Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Mémorial canadien à Bois de Bourlon

La restauration et l’entretien du Mémorial canadien à Bois de Bourlon auront lieu de manière intermittente sur une base continue jusqu’au mois de mars 2020. Les visiteurs pourront tout de même visiter le monument pendant cette période, mais l’accès à certaines zones pourrait être restreint afin d’assurer la sécurité des visiteurs et des travailleurs. Ce travail est un élément important de l’engagement continu d’Anciens Combattants Canada à préserver et à protéger les ressources culturelles canadiennes importantes.

Mémorial canadien à Bois de Bourlon

L'attaque qui permit de franchir le canal du Nord est commémorée aujourd'hui par le mémorial canadien à Bois De Bourlon, érigé sur un terrain donné par le comte de Franqueville, alors maire de Bourlon. Ce grand bloc de pierre, élevé sur le sommet d'une colline et accessible par un escalier de pierres bordé de terrasses, porte l'inscription suivante:

LE 27 SEPT. 1918 L'ARMÉE CANADIENNE FRANCHIT LE CANAL DU NORD ET CONQUIT CETTE HAUTEUR. ELLE PRIT CAMBRAI, DENAIN, VALENCIENNES & MONS: PUIS AVANÇA JUSQU'AU RHIN AVEC LES ALLIÉS VICTORIEUX

De très vieux tilleuls longent de part et d'autre l'escalier menant au mémorial. Ce sont les mêmes arbres qui étaient là à l'époque et qui ont été déchiquetés par les obus, mais qui sont redevenus robustes avec le temps. Les terrasses sont plantées d'une grande variété de conifères et de plantes se plaisant à l'ombre. Le mémorial est situé au-delà du village de Bourlon, juste au sud de la route Arras-Cambrai, à trois kilomètres de Marquion.

Canal du Nord (1918)

Le 3 septembre 1918, le lendemain de la percée de la ligne Drocourt-Quéant par le Corps canadien, on émettait une directive concernant une grande offensive alliée sur tout le front, de la Meuse à la Manche, quatre grands coups devant être portés aux points stratégiques. Les quatre attaques successives contre l'ennemi devaient avoir lieu chacune à un jour d'intervalle. Le deuxième assaut, qui devait être lancé le 27 septembre, était une opération conjointe de la Première et de la Troisième armées britanniques en direction de Cambrai et visait à capturer la partie nord de la ligne Hindenburg. Le feld-maréchal Haig ordonna à la Première armée de s'emparer du bois de Bourlon et de couvrir le flanc gauche de la Troisième armée, dans son avance sur Cambrai, pour ensuite se rendre jusqu'à Valenciennes. La capture du bois de Bourlon était confiée au Corps d'armée canadien, qui devait par la suite former un flanc défensif au nord-est de Cambrai. Plus au sud, la Quatrième armée britannique, appuyée par la Première armée française, devait entrer en lice le 29 septembre, pour assaillir la position principale de la ligne Hindenburg.

Le premier obstacle que devaient surmonter les forces du général Currie était le canal du Nord. Parce que celui-ci était infranchissable dans le secteur nord du front canadien, sur la recommandation de Currie, la délimitation de la zone d'action du Corps fut prolongée de deux mille trois cent soixante-dix-sept mètres vers le sud. Currie prépara alors ses troupes à enclencher leur assaut initial à travers la région sèche entre Sains-lez-Marquion et Moeuvres. L'opération était compliquée, car elle posait le difficile problème du déplacement de tout le Corps à travers une étroite ouverture avant qu'il pût déployer ses quatre divisions sur un front qui devait s'étendre rapidement sur une longueur de plus de dix mille mètres.

Au crépuscule du 26 septembre, les Canadiens se mirent à avancer. À minuit, ils étaient assemblés près de la partie sèche du canal, serrés les uns contre les autres pour se réchauffer, et ils étaient à la belle étoile pour la plupart. Le temps passa, mais il n'y avait aucun signe de contre-préparation de la part de l'ennemi. Tout à coup, comme l'aube pointait, un barrage d'ouverture illumina le ciel, forçant subitement l'ennemi à passer à l'action. Avant que l'ennemi puisse réagir, les premiers groupes d'hommes avaient déjà traversé le canal, et déployaient leur formation à partir de la tête de pont. Quoi qu'il en soit, les troupes d'appui subirent des pertes, car l'ennemi, conscient du danger qui le menaçait, avait soumis le lit du canal à un bombardement violent. Les résultats rendent justice aux qualités de général de Currie. II réussit à s'emparer du canal à un coût relativement peu élevé, mais, réussite encore plus importante, le bois de Bourlon, objectif primordial, était également tombé aux mains des Alliés.

