Cimetière britannique de Poelcapelle

Cimetière britannique de Poelcapelle

Poelcapelle (aujourd'hui Poelkapelle) a été prise aux Allemands par les Français le 20 octobre 1914. La 11e Division y est entrée le 4 octobre 1917, les forces du Commonwealth l'ont évacuée en avril 1918, puis les Belges l'ont reprise le 28 septembre 1918. Le cimetière britannique de Poelcapelle a été aménagé après l'armistice, lorsque des sépultures y ont été déplacées des champs de bataille environnants et des petits cimetières suivants :

  • le nouveau cimetière militaire de la forêt d'Houthulst, à Langemarck, près de l'extrémité sud de la forêt, sur la route reliant Poelcapelle à Houthulst. Il contient les sépultures d'un certain nombre de soldats français, et celles de 21 soldats et de deux aviateurs du Royaume-Uni, tombés pendant l'hiver 1917-1918;
  • le cimetière français de Keerselaere, à Langemarck, à environ 800 mètres à l'ouest du hameau de Keerselaere, où 29 soldats français, cinq Canadiens et deux Britanniques ont été inhumés en 1915, par l'ennemi selon toute vraisemblance;
  • le cimetière allemand de Pilckem Road, à Langemarck, du côté sud-ouest du pont qui enjambe la Hannebeek, où 13 soldats du Royaume-Uni et un du Canada ont été inhumés par l'ennemi de 1914 à 1917;
  • le cimetière communal de Poelcapelle, où un soldat du Royaume-Uni a été inhumé en 1915;
  • le cimetière allemand de Poelcapelle no 2, à environ 1,6 kilomètre au sud-est du village, qui contenait les sépultures de 96 soldats du Royaume-Uni et du Canada, tombés en 1914 et 1915;
  • le cimetière de l'église Saint-Jean, où 44 soldats du Royaume-Uni ont été inhumés en 1915, mais qui a été complètement détruit lors de combats ultérieurs
  • le cimetière militaire français de Staden, aménagé par le 169e Régiment d'infanterie et qui contenait les sépultures de 80 soldats français et d'un officier de la RAF;
  • le cimetière allemand de Vijfwegen no 1, près de l'arrêt de train, où trois soldats du Royaume-Uni ont été inhumés par l'ennemi.

La grande majorité des sépultures datent des cinq premiers mois de 1917, d'octobre surtout, mais certains lots (IA, VIA, VIIA, LI et LXI) contiennent plusieurs tombes de 1914 et 1915. Actuellement, 7 478 militaires du Commonwealth de la Première Guerre mondiale sont inhumés ou commémorés au cimetière britannique de Poelcapelle, et 6 231 des sépultures ne sont pas identifiées, bien que des monuments commémoratifs spéciaux rendent hommage à huit victimes qu'on sait ou croit y être enterrées. D'autres monuments commémoratifs spéciaux rendent hommage à 24 militaires inhumés par les Allemands dans d'autres cimetières de la région et dont les sépultures n'ont pu être retrouvées. Le cimetière accueille également une sépulture de la Deuxième Guerre mondiale. Il a été dessiné par Charles Holden. Parmi ceux qui y ont trouvé leur dernier repos se trouve le soldat John Condon du Royal Irish Regiment, qui, à 14 ans, est sans doute la plus jeune perte au combat de la Première Guerre mondiale commémorée par la Commission.

Indications routières

Le cimetière britannique de Poelcapelle est situé à 10 kilomètres au nord-est du centre-ville d'Ieper sur la Brugseweg (N313), qui relie Ieper à Bruges. Deux rues vont du centre d'Ieper à la Brugseweg. À partir de la place du marché, prenez la Torhoutstraat. Cette dernière débouche sur la Kalfvaartstraat. Au bout de cette rue se trouve une grande intersection. Tournez à droite sur la Brugseweg. Après avoir traversé le village de Poelkapelle, vous trouverez le cimetière du côté droit de cette route, à 10 kilomètres.

Monuments commémoratifs en Belgique

Date de modification :