Sélection de la langue


Recherche

Formation du Corps canadien

Entre temps, au Canada, l'enthousiasme ne tombait pas, même si la liste des pertes s'allongeait. Un second contingent s'embarqua pour l'Angleterre au printemps 1915 et donna naissance à la 2e Division canadienne. Après avoir passé un certain temps à s'entraîner en Angleterre, il passa en septembre en France pour y rejoindre la 1re Division. À la demande des autorités canadiennes qui s'étaient toujours opposées à tout fractionnement des troupes dépêchées, on forma avec les deux divisions le Corps canadien, qui fut placé sous le commandement du lieutenant-général E.A.H. Alderson; major-général R.E.W. Turner assuma le commandement de la 2e division et major-général Arthur Currie celui de la 1re.

Le Corps canadien prit alors position sur la portion de front s'étendant de Saint-Eloi au Bois de Ploegsteert, où il passa un lugubre hiver. Comme il pleuvait régulièrement, les tranchées se remplissaient et les hommes pataugeaient constamment dans l'eau boueuse. Outre l'ennemi, il y avait d'autres maux à combattre : « pieds de tranchée » (infections), rhumes, grippes et puces. On leur adjoignit par la suite le Princess Patricia's Canadian Light Infantry, qui avait servi un an auprès de la 27e Division britannique, et le Royal Canadian Regiment, qui avait servi comme garnison aux Bermudes. En décembre, on forma la 3e Division canadienne qui fut placée sous le commandement du major-général M.S. Mercer.

Date de modification :