La cote 70 et la bataille de Lens

Après Vimy, les Canadiens entreprennent des attaques dans la région d'Arras pour détourner l'attention des Allemands du front français et de l'offensive projetée dans les Flandres. Au cours d'une bataille qui dure du 15 au 25 août, ils s'emparent de la cote 70, hauteur stratégique dominant l'approche nord de Lens, et protègent la partie ouest de la ville. Le Corps canadien perd à cette occasion 9 198 hommes. Cependant, il gagne énormément de terrain et inflige des pertes énormes aux Allemands en se servant adroitement des mitrailleuses et en créant de façon délibérée des « terrains d'abattage » que doivent traverser les forces ennemies pour lancer une contre-attaque. Le Corps canadien empêche ainsi l'ennemi d'envoyer, comme il le projetait, de nouvelles troupes dans les Flandres.

Date de modification :