Les cent derniers jours

Afin d'offrir une image plus complète des événements durant les cent derniers jours de la Première Guerre mondiale, qui se termina par la déclaration de l'Armistice le 11 novembre 1918, une description des actions du Corps canadien, y compris ceux de ses alliés la Grande-Bretagne, la France, la Belgique et les États-Unis, a été rédigée. D’autres événements importants ont également été notés.

Il est important de garder à l'esprit que, bien qu’il y ait des jours où il n'y a pas mention d'une action de la part du Corps canadien, ceci ne signifie aucunement que le Corps n'ait pas été impliqué dans quelque activité; par exemple, cette situation peut être attribuable au déplacement du Corps d'un secteur de combat à un autre, à l’entraînement ou à la préparation avant d’entrer en action ou à n’importe quel autre événement.

En fait – et en guise de sinistre souvenir des conséquences de la guerre – le Corps canadien a rarement rapporté moins de cent pertes par jour au cours des cent derniers jours de la Première Guerre mondiale.

Quiz des cent jours du Canada sur Google Earth !

Hector Allard
Nous avons défendu notre liberté (Transcription)

octobre 14

Jour 68 - Bataille de Courtrai, du 14 au 19 octobreAllie Image

Des patrouilles de la 1re Division d'infanterie canadienne traversent le canal de la Sensée, près du village de Férin, mais les représailles des Allemands sont trop fortes, rendant quasiment impossible l'établissement d'une tête de pont[8] permanente.

Dans une poussée à travers les positions allemandes dans les Flandres, le Royal Newfoundland Regiment, aux côtés de la 2e Armée britannique, avance de cinq kilomètres et fait 500 prisonniers. Il saisit 94 mitrailleuses et huit canons, dont quatre sont des canons de campagne pris par un seul peloton.

Récipiendaire de la Croix de Victoria

[8] Une zone en territoire occupé qui doit être tenue afin garantir le déplacement de troupes et/ou de matériels.
Date de modification :