Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Owen Parkhouse : Accepter de l’aide pour trouver une passion et un sens à la vie après le service

« On ne veut jamais perdre de vue les personnes avec lesquelles on a servi », déclare Owen Parkhouse, capitaine de corvette à la retraite.

Partager cet article sur:
Owen Parkhouse

Le capitaine de corvette (à la retraite) Owen Parkhouse

Quand il a pris sa retraite en 2017 après 20 ans de service dans la Marine royale canadienne, Owen Parkhouse savait que le sentiment d’appartenance et la camaraderie associés à la vie militaire lui manqueraient. Il a vite appris que l’orientation et le sentiment d’utilité attribuables au service militaire lui manquaient également.

Owen est resté proche de ses camarades. En effet, il est président de sa filiale locale de la Légion royale canadienne à l’Île‑du‑Prince‑Édouard. Il est également le premier vice président de la Direction de l’Île‑du‑Prince‑Édouard de la Légion ainsi que le vice président national du conseil exécutif national.

Et si ce n’était pas assez, Owen est aussi président du comité provincial du Nouveau Brunswick et de l’Île‑du‑Prince‑Édouard du Fonds du Souvenir. Avec ce tourbillon d’activités, il peinait à trouver un équilibre et une structure. Grâce à un séminaire en ligne appelé « Shaping Purpose », il a appris à se fixer d’importants objectifs de vie en dehors d’une structure organisationnelle.

La vie militaire

Né à Montréal, Owen a déménagé à Ottawa avec sa famille quand il était jeune. Il a entamé son service militaire à l’âge de 15 ans lorsqu’il s’est joint à la Milice du Canada à Ottawa. Plus tard, il s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes et est devenu un officier de la marine.

La carrière militaire d’Owen l’a conduit autour du monde. Il a servi au Timor Oriental et en Afghanistan, aux côtés de l’armée américaine.

En 2008, Owen est devenu le premier coordonnateur du soutien par les pairs à l’Île du Prince Édouard pour le programme Soutien Social; Blessures de Stress Opérationnel, emploi qu’il a occupé pendant cinq ans. Ensuite, il a été vice président du Tribunal des anciens combattants (révision et appel). « Le travail était enrichissant, il s’agissait de veiller à ce que les vétérans reçoivent les prestations d’invalidité qu’ils méritent. »

À l’instar de nombreux militaires, Owen a dû faire face à des situations tragiques. Il se souvient d’avoir participé à la récupération de victimes d’une noyade dans la mer Adriatique, ainsi que de victimes de l’écrasement du vol 111 de Swissair en 1998 au large de Peggy’s Cove. Par ailleurs, il était sur les lieux d’un attentat suicide à la voiture piégée en Afghanistan, et travaillait au Pentagone le 11 septembre 2001.

La vie après le service

En 2017, à l’âge de 53 ans, Owen a été libéré des FAC pour raisons médicales en raison de son stress post traumatique. Il s’est installé avec sa famille à Morell, un village près de Charlottetown, à l’Île du Prince Édouard.

Owen Parkhouse

Le capitaine de corvette (à la retraite) Owen Parkhouse, président de la Légion royale canadienne, Charlottetown, Î.-P.-É.

Il se tenait occupé, en faisant beaucoup de bénévolat auprès de la Légion royale canadienne. « Il était important que je ne perde pas de vue les gens avec lesquels j’avais servi, explique Owen. Je les considère comme des membres de ma famille. »

La retraite a aussi posé son lot de défis. « J’ai arrêté de me fixer des objectifs, confie-t-il. Quand je me suis retiré, j’ai mis ça de côté. »

Son épouse Elizabeth a fait des recherches sur les programmes qui pourraient aider Owen à composer avec son ESPT et à faire la transition vers la vie après le service. C’est ainsi qu’elle a trouvé le programme Shaping Purpose, qui a reçu un financement du Fonds pour le bien être des vétérans et de leur famille en 2018.

Dirigé par des animateurs, Shaping Purpose est un cours en ligne de quatre jours conçu pour les vétérans et leur famille qui éprouvent des difficultés à faire la transition vers la vie après le service. L’objectif est d’aider les vétérans à élaborer un plan qui correspond le mieux à leurs valeurs, leurs passions et leurs dons individuels. Owen et sa femme, Elizabeth, se sont tous deux inscrits à la séance de juillet.

Trois animateurs ont dirigé le programme, dont l’un avait une expérience militaire. « Il est important d’avoir quelqu’un qui reconnaisse qu’être dans l’armée est une vie très différente », dit Owen.

Le cours met l’accent sur la mise par écrit d’objectifs personnels clairs et de plans concrets pour les atteindre. « J’ai toujours été quelqu’un qui réfléchissait aux avantages et aux inconvénients des choses avant de prendre une décision, mais je n’ai jamais mis mes plans sur papier. »

Les Parkhouse ont décidé de rembourser plus rapidement leur hypothèque, un plan qui est maintenant sur la bonne voie.

Owen a élaboré un plan pour réaliser un rêve de longue date : publier un livre pour enfants qu’il a écrit il y a des années, alors qu’il était encore dans la Marine.

Il a également écrit un plan pour un objectif un peu plus ambitieux : devenir lieutenant gouverneur, ou peut être même gouverneur général un jour. « Je me rends compte que c’est un processus politique sur lequel je n’ai que peu de contrôle, mais c’est bien que les animateurs ne m’aient pas rabaissé lorsque j’ai abordé le sujet. »

La leçon la plus importante qu’Owen Parkhouse ait apprise est peut-être l’importance de faire appel à d’autres personnes qui peuvent vous aider ou qui traversent une situation similaire.

Cela va de pair avec une leçon qu’il a apprise il y a longtemps : « Aider les autres vous aide. »

Shaping Purpose est financé en partie par le Fonds pour le bien être des vétérans et de leur famille, lequel accorde des subventions et des contributions à des organismes privés, publics ou universitaires pour mener des recherches et mettre en œuvre des initiatives et des projets qui favorisent le bien-être des vétérans et de leur famille.

Date de publication : 2021-01-29


Date de modification :