Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Nettoyer la côte

La 1re Armée canadienne était maintenant chargée de nettoyer les régions côtières et de dégager les ports de la Manche afin d'y recevoir les approvisionnements indispensables.

Les Canadiens, formant l'aile gauche des forces alliées, avancent rapidement vers l'est en passant par la France pour se rendre en Belgique. La 2e Division canadienne fait son entrée à Dieppe au début de septembre. Elle traverse ensuite Boulogne, Calais et le Cap Gris-Nez. À la fin de septembre, toute la côte de la Manche - sauf Dunkerque - était nettoyée et le sud de l'Angleterre délivré de la pluie incessante des fusées et des obus lancés depuis ces villes. Un peu plus au nord, la 2e Armée britannique s'empare du port d'Anvers où tout était encore presqu'intact.

Entretemps, les troupes britanniques et américaines avaient poussé plus avant en se déployant, et avaient engagé une importante bataille dans le sud de la Hollande. Dans un suprême effort, la 2e Armée britannique tenta en septembre de traverser la Hollande et organisa une attaque aérienne pour s'emparer des passages à Grave, Nimègue et Arnhem. Si cette opération avait réussi, les Alliés auraient acquis la suprématie entre le Rhin et Ijsselmeer (Zuiderzee) et les contacts entre la Hollande et l'Allemagne auraient été rompus. La mission ayant cependant échoué de peu, il fallait s'attendre à ce que la guerre se poursuivre pendant l'hiver, jusqu'au printemps de 1945.

Date de modification :