Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Les cent derniers jours

Hector Allard
Nous avons défendu notre liberté (Transcription)

octobre 01

Jour 55 - Fin officielle de la bataille du canal du NordAllie Image

Cette journée est marquée par une progression de près de deux kilomètres, le seul accomplissement à signaler étant la conquête du terrain surélevé à l'est de Tilloy. La 1re Division canadienne elle-même perd plus d'un millier de soldats. En cinq jours de combat, le Corps canadien fait plus de 7 000 prisonniers et saisit 205 canons.

Récipiendaire de la Croix de Victoria

octobre 02

Jour 56 Allie Image

Il ne se passe pas grand-chose dans le secteur du Corps canadien; ce qui reste des 1re et 4e Divisions d'infanterie canadiennes est déplacé dans les effectifs de réserve, laissant le front du Corps canadien aux mains des 2e et 3e Divisions d'infanterie canadiennes.

octobre 03

Jour 57 Allie Image

Dans les Flandres, après une brève période en réserve, des troupes du Royal Newfoundland Regiment combattent les Allemands lors d'une contre-attaque tenace à la gare ferroviaire de Ledeghem, précédée par un bombardement intensif. Aucun soldat allemand n'approche à moins de 45 mètres des positions avancées des Terre-Neuviens.

octobre 04

Jour 58

Des troupes américaines en pleine offensive à l'ouest de la Meuse gagnent du terrain au nord-est de la forêt d'Argonne.

L'Allemagne, par l'intermédiaire de la Suisse, envoie une note au président américain Woodrow Wilson appelant aux négociations de paix et à un armistice.

octobre 05

Jour 59

Face à l'avance constante des troupes alliées, les Allemands se replient vers la rivière Suippe.

octobre 06

Jour 60 Allie Image

Dans les Flandres, des troupes du Royal Newfoundland Regiment défendent leurs positions autour de la zone de la gare ferroviaire de Ledeghem pendant quatre jours, en repoussant les contre-attaques allemandes avant d'être relevées pendant la nuit.

octobre 07

Jour 61 Allie Image

La 1re Division d'infanterie canadienne se trouve provisoirement sous le commandement du 22e Corps d'armée britannique, occupant les positions à l'arrière du ruisseau Trinquis et de la rivière Sensée, à environ cinq kilomètres à l'est d'Étaing.

octobre 08

Jour 62 - Bataille de Cambrai, du 8 au 9 octobreAllie Image

En raison du manque de progrès sur le front de la 3e Armée britannique, sur le flanc droit du Corps canadien, les 2e et 3e Divisions d'infanterie canadiennes ne passent pas à l'action avant le 9 octobre.

octobre 09

Jour 63 - Bataille de Cambrai
La poursuite vers la Selle, du 9 au 12 octobreAllie Image

En fin de journée, la 2e Division d'infanterie canadienne avait progressé d'au moins quatre kilomètres en s'emparant des villes de Ramillies, Escaudoeuvres et Eswars, tout en prenant le contrôle de ponts importants enjambant le canal de l'Escaut.

Sur le flanc droit du Corps canadien, la 3e Division d'infanterie canadienne libère la ville de Cambrai et rejoint la 24e Division britannique qui arrive du sud.

Plus au sud, dans le secteur d'opérations de la 4e Armée britannique, la brigade de cavalerie canadienne passe à l'action pour la dernière fois dans cette guerre, et joue un rôle d'importance pour la première fois depuis la bataille d'Amiens au début du mois d'août. La brigade, constituée du Fort Garry Horse, du Lord Strathcona's Horse, des Royal Canadian Dragoons et d'une batterie de la Royal Canadian Horse Artillery, progresse de près de 13 kilomètres sur un front de plus de quatre kilomètres de large; elle fait plus de 400 prisonniers et saisit un grand nombre d'armes, empêchant les tentatives de sabotage de l'ennemi. Les pertes totales de la brigade s'élèvent à 168 hommes et 171 chevaux tués, blessés ou portés manquants.

La brigade de cavalerie canadienne au Cateau, carte de la zone de bataille

Récipiendaire de la Croix de Victoria

Soldats canadiens avançant vers Cambrai. Photo : Bibliothèque et Archives Canada/PA-003247

Soldats canadiens avançant vers Cambrai. Photo : Bibliothèque et Archives Canada/PA-003247

octobre 10

Jour 64 - La poursuite vers la SelleAllie Image

Le Corps canadien progresse de près de deux kilomètres, libérant, entre autres, les villages de Naves et Thun-Saint-Martin.

octobre 11

Jour 65 - La poursuite vers la SelleAllie Image

Face à la résistance tenace des troupes allemandes et à leurs contre-attaques menées avec l'intervention de chars, la 2e Division d'infanterie canadienne progresse de plus de trois kilomètres et se trouve bien assise sur la pente avant de l'éperon d'Iwuy.

