L'album d'un pèlerin

Paul Reginald Wilson a grandi en Nouvelle-Écosse sans jamais connaître sont père Don. Don Wilson a fait le sacrifice ultime pendant qu’il servait dans le Bataillon canadien de sapeurs ferroviaires de l’Armée royale canadienne, en 1917.

À l’âge de 19 ans, Paul a eu la chance de faire un voyage en France pour assister à la cérémonie d’inauguration (retour) du Monument commémoratif du Canada à Vimy, le 26 juillet 1936. Inutile de dire qu’il a sauté sur l’occasion, sachant qu’il aurait enfin la chance de se rendre sur la tombe de son père au Cimetière de la Route de Bucquoy. De plus, ce serait aussi la première fois qu’il sortirait de la Nouvelle-Écosse.

Paul est parti de Montréal le 16 juillet à bord du RMS Antonia. Durant son voyage à destination de Vimy, Paul a été invité à plusieurs banquets donnés en l’honneur des anciens combattants et des victimes de la guerre. Il a été ébahi à la vue du Monument commémoratif du Canada à Vimy. « C’est une merveille! a-t-il dit. Il est immense et tant de noms y sont gravés. Quelle merveilleuse façon de montrer que nous nous souvenons des hommes qui sont restés ici. J’étais pas mal impressionné. » Paul a pu marcher dans les tranchées et les souterrains de Vimy.

Le Monument commémoratif du Canada à Vimy revêt une signification importante pour sa famille et pour les gens au pays qui avaient perdu un être cher. Paul a conservé les documents qu’il avait recueillis pendant son voyage.

Date de modification :