La plage Juno Beach - Fiche d’information

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la plage Juno Beach a été l’une des cinq étendues de côte normande, en France occupée, choisies par les Alliés pour servir de zones de débarquement pendant l’opération Overlord, le 6 juin 1944. Les troupes canadiennes ont reçu l’ordre de débarquer à la plage Juno Beach ce matin-là.

La plage Juno Beach était une section de huit kilomètres du littoral français qui comprenait les villages côtiers de Saint-Aubin-sur-Mer, Bernières-sur-Mer, Courseulles-sur-Mer et Graye-sur-Mer. Nos soldats allaient faire face à d’imposantes défenses, car les Allemands avaient parsemé la côte de positions de mitrailleuses, d’artillerie lourde, d’obstacles de plage, de mines, de fils barbelés et de troupes vigilantes.

Le 6 juin 1944, quelque 14 000 Canadiens ont débarqué sur la plage Juno Beach, face au feu puissant de l’ennemi, pour aider à établir une tête de plage alliée. Avant l’aube, 450 parachutistes canadiens ont atterri plus avant dans les terres normandes pour attaquer les positions allemandes. De plus, les navires de guerre et les chalands de débarquement de la Marine royale du Canada constituaient une partie importante de l’imposante flotte alliée du jour J, tandis que les bombardiers et les chasseurs de l’Aviation royale canadienne aidaient à dégager le ciel des avions ennemis et à frapper les positions de défense allemandes.

Le jour J, 359 soldats canadiens ont été tués, et plus de 5 000 de nos soldats ont perdu la vie au cours des 11 semaines de la bataille de Normandie. De nombreux autres sont rentrés au pays atteints de blessures physiques et psychologiques qui allaient affecter leur vie pendant des années. Les Canadiens qui ont participé à la campagne de Normandie faisaient partie du million et plus d’hommes et de femmes qui ont servi notre pays pour la défense de la paix et de la liberté pendant la Seconde Guerre mondiale.

Date de modification :