Histoires d'animaux à la guerre - Édition 2011

L’Arche du Souvenir

Chaque année, les membres du Club du Souvenir se rencontrent pour parler du Souvenir. Cette année, ils se sont réunis à Ottawa pour aller explorer la Tour de la Paix du Parlement. « Cette tour est un point de repère architectural au Canada, mais elle est aussi un monument commémoratif », dit Siffleur le pigeon, qui habite à Ottawa.

« Nous avons appris aujourd’hui qu’en 1917, on avait décidé d’élever une tour commémorative en l’honneur des Canadiens ayant combattu au cours de la Première Guerre mondiale », dit Simone la chatte.

« On trouve beaucoup de symboles du Souvenir à l’intérieur de la tour, mais Siffleur a fait la découverte la plus étonnante, dit Gandi le chien. Il volait à travers l’entrée lorsqu’on a entendu un cri strident. Il pointait avec ses ailes en direction d’une arche en pierre magnifique, sculptée d’images d’animaux! »

Siffleur pointait en direction d’une arche en pierre

« Oui, c’est superbe!, confirme Siffleur. C’est un monument commémoratif pour les animaux qui ont servi pendant la guerre, tout comme nos ancêtres! » Il est sculpté d’images d’un renne, d’une mule, de pigeons voyageurs, d’un cheval et d’un chien. La phrase « CES HUMBLES BÊTES DE SOMME QUI MOURURENT POUR LA CAUSE » apparaît en dessous. Il y a également des images de canaris en cage et de souris au-dessus des mots « LES AMIS DES SAPEURS ».

« Les animaux ont servi durant les guerres, jouant divers rôles tels que transporter des fournitures, livrer des messages, venir en aide aux blessés ou simplement servir de compagnons aux soldats », dit Ellie l’éléphant.

Au cours de la Première Guerre mondiale, les soldats passaient beaucoup de temps dans les tranchées et sous terre. Les canaris et les souris étaient considérés comme des « amis », car ils pouvaient détecter les gaz toxiques dans les tunnels. Comme les soldats ne pouvaient utiliser de lanternes le soir pour éviter de se faire repérer par l’ennemi, les vers luisants, qui émettent une faible lumière bleu-vert, leur étaient utiles pour lire des messages ou des cartes dans le noir.

« Des milliers d’animaux ont participé à l’effort de guerre. Nous sommes fiers et reconnaissants qu’ils aient contribué à sauver des vies. Cette arche commémorative constitue une façon unique de les honorer », dit Bonfire Jr. le cheval.

Retournant à la maison après la visite de la Tour de la Paix, les animaux font une pause le long du Canal Rideau pour s’offrir l’une des pâtisseries populaires d’Ottawa, les célèbres queues de castor. « Nos pattes et nos ailes sont fatiguées à la fin d’une longue journée de découvertes, déclare Win l’ourse, mais nous avons hâte de retourner au pigeonnier de Siffleur pour concevoir notre propre Arche du Souvenir! »

Pourquoi ne pas en concevoir une autour de la porte de ta salle de classe? Quelle bonne façon de se souvenir!

Arbre généalogique du Club du Souvenir
Date de modification :