Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Détails concernant l'emplacement

Canadiens inhumés dans le cimetière Werl

474 résultat(s) pour votre recherche
Nom Date de naissance Date de décès
Abernethy, Mark Earle 1964 1964
Acreman, Heather 1967 1967
Agnew, G. 1944 1965
Alarie, Joseph Dominique 1966 1966
Allen, J. M. 1933 1961
Allingham, Infant Daughter 1960 1960
Allt, Martin Wayne 1964 1964
Arnold, Allan Geoffery 1959 1959
Assenheimer, Tina Marie 1962 1962
Attwells, Gordon Edwin 1960 1960
Auclaire, Jacques 1955
Badour, Margaret Anne 1967
Baraniuk, A. B. 1942 1966
Barkhouse, Basil William Junior 1957 1962
Barnes, William Edward 1959 1961
Barnes, John 1964 1964
Barnes, Andrew Stuart 1968 1968
Barnett, D. S. 1941 1961
Beales, Robert 1961 1961
Beland, Daniel 1967 1967
Bennett, Suzanne Elaine 1962 1963
Berard, Michelle 1966 1966
Bergevin, Sylvia Jean 1941 1965
Bernard, J. 1931 1959
Berrigan, Peter Garry 1965 1965

Cimetière Werl

Le Canada est solidaire de l'Organisation du Trait‚ de l'Atlantique Nord (OTAN) depuis que celle-ci a été fondée le 4 avril 1949. L'engagement du Canada à cet égard s'est traduit par le déploiement d'un groupe-brigade en Allemagne. Même si les Forces canadiennes étaient déjà présentes en Allemagne depuis un certain temps en 1953, en raison de l'établissement de nouveaux camps des femmes et des enfants ont été autorisés à accompagner leurs maris ou leurs pères. Les camps étaient situés dans huit forts:
    Le fort Prince-de-Galles et le fort MacLeod situés dans la région d'Hemer;
    Le fort Chambly dans la région de Soest;
    Le fort Henri et le fort York dans la région de Soest-Stockum; et
    Le fort St-Louis, le fort Anne et le fort Victoria dans la région de Werl

En 1955, les militaires ne pouvaient disposer que de 1 600 logements familiaux. En raison de cette situation, nombre d'entre eux ont dû habiter dans des villages situés près des camps, encourageant ainsi l'économie locale.

Comme dans toutes les communautés, il se produisait des événements tels que des mariages, des naissances et, malheureusement, des décès. Les Canadiens en service dans le cadre des missions de l'OTAN ne pouvaient échapper à la réalité de tous les jours, qu'il s'agisse de joies ou de peines.

474 Canadiens (124 anciens combattants et 350 personnes à charge) ont été enterrés dans le cimetière central de Werl. Contrairement à ce qui se passe en général en Amérique du Nord, dans la plupart des cimetières d'Europe, les lots ne sont pas acquis à perpétuité, mais plutôt pour une période spécifique qui dure généralement de 20 à 25 ans. À la fin de ce délai, les stèles funéraires sont retirées et le lot est éventuellement utilisé de nouveau. Heureusement, les deux sections canadiennes ont été louées par le Canada et aucune tombe n'a disparu.

Le ministère de la Défense nationale et la Ville de Werl ont travaillé ensemble pour signer un bail de 50 ans, avec possibilité de prolongation de 50 ans, pour la location des sections canadiennes. Un rapport technique a été préparé, lequel indiquait que les pierres tombales étaient en mauvais état. Celles-ci ont donc été remplacées par des pierres de granite en 2003. De plus, deux monuments commémoratifs ont été érigés dans les sections canadiennes, où sont gravés les noms des membres de famille des militaires canadiens dont la pierre tombale n’a pas été retrouvée à Werl et dans ses environs.

En 2003, une cérémonie d’inauguration a eu lieu dans le cimetière central de Werl.

Les données historiques relatives aux endroits mentionnés sont tirées des éléments suivants : site Web Pinetree Line; bulletin d'information (1957) de la 2e Escadre de chasseurs établie … Grostenquin en France; publication de la 4e GBMC de l'OTAN, 1983, Moritz Schauenburg Gmbh & Co. KG.

Date de modification :