Du 26 août au 11 octobre (47 jours), le Corps canadien progresse de 37 kilomètres contre une solide résistance. Le nombre total de pertes pendant cette période s'élève à 1 544 officiers et 29 262 non-officiers. Le Corps canadien capture 18 585 prisonniers, saisit 371 canons et près de 2 000 mitrailleuses et libère 54 villes et villages.

Récipiendaire de la Croix de Victoria

Lieutenant Wallace Lloyd Algie, récipiendaire de la Croix de Victoria pour ses actes de bravoure le 11 octobre 1918, durant la période des Cent derniers jours.

Lieutenant Wallace Lloyd Algie, récipiendaire de la Croix de Victoria pour ses actes de bravoure le 11 octobre 1918, durant la période des Cent derniers jours.

La dernière étape - de Cambrai à Mons, 12 octobre au 11 novembre 1918

Carte de la zone de bataille

octobre 12

Jour 66 - La poursuite vers la SelleAllie Image

En deux jours de combats dans la zone d'opérations de la 1re Division d'infanterie canadienne, la Division avance d'environ huit kilomètres le long de la rive sud de la Scarpe. Le soir venu, l'ensemble du front fait face au canal de la Sensée.

Dans la zone d'opérations de la 2e Division d'infanterie canadienne, le front s'étend vers l'ouest, atteignant presque Aubencheul-au-Bac. Le front du Corps canadien est tenu à présent par trois divisions. Du flanc gauche au flanc droit se trouvent la 1re canadienne, la 56e britannique, et la 2e canadienne.

octobre 13

Jour 67 - La poursuite vers la Selle

Des troupes françaises s'emparent du village de Laon.

octobre 14

Jour 68 - Bataille de Courtrai, du 14 au 19 octobreAllie Image

Des patrouilles de la 1re Division d'infanterie canadienne traversent le canal de la Sensée, près du village de Férin, mais les représailles des Allemands sont trop fortes, rendant quasiment impossible l'établissement d'une tête de pont[8] permanente.

Dans une poussée à travers les positions allemandes dans les Flandres, le Royal Newfoundland Regiment, aux côtés de la 2e Armée britannique, avance de cinq kilomètres et fait 500 prisonniers. Il saisit 94 mitrailleuses et huit canons, dont quatre sont des canons de campagne pris par un seul peloton.

Récipiendaire de la Croix de Victoria

[8] Une zone en territoire occupé qui doit être tenue afin garantir le déplacement de troupes et/ou de matériels.

octobre 15

Jour 69

Des troupes belges capturent les villages d'Iseghem et de Cortemarck.

octobre 16

Jour 70 Allie Image

Avec la 4e Division d'infanterie canadienne prenant la relève de la 56e Division britannique, trois divisions canadiennes se partage le front, assumant désormais la responsabilité de 32 kilomètres du front.

octobre 17

Jour 71 Allie Image

Au crépuscule, le Corps canadien avait progressé d'environ sept kilomètres, établissant des patrouilles dans plusieurs positions et construisant des passerelles flottantes pour franchir le canal de la Sensée.

octobre 18

Jour 72 Allie Image

Les 1re et 4e Divisions d'infanterie canadiennes progressent respectivement de dix et huit kilomètres, capturant Pecquencourt et Auberchicourt, soit deux parmi une vingtaine des lieux occupés par le Corps canadien ce jour-là.

octobre 19

Jour 73 Allie Image

Le Corps canadien libère près de 40 communautés supplémentaires, notamment la grande ville industrielle de Denain. Le progrès, ce jour-là, soit d'un peu moins de 11 kilomètres, représente l'étape la plus longue accomplie par les Canadiens en un jour pendant toute la durée de la guerre.

octobre 20

Jour 74 Allie Image

La 1re Division d'infanterie canadienne occupe Wallers, la dernière ville d'importance avant d'atteindre la vaste forêt de Vicoigne. Avant la tombée de la nuit, la Division gagne une ligne longeant l'orée occidentale de la forêt. Sur le flanc droit du Corps canadien, la 4e Division d'infanterie canadienne libère la ville de Denain et progresse d'environ trois kilomètres.

