Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Le début des pourparlers de trêve et la formation de la 1re Division du Commonwealth

Au cours de l'été 1951, deux événements importants eurent lieu. Au début de juillet, à la demande des communistes, on entreprit des négociations pour un cessez-le-feu. Des difficultés surgirent dès le début des pourparlers de trêve. On soupçonnait les communistes d'avoir entrepris ces pourparlers non pour obtenir la paix mais plutôt pour en tirer des avantages militaires. Comme la guerre elle-même, les pourparlers trainèrent en longueur pendant les deux années suivantes.

Également en juillet, on annonça que la 25e Brigade canadienne rejoindrait la 1re Division du Commonwealth nouvellement formée et confiée au commandement du major-général J.H. Cassells. Dès sa formation, la division, sous le contrôle opérationnel du 1er Corps d'armée américain, détenait un secteur de la ligne Kansas s'étendant en direction ouest sur 10 000 mètres à partir du point de rencontre de la Imjin et de la Hantan. Les positions ennemies principales s'échelonnaient sur 5 000 à 7 500 mètres au nord de la Imjin.

Comme nous l'avons déjà mentionné, l'activité ennemie dans ce secteur menaçait la voie d'approvisionnement vers Chorwon. Par conséquent, au cours des mois suivants, on vit la 1re Division du Commonwealth s'occuper activement de patrouiller en profondeur la pointe avant qu'elle n'occupe enfin ce secteur lors des opérations Minden et Commando.

Du 28 juin au début de septembre 1951, alors que la 25e Brigade fut tenue en réserve, on lui confia un certain nombre de missions. À la mi-août, le RCR effectua une patrouille de bataillon. Plus tard au cours du mois, le PPCLI et le Royal 22e Régiment rencontrèrent une certaine résistance pendant qu'ils consolidaient leurs positions et patrouillaient jusqu'aux cotes 187 et 208.

Date de modification :