Calendrier historique - 1950

Unifié en l'an 668, le Royaume de Corée est envahi en 1254 par les Mongols qui, à l'exception d'une brève période, gouvernent le pays jusqu'à ce que les Japonais s'emparent de la péninsule coréenne en 1905. La domination japonaise se termine à la fin de la Seconde Guerre mondiale lorsque les Soviétiques et les Américains libérèrent la Corée. En août 1945, lorsque le 38e parallèle est établi, la péninsule de Corée est séparée en deux entités, la Corée du Nord administrée par l'URSS et la Corée du Sud administrée par les États-Unis. Deux ans plus tard, les Nations Unies demandent la tenue d'élections en Corée du Nord et en Corée du Sud, élections qui se tiennent en mai 1948. La Corée du Sud adopte un régime démocratique sous la présidence de Syngman Rhee, alors qu'en Corée du Nord, le régime communiste soutenu par les Soviétiques est dirigé par le président Kim Il Sung. Avec la mise en place de ces deux gouvernements, les États-Unis et l'URSS retirent leurs troupes en juin 1949. La Corée du Nord commence à constituer sa force militaire et, au printemps 1950, souhaitant unifier la péninsule de Corée, elle est prête à envahir la Corée du Sud.

Événements

25 juin 1950

Le régime communiste de Corée du Nord entreprend une invasion massive de la Corée du Sud alors que quelque 110 000 soldats, 1 400 pièces d'artillerie et 126 chars d'assaut traversent le 38e parallèle.

Écriteau au 38e parallèle

26 juin 1950

Le Conseil de sécurité de l'ONU demande l'arrêt immédiat des hostilités et exige de la Corée du Nord qu'elle retire ses troupes de la Corée du Sud.

Combat terrestre de la guerre de Corée

27 juin 1950

Le Conseil de sécurité de l'ONU demande à ses membres d'appuyer la Corée du Sud.

28 juin 1950

L'armée de la Corée du Nord s'empare de la capitale de la Corée du Sud, Séoul, et franchit la rivière Han au sud de la ville.

Séoul

1er juillet 1950

Les troupes américaines arrivent à Busan, en Corée du Sud, et avancent vers le nord. Le président des États-Unis, Harry Truman, autorise le général Douglas MacArthur, commandant des forces d'occupation alliées au Japon, à recourir à toutes les forces à sa disposition pour défendre la République.

Brigade coréenne

5 juillet 1950

Les troupes américaines se retrouvent d'abord face aux troupes de la Corée du Nord au nord de la ville d'Osan (à 100 km au sud de Séoul) et sont forcées de battre en retraite.

5 juillet 1950

Trois contre-torpilleurs canadiens se dirigent vers la Corée, soit le NCSM Cayuga, le NCSM Athabascan et le NCSM Sioux. Les hommes à bord du NCSM Cayuga sont les premiers Canadiens à engager le combat avec l'ennemi.

Deux militaires à bord d'un bateau

7 juillet 1950

Le président américain, Harry Truman, nomme le général Douglas MacArthur commandant en chef du nouveau Commandement des Nations Unies. Le commandant de la 8e Armée des États-Unis, le Lieutenant-Général Walton Walker, est responsable de la conduite de toutes les opérations terrestres en Corée.

25 juillet 1950

Six des 20 avions du 426e Escadron de transport de l'ARC décollent de l'aéroport de Dorval, à Montréal, en direction de la base aérienne McChord située près de Tacoma, état de Washington, où ils sont intégrés au Material Air Transport Service de la US Air Force.

North Star C54 du 426e Escadron à Goose Bay

4 août 1950

Les troupes américaines et sud-coréennes de la 8e Armée sont forcées de battre en retraite dans le sud-est de la péninsule de Corée, dans une région appelée le périmètre de Busan, une bande de 140 milles de long autour de la ville portuaire de Busan et s'étendant du détroit de Corée jusqu'à la mer de l'est (mer du Japon).

7 août 1950

Le gouvernement canadien annonce son intention d'envoyer des troupes terrestres pour combattre au sein du contingent des Nations Unies en Corée et il crée une force armée canadienne spéciale de la taille d'une brigade. L'infanterie de cette force spéciale est formée du 2e Bataillon du Princess Patricia's Canadian Light Infantry (2 PPCLI), du 2e Bataillon du Royal Canadian Regiment (2 RCR) et du 2e Bataillon du Royal 22e Régiment (2 R22eR).

Le Royal 22e Régiment en Corée

15 août 1950

Le NCSM Cayuga et le HMS Mounts Bay s'ancrent au large du port coréen de Yosu et commencent à bombarder l'arsenal maritime de la base des forces communistes.

