Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Histoire de réussite d’un vétéran : Grant Finnigan

Un homme qui aime être occupé.

Partager cet article sur:
Grant Finnigan

Grant Finnigan semble disposer de 30 heures dans chaque journée. Il occupe un emploi à temps plein comme formateur en lutte contre l’incendie, livre des paniers de nourriture pour Noël pendant la période des Fêtes et reste en contact avec ses camarades de l’Armée. En plus de tout ça, il donne de son temps comme Grand frère, offrant du mentorat à un jeune ayant besoin d’une influence masculine positive.

Une carrière dans la formation

Pour lui, le fait d’avoir autant d’intérêts variés ne date pas d’hier. Lorsque Grant était à l’école secondaire à St. Thomas, en Ontario, il s’est enrôlé dans la Réserve des Forces armées canadiennes (FAC) en 2010, au sein du 31 Combat Engineer Regiment (The Elgins).

Grant Finnigan
Grant Finnigan (le troisième à partir de la gauche) avec un groupe de pompiers à la BFC Trenton.

Pendant qu’il était dans la Réserve, Grant a étudié l’histoire et la criminologie à temps plein à l’Université de Western Ontario à London. Après avoir obtenu son baccalauréat ès arts en 2013, il est passé à la Force régulière. À l’École des pompiers et de la défense chimique, biologique, radiologique et nucléaire (CBRN) des Forces canadiennes à la Base des Forces canadiennes (BFC) Borden, il a suivi une instruction en sauvetage et en lutte contre les incendies d’aéronefs. Il est devenu membre de « l’équipe bleue » de l’unité de sauvetage et de lutte contre les incendies d’aéronefs et il a été affecté à la BFC Trenton.

« Dans une équipe de lutte contre les incendies, on devient rapidement proches les uns des autres », dit-il. En plus d’acquérir des compétences précieuses, il a développé des amitiés profondes. « La camaraderie est très importante. On peut compter les uns sur les autres. » Ces amitiés perdurent à ce jour, et il y a certains de ses anciens collègues avec qui il parle au téléphone chaque semaine, un peu partout au Canada.

Grant Finnigan
Grant Finnigan (le deuxième à partir de la droite) au sein de l’unité de sauvetage aérien et de lutte contre les incendies à la BFC Trenton.

C’est à Trenton que Grant a rencontré Kendra, la femme qui est devenue sa fiancée. Étant en couple, il s’est rendu compte que sa vie était en train de changer. Il a décidé de quitter l’armée et de se lancer dans une carrière civile. Il a été libéré le 30 novembre 2020.

« La transition a été un peu difficile, un peu stressante », dit-il. Il s’est souvenu du conseil qu’il avait donné à un ami auparavant : envisager les métiers comme carrière. « J’ai finalement suivi mon propre conseil. »

Grant Finnigan
Lieu de travail de Grant Finnigan dans le cadre d’un emploi obtenu avec l’aide du programme Du régiment aux bâtiments.

Il a eu l’aide de l’organisme Du régiment aux bâtiments, qui aide les vétérans des FAC à trouver une formation qualifiée et des possibilités de carrière dans l’industrie de la construction. « Je leur suis très reconnaissant. Ils comprennent les besoins des vétérans après la transition et ce dont ils ont besoin pour trouver une nouvelle carrière. Ils nous préparent pour le succès. »

Grant a mis à profit les compétences qu’il avait acquises dans l’armée pour entamer une nouvelle carrière comme installateur de protection incendie. Avec l’aide de l’organisme Du régiment aux bâtiments, il a obtenu un poste d’apprenti chez Superior Sprinkler Co. à Mississauga. L’entreprise installe des systèmes de protection contre les incendies, y compris des systèmes de gicleurs, dans des bâtiments commerciaux de la région du Grand Toronto et au-delà. « C’est une composante essentielle pour une structure qui peut abriter un grand nombre de personnes », explique-t-il.

La vie au-delà du travail

Pendant tout ce temps, Grant a toujours gardé à jour ses compétences de pompier. Il a intégré le service d’incendie volontaire de St. Thomas, devenant instructeur de lutte contre les incendies. Et quelques mois plus tard, il a été embauché comme pompier de carrière permanent au sein du service.

Dans ses temps libres, Grant livre des paniers de nourriture de Noël pendant la période des Fêtes, et il y a trois ans, il est devenu Grand frère. « Je suis le mentor d’un jeune qui a besoin d’une figure masculine forte dans sa vie. Il aime travailler de ses mains, avec des moteurs. Nous faisons beaucoup ce genre de choses. »

Grant Finnigan
Grant Finnigan (au centre), tenant un casque bleu, à un cours de recherche et sauvetage en milieu urbain au Massachusetts.

Un an après avoir quitté l’armée, Grant a trouvé sa voie et sa raison d’être grâce à sa carrière civile et à son travail bénévole. « Je crois que j’ai appris la patience, et beaucoup sur moi-même en faisant ça. J’apprends à ralentir. Et je pense que ça a fait de moi un meilleur pompier et instructeur de lutte contre les incendies. »

Des compétences diversifiées

Avec un large éventail d’intérêts, de capacités et de formation, Grant Finnigan a découvert que les compétences acquises dans un domaine l’aident à performer dans de nombreux autres. 


Remarque : Du régiment aux bâtiments est un organisme national à but non lucratif qui aide les membres des Forces armées canadiennes en transition, les vétérans et les réservistes à trouver des possibilités de formation et de carrière dans l’industrie de la construction. L’organisme a reçu du financement dans le cadre du Fonds pour le bien-être des vétérans et de leur famille.

Date de modification :