Fonds pour le bien-être des vétérans et de leur famille a permis à Wounded Warriors Canada d’ajouter quatre programmes COPE à son calendrier, offrant ainsi un soutien à 20 couples supplémentaires au cours de l’hiver 2019. Le programme COPE continue de bénéficier du soutien d’Anciens Combattants Canada.

Payer au suivant

En tant qu’ambassadeur du programme COPE pour la région de Toronto, M. Fraser prononce des discours et des allocutions à l’intention des groupes de vétérans, des médias et des contacts d’affaires. Il souligne le travail de l’organisation Wounded Warriors et ses programmes. Il prononce également des discours pour les événements de collecte de fonds de Wounded Warriors Canada. « C’est intéressant de voir combien de fois, dans diverses conversations qui ne sont pas lien avec le sujet, je peux mentionner l’excellent travail que fait WWC et orienter les gens vers des renseignements et de l’aide. »

Réussir la transition

David Fraser a quelques conseils pour faciliter la transition vers la vie après le service. « Premièrement, il faut commencer à planifier votre libération bien à l’avance. Préparez-vous mentalement à un grand changement. J’ai commencé 18 mois à l’avance à me préparer pour un autre type de vie. C’est plus qu’une simple affectation. Si vous commencez au moment de la retraite, c’est trop tard. » Les membres doivent également faire le point sur les compétences transférables à des emplois non militaires et sur les compétences dont ils auront besoin.

« Deuxièmement, il faut savoir que c’est difficile. Tout d’un coup, il faut tout faire soi-même : trouver un logis, un médecin, un dentiste, un emploi... Et plus longtemps vous êtes dans les Forces, plus c’est ardu. Mais c’est faisable et vous n’êtes pas seul. »

Les membres des Forces armées canadiennes peuvent profiter des services de réorientation professionnelle qui sont offerts. « Le programme de transition peut aider les membres à trouver des employeurs qui sont sensibles aux besoins des vétérans. » Il recommande également de chercher des programmes tels que Wounded Warriors ou d’autres services communautaires conçus pour aider les vétérans.

M. Fraser recommande également aux membres de se donner le temps nécessaire à la transition. « Prenez jusqu’à six mois de congé pour vous détendre avant de commencer votre nouvelle vie. Prenez le temps de relaxer et de profiter de la vie à nouveau. »

Et tout aussi important, « restez en contact avec vos collègues et amis des FAC et de la communauté des vétérans. Partager vos expériences dans les forces armées et dans votre vie actuelle avec les autres est très bénéfique. »

Date de publication : 2021-05-11

Date de modification :