Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Détresse vécue par les vétérans à la suite des événements en Afghanistan

La situation actuelle en Afghanistan est angoissante pour de nombreuses personnes. Il y a des ressources pour vous aider.

Partager cet article sur:

La situation actuelle en Afghanistan est angoissante pour de nombreux Canadiens, vétérans et membres de leur famille, mais particulièrement pour les vétérans qui y ont servi. Pendant cette période, les vétérans peuvent se poser des questions difficiles ou passer en revue les expériences et les relations formées au cours de leur service ou de leurs déploiements. Les membres de leur famille peuvent également éprouver des difficultés.

À la suite des récents événements dans la région, les vétérans peuvent :

  • Se sentir frustrés, tristes et vulnérables
  • Se sentir angoissés et préoccupés
  • Se sentir en colère ou trahis
  • Éprouver de la détresse morale
  • Se poser des questions sur la signification de notre mission en Afghanistan
  • Constater une augmentation des symptômes liés aux blessures de stress opérationnel comme l’ESPT ou la dépression
  • Éprouver des difficultés à dormir
  • Augmenter leur consommation d’alcool ou de drogues ou leur participation à d’autres comportements addictifs 
  • Surconsommer ou tenter d’éviter les médias
  • S’isoler
  • Avoir des souvenirs plus dérangeants et des cauchemars au sujet du service militaire
  • S’inquiéter au sujet de ceux qui ont été laissés derrière

Toutes ces réactions sont compréhensibles dans ce contexte angoissant. Si vous êtes un vétéran ou un membre de la famille qui vit de la détresse en raison des événements en cours, sachez que vous n’êtes pas seul. Parlez à des amis et à la famille, prenez contact avec votre réseau de vétérans, vos ressources de soutien par les pairs, ou communiquez avec un professionnel de la santé mentale.

Ressources disponibles actuellement

  • Services de crises du Canada : Si vous avez des pensées suicidaires ou connaissez une personne présentant un risque de suicide, composez le 1-833-456-4566 pour parler à quelqu’un en toute sécurité et sans jugement. S’il s’agit d’une urgence, composez le 9‑1‑1.
  • Service d’aide d’ACC : Composez le 1-800-268-7708 pour parler à un professionnel de la santé mentale afin d’obtenir du soutien psychologique. Ce service est offert sans frais 24 heures sur 24, sept jours sur sept, aux vétérans et aux membres de leur famille.
  • Cliniques TSO et points de service satellites : Les services comprennent une évaluation et un traitement de santé mentale en personne et virtuels pour traiter les problèmes de santé mentale liés au service ou qui nuisent à votre réadaptation. Pour demander une éventuelle référence, vous pouvez envoyer un message sécurisé par l’entremise de Mon dossier ACC ou composer le 1-866-522-2022.
  • SSBSO : Parlez à un pair aidant qui comprend les blessures de stress opérationnel et qui peut offrir le soutien nécessaire.
  • Programme ESPOIR : Vous offre, à vous et à votre famille, un soutien par les pairs si vous avez vécu la perte d’un être cher.
  • Espace mieux-être Canada : Ce portail de soutien en ligne en matière de santé mentale et de toxicomanie offre un accès 24 heures sur 24, sept jours sur sept, à des ressources et à des outils gratuits fondés sur des données probantes.
  • Coach ESPT Canada – application mobile : Cette application peut vous aider à vous renseigner sur les symptômes pouvant survenir après un traumatisme et à les gérer.

Quelques stratégies d’adaptation

  • Demeurez en contact avec vos proches. Passez du temps avec les personnes qui comprennent le mieux ce que vous vivez, et qui vous donnent un sentiment de sécurité, de calme, d’espoir et de bonheur.
  • Mettez à profit les différentes ressources à votre disposition.
  • Prenez soin de vous. Recherchez des stratégies d’adaptation positives qui vous aident à gérer vos émotions. Écouter de la musique, faire de l’exercice, pratiquer des exercices de respiration, passer du temps dans la nature ou avec des animaux ou tenir un journal sont des moyens courants d’aider à gérer les émotions accablantes ou pénibles.
  • Soyez patient avec vous-même. Rappelez-vous que vous avez besoin de temps pour vous remettre.
  • Respectez vos routines. Il peut être utile de respecter un horaire pour dormir, manger, travailler et faire d’autres activités quotidiennes.

Limitez votre exposition aux médias. Limitez la quantité de nouvelles auxquelles vous vous exposez si la couverture médiatique augmente votre détresse.

Date de modification :