Navire canadien de Sa Majesté

15 septembre 1950

Alors que le gros de l'armée nord-coréenne combat autour du périmètre de Busan, les forces des Nations Unies, prenant les Nord-Coréens par surprise, mènent un assaut amphibie qui est couronné de succès contre le port d'Inchon, à l'ouest de Séoul. Trois contre-torpilleurs canadiens, le NCSM Cayuga, le NCSM Athabascan et le NCSM Sioux, font partie des forces navales qui appuient l'invasion d'Inchon par les Nations Unies.

Deux hommes dans la salle de contrôle d'un bateau

17 septembre 1950

Les troupes des Nations Unies s'emparent du champ d'aviation Kimpo, à l'ouest de Séoul, malgré une vive résistance des forces nord-coréennes.

26 septembre 1950

Après avoir percé la défense nord-coréenne à Busan, la 8e Armée effectue la jonction avec les forces américaines au sud de Séoul.

Rencontre avec troupes américaines

27 septembre 1950

Les troupes des Nations Unies libèrent Séoul. Anéantie, l'armée coréenne doit battre au nord du 38e parallèle.

Matériel militaire et vêtements de seconde main offerts à un groupe d'enfants réfugiés

29 septembre 1950

Le général MacArthur visite Séoul en compagnie du président de la Corée du Sud, Syngman Rhee.

Syngman Rhee

30 septembre 1950

Les premières forces sud-coréennes traversent le 38e parallèle à la poursuite des forces nord-coréennes. La Chine menace d'intervenir si les forces des Nations Unies poursuivent leur avancée au nord.

7 octobre 1950

Les premières forces des Nations Unies traversent le 38e parallèle et se dirigent vers la capitale de la Corée du Nord, Pyongyang.

Les troupes du Princess Patricia's Canadian Light Infantry avancent sur la ligne de front

19 octobre 1950

Les troupes de la Corée du Sud et des Nations Unies s'emparent de Pyongyang. Le même jour, les troupes chinoises franchissent le fleuve Yalu et pénètrent en Corée du Nord, à l'insu du commandement de l'ONU.

Troupes chinoises traversant la rivière Yalu en direction de la Corée du Nord

25 octobre 1950

Les forces chinoises lancent leur première offensive, une attaque contre la 6e Division sud-coréenne.

26 octobre 1950

Les troupes sud-coréennes atteignent le fleuve Yalu, frontière naturelle entre la Corée du Nord et la Chine. La plus grande partie du territoire de la Corée du Nord est sous le contrôle des Nations Unies.

21 novembre 1950

Dix-sept artilleurs canadiens sont tués et 49 autres sont blessés dans une collision ferroviaire à Canoe River, en Colombie-Britannique. Les soldats, tous membres du 2e Régiment de la Royal Canadian Horse Artillery qui faisait partie de la force spéciale de la 25e Brigade d'infanterie canadienne, se dirigeaient vers Fort Lewis, dans l'état de Washington.

Accident de train à Canoe River

24 novembre 1950

Une délégation chinoise se présente au Conseil de sécurité de l'ONU. La Chine demande le retrait de Corée du Nord des troupes étrangères ainsi qu'un siège à l'ONU. MacArthur lance une offensive finale destinée à réunir les deux Corées.

Carabiniers du 2e Bataillon du Princess Patricia's Canadian Light Infantry soutiennent leurs camarades en effectuant des tirs de protection durant les combats inter-collines

26 novembre 1950

Les forces chinoises lancent une deuxième offensive, soit une contre-attaque massive contre les forces de l'ONU. Au bout de quelques jours, les forces ONUsiennes doivent battre en retraite sur tous les fronts. Au cours des trois mois suivants, les forces communistes poursuivront leur avance vers le sud.

1er décembre 1950

Le NCSM Cayugaet le NCSM Athabascan aident à l'évacuation de 7 700 soldats américains à Chinnamp'o, sur la côte ouest de la péninsule de Corée.

Militaire utilisant des jumelles

5 décembre 1950

Les troupes de l'ONU se retirent de Pyongyang et les troupes communistes reprennent le contrôle de la capitale de la Corée du Nord. Le Canada essuie ses premières pertes à bord du NCSM Cayuga.

Militaires sur un bateau (Date inconnue, Corée)

18 décembre 1950

Un premier bataillon canadien, le 2e Bataillon du PPCLI, arrive à Busan, en Corée du Sud.

Le RCASC emprunte la dangereuse route de la montagne Red Diamond afin d'apporter des rations de nourriture au nord de Busan
Date de modification :