Les Canadiens ont ensuite poursuivi leur route pour aller libérer Cambrai. Après avoir quitté le front d'Amiens, le Corps libéra cinquante-quatre villes et villages étalés sur plus de trois cents kilomètres carrés en terre française. Au cours de ses rudes combats, le Corps a perdu plus de vingt mille hommes.

Les Canadiens firent leur entrée dans Mons la nuit du 10 au 11 novembre. Le retour avait été long et pénible, et les dures années de guerre avaient été une expérience amère. Puis, à 11 heures, le 11 novembre, l'Armistice entra en vigueur, et les hostilités cessèrent.

Indications routières

Vue aérienne du Mémorial canadien à Bois de Bourlon

Le mémorial canadien à Bois de Bourlon est situé à environ 10 km à l'ouest de Cambrai, 30 km à l'est d'Arras, 40 km au sud de Lille et 150 km au nord de Paris. Vous pouvez vous rendre à Cambrai en train ou en autobus et de là, prendre un taxi jusqu'au mémorial, au coût d'environ €20 pour un voyage aller-retour. Vous pouvez également louer une bicyclette à la station de train à un coût approximatif de €5 par jour, €11 par semaine ou €17 par mois.

Nota : Le coût d'un taxi indiqué plus haut est basé sur un voyage aller-retour sans période d'attente. Si vous désirez que le taxi vous attende pendant que vous visitez le site, vous devrez payer €17,90 l'heure. Les correspondances par l'autobus sont difficiles et il n'y en a pas beaucoup dans la région rurale du département du Nord.

Si vous vous déplacez en auto, veuillez suivre les directions suivantes :

Nota : Les limites de vitesse en France sont de 50 km/h dans les villes et les zones résidentielles, d'habitude de 90 km/h sur les routes secondaires (mais ceci varie à certains endroits) et de 130 km/h sur l'autoroute.

À partir de Paris, de l'aéroport Charles de Gaulle, suivez l'autoroute A1 en direction de Lille. Continuez sur cette route, prenez ensuite la A2 en direction de Valenciennes, puis la A26 en direction de Calais. Prenez la sortie 8 en direction de Cambrai et continuez sur cette route pour environ 4 km. Tournez à droite vers le village de Bourlon après le panneau canadien, puis suivez les panneaux traditionnels en noir et blanc avec une feuille d'érable en vue d'accéder le mémorial. Cela vous prendra environ 1,5 à 2 heures pour vous rendre au mémorial.

À partir de Cambrai, suivez la D939 en direction d'Arras. Tournez à gauche vers le village de Bourlon après le panneau canadien, puis suivez les panneaux traditionnels en noir et blanc avec une feuille d'érable en vue d'accéder le mémorial. Cela vous prendra environ 15 minutes pour vous rendre au mémorial.

À partir d'Arras, suivez la D939 en direction de Cambrai. Tournez à droite vers le village de Bourlon après le panneau canadien, puis suivez les panneaux traditionnels en noir et blanc avec une feuille d'érable en vue d'accéder le mémorial. Cela vous prendra environ 40 minutes pour vous rendre au mémorial.

À partir de Calais, suivez la A26 et continuez sur cette route pour environ 150 km. Prenez la sortie 8 en direction de Cambrai et continuez pour approximatement 4 km. Tournez à droite vers le village de Bourlon après le panneau canadien, puis suivez les panneaux traditionnels en noir et blanc avec une feuille d'érable en vue d'accéder le mémorial. Cela vous prendra environ 1,5 à 2 heures pour vous rendre au mémorial.

À partir de Lille, suivez la A1 en direction de Paris. Continuez sur cette route pour environ 35 km. Prenez la A26 en direction de Reims, puis la sortie 8 en direction de Cambrai sur la D939. Tournez à droite vers le village de Bourlon après le panneau canadien, puis suivez les panneaux traditionnels en noir et blanc avec une feuille d'érable en vue d'accéder le mémorial. Cela vous prendra environ 45 minutes pour vous rendre au mémorial.

Date de modification :