Dans les Flandres, des troupes du Royal Newfoundland Regiment franchissent la rivière Lys et s'arrêtent à environ un kilomètre du village de Vichte, incapables d'aller plus loin face au feu nourri de l'artillerie et des mitrailleuses allemandes, qui les attaquent de face et sur les flancs.

octobre 21

Jour 75 Allie Image

Les 1re et 3e Brigades[9] de la 1re Division d'infanterie canadienne atteignent la route Saint-Amand-Valenciennes, réalisant une avance de plus de six kilomètres. La 4e Division d'infanterie canadienne est quant à elle arrêtée au canal de l'Escaut, après une avance d'environ huit kilomètres.

Dans les Flandres, avec un seul officier indemne dans chaque compagnie, des troupes du Royal Newfoundland Regiment tiennent leurs positions toute la journée avant d'être relevées dans la soirée.

[9] Une brigade est une section d'une division, comprenant comprenant trois ou quatre bataillons.

octobre 22

Jour 76 Allie Image

La 3e Division d'infanterie canadienne dégage la majeure partie de la forêt de Raismes, une étendue de près de 10 kilomètres carrés. Des troupes de deux brigades, accomplissant l'essentiel du travail, traversent les bois en l'espace de quinze heures, couvrant une distance d'un peu moins de six kilomètres et demi tout au plus.

octobre 23

Jour 77 Allie Image

Au soir, la ligne de front du Corps canadien s'étire sur une distance légèrement inférieure à 13 kilomètres le long du canal de l'Escaut, partant de la limite sud du Corps canadien à Fresnes, où elle redescend vers le village d'Odomez, toujours sous contrôle allemand.

octobre 24

Jour 78

Des troupes belges repoussent une contre-attaque des Allemands le long du canal de la Dérivation.

octobre 25

Jour 79

La bataille de la Selle, qui avait débuté le 17 octobre et dans laquelle avaient combattu les 1er, 3e et 4e Armées britanniques aux côtés de la 2e Armée américaine, se termine.

octobre 26

Jour 80

Erich Lundendorff, quartier-maître général de l'Armée allemande, se résigne à démissionner sous la pression du kaiser Wilhelm II, empereur et commandant en chef des forces armées allemandes.

octobre 27

Jour 81

Une attaque allemande au nord-ouest de la ville de Le Quesnoy est repoussée, tandis que des troupes françaises poursuivent des troupes allemandes sur le saillant entre la Serre et l'Oise, et que des troupes américaines s'emparent du bois de Belleau, sur la rive est de la Meuse.

Le gouvernement allemand accède aux dernières demandes de paix du président américain Woodrow Wilson.

Récipiendaire de la Croix de Victoria Allie Image

octobre 28

Jour 82 Allie Image

La 3e Division d'infanterie canadienne reprend une partie du front de la 4e Division, tandis que des troupes françaises sont engagées dans d'intenses combats pour s'emparer du village de Verly et que des troupes américaines font de même aux alentours du village de Grand Pré.

octobre 29

Jour 83 Allie Image

Des troupes de la 4e Division d'infanterie canadienne relèvent la 51e Division britannique en face de Mont Houy, entre la rivière Rhonelle et le canal de l'Escaut. Pendant ce temps-là, des troupes françaises lancent une attaque victorieuse sur un front de 12 kilomètres au nord-ouest de Château-Porcien.

Article d'hebdomadaire notant la remise de la Croix de Victoria à trois soldats canadiens, le Sgt Spall, le Cpl Miner et le Sdt Dinesen, pour leurs actions individuelles au combat durant les Cent derniers jours.

Article d'hebdomadaire notant la remise de la Croix de Victoria à trois soldats canadiens, le Sgt Spall, le Cpl Miner et le Sdt Dinesen, pour leurs actions individuelles au combat durant les Cent derniers jours.

octobre 30

Jour 84 Allie Image

Le Royal Newfoundland Regiment, stationné en réserve à des kilomètres derrière les lignes de front, compte sa dernière victime sur le champ de bataille de la Première Guerre mondiale, alors qu'un obus tiré par un canon lourd allemand fait voler la cuisine en éclats, blessant le soldat Ronald Courage.

La Turquie, alliée des Allemands pendant la guerre, signe un armistice, mettant ainsi fin à son engagement dans la Première Guerre mondiale.

octobre 31

Jour 85

Des troupes britanniques lancent une attaque victorieuse au sud-ouest du village d'Audenarde (Courtrai), remplissant tous leurs objectifs et capturant environ 1 000 prisonniers allemands.

Date de modification :