Le Camp Bonifas – Panmunjom, Corée

Le Camp Bonifas, Panmunjom, Corée

Le Camp Bonifas est le camp de base de la Force de sécurité du Commandement des Nations Unies - zone commune de sécurité (ZCS). Il est situé à 400 mètres au sud de la zone démilitarisée. Le Camp Bonifas loge les soldats qui appuient la Commission militaire d'armistice à la ZCS, le United Nations Command Security Group.

Autrefois appelé Camp Kitty Hawk, le Camp Bonifas prit ensuite le nom d'un officier de la ZCS, le capitaine Arthur G. Bonifas, après que ce dernier fut tué par les soldats de l'Armée populaire de la Corée du Nord le 18 août 1976, alors que son groupe tentait d'élaguer un arbre qui cachait la vue entre deux avant-postes, près du Pont de non-retour. L'événement est plus communément connu sous l'appellation « L'incident du meurtre à la hache ». Un officier de l'UNC, le lt Mark T. Barrett, fut également tué lors de cet affrontement.

En réaction au meurtre des deux officiers de l'UNC, l'arbre bien connu qui se dressait près du point de contrôle no 4 de l'UNC, fut enlevé. Aujourd'hui, une portion du tronc de l'arbre se trouve encore au « Monastère », le centre d'accueil des visiteurs de la ZCS. Un monument a été érigé à la mémoire des deux officiers tués à l'endroit précis où l'arbre fut abattu.

Le personnel du camp assure, 24 heures sur 24, la sécurité du personnel des Nations Unies et de leurs invités dans les limites de la ZCS; il contrôle aussi l'entrée et la sortie de la ZCS. Ils assurent également la sécurité des villageois de Tae Song Dong et la supervision des affaires civiles du village.

Les soldats assument aussi la responsabilité et le maintien du programme de visites de la ZCS, que l'on appelle habituellement Panmunjom. Cela comprend jusqu'à 12 visites par jour, six jours par semaine, pour un nombre moyen de 150 000 visiteurs par année.

La Force de sécurité de l'UNC - ZCS a pour tâche d'assurer l'ensemble des tâches relatives au soutien logistique et à la sécurité de tout le personnel du Commandement des Nations Unies travaillant dans la ZCS. Au cours de l'histoire de la Zone commune de sécurité, il est arrivé à plusieurs reprises que la tension ait monté et que des événements inabituels se soient produits. Parmi les opérations effectuées, mentionnons le rapatriement de 82 493 PG de l'Armée volontaire populaire de Chine et de l'Armée populaire de la Corée du Nord et le retour de 13 444 PG des Nations Unies du 20 avril au 6 septembre 1953; la libération, le 21 janvier 1954, par les forces de surveillance de l'Inde, de 23 000 Chinois et Nord-Coréens anticommunistes qui refusaient d'être rapatriés; le retour de l'équipage du USS Pueblo, le 23 décembre 1968, et le rapatriement de 39 passagers civils sud-coréens de l'appareil des Korean Air Lines détourné le 14 février 1970.

La devise de cette force, « Devant eux tous » (In Front of Them All) reflète l'engagement de ses membres à contribuer au maintien de la paix dans un pays divisé.

Date de modification :