Michael O'Leary

Affiche de recrutement de la Première Guerre mondiale, mettant en vedette Michael O'Leary, VC. (Photo : Domaine public)

Affiche de recrutement de la Première Guerre mondiale, mettant en vedette Michael O'Leary, VC. (Photo : Domaine public)

Michael O'Leary est né en Irlande, en 1888. Le jeune homme a servi dans l'armée britannique avant d'immigrer au Canada en 1913, où il s'est joint à la Police à cheval du Nord-Ouest. Lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté en Europe, en août 1914, il est rentré en Grande-Bretagne pour se joindre aux Irish Guards de l'armée britannique.

Dès novembre 1914, il a servi sur le front occidental et il a pris part à d'importants combats au cours des mois qui suivent. Le 1er février 1915, le caporal suppléant O'Leary a participé à une tentative de reprise de tranchées envahies par l'ennemi, près de Cuinchy, en France. Les mitrailleuses de l'ennemi avaient entraîné de lourdes pertes chez les troupes, et c'est à ce moment que le caporal suppléant O'Leary a pris l'initiative d'éliminer à lui seul ces mitrailleuses meurtrières.

« Pendant que l'on préparait l'une des attaques en masse contre les barricades de l'ennemi, il s'est rué vers l'avant et a tué, à lui seul, cinq Allemands qui gardaient la première barricade. Il a ensuite attaqué une deuxième barricade, située à environ 60 mètres plus loin, et s'en est emparé, après avoir tué trois soldats ennemis et en avoir fait deux autres prisonniers. Ainsi, le caporal suppléant O'Leary a pratiquement conquis à lui seul la position de l'ennemi, ce qui a permis d'éviter que l'on fasse feu sur les troupes à l'attaque. »

— Citation accompagnant la Croix de Victoria, The London Gazette, le 16 février 1915

Le caporal suppléant O'Leary a survécu à la bataille et la présentation de la Croix de Victoria pour sa bravoure a été saluée unanimement par le public. Sa carrière militaire ne s'est toutefois pas arrêtée là; il a continué de servir pendant la guerre. Il a passé du temps dans les Balkans, où il a malheureusement contracté la malaria, maladie qui a affecté sa santé pour le reste de ses jours.

Après sa libération de l'armée britannique en 1921, il est rentré au Canada où il a repris ses fonctions de policier, avant de retourner en Grande-Bretagne. Il a servi de nouveau lors de la Seconde Guerre mondiale, à titre de commandant, pendant un certain temps, d'un camp de prisonniers de guerre dans le Sud de l'Angleterre. Le caporal suppléant O'Leary a travaillé comme entrepreneur en bâtiments après la guerre et il est mort en 1961. Il a été inhumé au cimetière Mill Hill, près de Londres, en Angleterre.

Date de modification :