Docteur Campbell Mellis Douglas

Docteur Campbell Mellis Douglas

Campbell Mellis Douglas est né à Grosse Île (Québec) le 5 août 1840 et a étudié au St. John’s College et à l’Université Laval. Par la suite, il a fréquenté l’Edinburgh School of Medicine, où il a obtenu son diplôme de docteur en médecine en 1861, et est devenu Associé du Collège royal des chirurgiens.

Le docteur Douglas est entré dans le corps médical de l’armée britannique en 1862 et a été affecté au 2e Bataillon du 24e Régiment de Fantassins à Rangoon (aussi appelé Yangon), en Birmanie. En 1867, il occupait le poste de major.

Le docteur Douglas servait en tant qu’assistant-chirurgien en charge d’un groupe de quatre soldats du 2e Bataillon du 24e Régiment (maintenant connu sous le nom de South Wales Borderers), qui ont participé à un sauvetage en mer pendant une tempête.

« Pour la façon très vaillante et audacieuse par laquelle, le 7 mai 1867, ils ont risqué leur vie en manoeuvrant un bateau dans une mer agitée au secours de certains de leurs compagnons faisant partie d’une expédition aux Îles Andaman, sur l’ordre du commissaire en chef du Burmah britannique, afin de déterminer le sort du commandant et de sept des membres d’équipage du navire Assam Valley, duquel ils étaient débarqués, et qui étaient présumés morts, tués par les autochtones.

L’officier qui commandait les troupes à l’occasion rapporte ce qui suit : “ Environ une heure plus tard ce jour-là, le docteur Douglas, du 2e Bataillon du 24e Régiment, et les quatre soldats mentionnés, manoeuvrant avec vaillance la deuxième embarcation, traversèrent les flots et parvinrent presque au rivage mais, se rendant compte que leur bateau était à moitié submergé, durent retraiter. La deuxième tentative du docteur Douglas et de son groupe s’avéra fructueuse. Cinq d’entre nous furent emmenés en toute sécurité à travers les vagues et jusqu’aux embarcations qui nous attendaient au large. Après un troisième et dernier voyage, tous les membres du groupe restés sur le rivage se retrouvèrent sains et saufs à bord des bateaux ”.

On dit que le docteur Douglas a déployé un effort hors du commun pour affronter ainsi la mer et atteindre le rivage. Debout à la proue de l’embarcation, il a manoeuvré cette dernière avec témérité et une dextérité digne d’un marin, ne perdant jamais son sang-froid, comme s’il s’agissait d’une tâche banale dont il s’acquittait tous les jours. Les quatre soldats ont aussi fait preuve d’un grand calme, ramant dans une mer des plus agitées alors que la moindre hésitation ou le moindre geste de panique, de la part de l’un d’entre eux, pouvait avoir des conséquences désastreuses. On rapporte que dix-sept hommes et officiers furent ainsi sauvés d’une situation périlleuse, si ce n’est d’une mort certaine. »

- Citation pour la Croix de Victoria, parue dans The London Gazette, le 17 décembre 1867.

Médaille du Bataillon du 24e Régiment

Le docteur Douglas a été ultérieurement promu au grade de lieutenant-colonel et a servi sur la frontière nord-ouest de l’Inde. Il a quitté l’armée britannique en 1882 et s’est installé à Lakefield (Ontario), où il a ouvert un cabinet privé. Il s’est marié et a élevé quatre enfants. Il a été recruté pour le service en tant qu’officier médical pendant la Rébellion du Nord-Ouest de 1885, à l’occasion de laquelle il s’est distingué une fois de plus, débarquant juste à temps pour soigner les blessés de la bataille de Fish Creek (3 mai), et pour plus tard prodiguer des soins aux soldats blessés au cours de la bataille de Batoche, survenue le 14 mai.

Campbell Mellis Douglas s’est retiré en Angleterre en 1894, et est décédé à Hollington (Somerset) le 30 décembre 1909.

Pour les gestes qui lui ont valu la Croix de Victoria, Campbell Mellis Douglas a aussi mérité la médaille d’argent de la Royal Humane Society. Ses médailles font partie de la collection du Musée canadien de la guerre d’Ottawa (Ontario).

Date de modification :