L'Hôpital Sainte-Anne

Le 1er avril 2016, le gouvernement du Canada a transféré l’Hôpital Sainte Anne au gouvernement du Québec.

L'Hôpital Sainte-Anne comprend une clinique résidentielle offrant des traitements en résidence pour des traumatismes liés au stress opérationnel (CTRTSO) et une clinique externe pour traumatismes liés au stress opérationnel. Cliquez ici pour obtenir plus de renseignements sur les cliniques pour traumatismes liés au stress opérationnel de l'Hôpital Sainte-Anne.

  • En avril 2015, les gouvernements du Canada et du Québec ont signé l’entente de transfert de l’Hôpital Sainte-Anne.
  • Tout au long des négociations, le gouvernement du Canada est demeuré fermement engagé envers les vétérans et les employés de l’Hôpital Sainte-Anne.
  • L’entente de transfert de l’Hôpital Sainte-Anne assure aux vétérans admissibles une priorité d’accès à l’Hôpital Sainte-Anne.
  • Grâce au transfert, l’Hôpital peut dorénavant mettre son expertise distincte en matière de soins de longue durée à la disposition des résidents du Québec.
  • Le gouvernement du Canada continuera de contribuer financièrement afin de s’assurer que tous les vétérans du temps de guerre admissibles continuent de recevoir les soins et les services exceptionnels auxquels ils ont droit, dans la langue officielle de leur choix.
  • Les vétérans qui ont besoin de soins de longue durée peuvent recevoir une aide financière d’Anciens Combattants Canada pour en payer les frais. L’admissibilité à l’aide financière se fonde sur leur service et leurs besoins en matière de santé.

Contexte

  • Dans les années 1960, lorsque le régime d’assurance-maladie a été mis en place, le gouvernement fédéral a commencé à céder ses 18 hôpitaux aux provinces. L’Hôpital Sainte-Anne est le dernier à être transféré
  • Lentente de transfert assure aux vétérans admissibles une priorité daccès à lHôpital Sainte-Anne.
Date de modification :