Beth H.

Survivante du caporal Robert H.

Armée canadienne


5 ans de service

Salaire: 60,200 $

Résumé de l'état de santé du militaire des FAC


Affection intra-articulaires du genou : 10 %

Acouphène : 10 %

Perte d'audition : 5 %

Jamal

Beth H. est une survivante du caporal Robert H., caporal de l'Armée canadienne qui a servi pendant cinq ans. Beth et Robert étaient mariés depuis quatre ans et vivaient à Petawawa (Ontario) lorsque Robert a été envoyé dans une zone de service spécial. Trois semaines seulement après le départ de son mari en mission, Beth a reçu la nouvelle que toute épouse souhaite ne jamais entendre. Robert est décédé en service à l'âge de 30 ans. Elle était anéantie, elle se sentait seule et avait peur de ce que l'avenir lui réservait.

La communauté des Forces armées canadiennes (FAC) de Petawawa s'est ralliée autour d'elle. Ses adieux à son époux bien-aimé lors de ses funérailles ont été à l'image de la vie de ce dernier : discrets et dignes.


Prochaines étapes

Nous avons communiqué avec Beth après la mort de Robert. Elle a reçu une prestation de décès forfaitaire non imposable de 360 000 $, en raison du décès lié au service de Robert. Cela a aidé à soulager une grande partie du stress immédiat que Beth ressentait.

Au moment de son décès, Robert recevait une indemnité pour douleur et souffrance pour des blessures subies lors d'un exercice d'entraînement l'année précédente. Robert a choisi les paiements mensuels au lieu d'encaisser un montant forfaitaire de 90 000 $. Comme il est décédé après n'avoir reçu que 12 paiements mensuels, Beth avait droit à la somme forfaitaire maximale de 90 000 $, moins la valeur des paiements déjà versés à Robert. Pour Beth, cela équivalait à 86 700 $.

Beth est également admissible à la prestation de remplacement du revenu (PRR) au même montant que celui que Robert aurait reçu jusqu'à l'âge de 65 ans. Ce montant correspond à 90 % de la solde militaire de Robert au moment de son décès, auquel s'ajoute un supplément annuel de 1 % au titre du facteur d'avancement professionnel jusqu'au moment où il aurait accumulé 20 ans de service. À compter du moment où Robert aurait eu 65 ans, Beth continuera de recevoir la PRR, mais celle-ci correspondra désormais à un taux de retraite de 70 % du montant auquel aurait eu droit Robert après 65 ans. Par conséquent, Beth est admissible à la PRR jusqu'à concurrence de 2,103 millions de dollars (après impôt) au cours de sa vie.


Plus qu'un simple soutien financier

Bien que Beth ne soit pas prête à prendre des décisions importantes sur son avenir alors qu'elle pleure encore la perte de son mari, elle sait que, si elle décide de retourner aux études et qu'elle a besoin d'obtenir des services d'assistance professionnelle et de réadaptation, elle aura le droit de les obtenir auprès de nous et ne sera assujettie à aucune limite de temps.

Beth a accès à un soutien financier, professionnel et de réadaptation pour favoriser son bien-être. Nous savons que les vétérans sont profondément préoccupés par le bien-être de leur famille, et c'est pourquoi nous offrons de l'aide et du soutien à leur famille même après leur décès.

Date de modification :