Croix du souvenir

Renseignements

Ruban commémoratif

La Croix du souvenir, mieux connue sous le nom de Croix d’argent, a été initialement approuvée le 1er décembre 1919 par le décret 2374. Elle était décernée aux mères et aux veuves (plus proche parent) des soldats et marins canadiens morts au champ d’honneur ou dont la mort était imputable au service dans les forces actives.

Les croix ont été envoyées d’office à toutes les mères et épouses qui y avaient droit. Elles peuvent être portées par les récipiendaires même si celles-ci ne sont pas des anciens combattants. Le nom et le matricule du fils ou du mari sont gravés sur la croix.

Des modifications récentes permettent aux membres des Forces canadiennes de désigner jusqu’à trois personnes pour recevoir la Croix du souvenir. On parle ici de la Croix du souvenir d’Elizabeth II. Pour en savoir davantage, lisez ce qui suit ou consultez le site Web du Ministère de la Défense nationale.

Qu’est-ce que la Croix du souvenir?

La Croix du souvenir est une décoration qui est décernée depuis 1919 aux êtres chers des membres des forces armées canadiennes morts en service ou dont le décès est attribuable à leur service. Cette décoration est décernée par le gouvernement du Canada.

La Croix du souvenir, qui est souvent désignée sous le nom de Croix d’argent, n’était décernée autrefois qu’aux mères et aux veuves.

Croix du souvenir GRI

Croix du souvenir GVIR

Croix du souvenir EIIR

La Croix du souvenir a la forme d’une croix pattée, en argent, et elle est maintenue par une attache; avant 1945, elle était suspendue à un ruban pourpre clair de 11 mm de largeur. Une couronne orne l’extrémité supérieure de la croix et une feuille d’érable est ciselée à l’extrémité des autres branches. Au centre de la croix, le monogramme royal du monarque en titre est entouré d’une couronne de laurier : les initiales GRI pour le roi George V, GVIR pour le roi George VI ou EIIR pour la reine Elizabeth II. Le nom et le numéro matricule de la personne commémorée sont gravés sur le revers de la croix.

Pour obtenir plus d’information, il suffit de vous adresser à la Section des décorations et citations, Anciens Combattants Canada, Ottawa (Ontario) K1A 0P4.

Quel rôle joue Anciens Combattants Canada dans la remise de la Croix du souvenir?

Anciens Combattants Canada peut émettre et, au besoin, remplacer une Croix du souvenir décernée à un ancien militaire dont le décès est attribuable au service militaire en temps de guerre ou qui a servi dans une zone de service spécial jusqu’au 7 octobre 2001 à un plus proche parent (veuve, enfant le plus âgé vivant, frère ou sœur du vétéran le plus âgé vivant). Depuis cette date, s’il a été établi que le décès est attribuable à tout service militaire autorisé, jusqu’à trois Croix du souvenir peuvent être décernées aux membres de la famille ou aux êtres chers désignés par le membre ou par sa succession.

Qu’est-ce que les changements apportés aux règlements déterminant la remise de la Croix du souvenir signifient pour les anciens combattants?

Ces changements touchent les anciens combattants de la guerre de Corée et les vétérans qui ont servi dans une zone de service spécial entre 1950 et le 6 octobre 2001, et qui étaient encore en vie le 12 décembre 2008. Anciens Combattants Canada communiquera avec l’exécuteur testamentaire ou le liquidateur de succession afin de déterminer à qui sera remise la Croix du souvenir.

Tout vétéran libéré des Forces canadiennes le 7 octobre 2001 ou après cette date, quels que soient ses états de service, peut désigner jusqu’à trois récipiendaires de la Croix du souvenir dans l’éventualité où son décès est attribuable à une blessure ou à une affection découlant du service. Les anciens membres des Forces canadiennes qui ont rempli un formulaire pendant leur service doivent en remplir un nouveau pour Anciens Combattants Canada.

Pourquoi ces changements ont-ils été apportés et pourquoi a-t-on choisi la date limite du 7 octobre 2001?

Les critères ont été modifiés afin de tenir compte de l’évolution de la société canadienne et de la nature du service militaire moderne. Les critères antérieurs qui limitaient l’admissibilité à la Croix du souvenir aux militaires morts en service qui ont servi dans une zone de service spécial et qui en prévoyaient la remise aux mères et aux veuves seulement ne tenaient pas compte des besoins modernes.

Ces critères ont été modifiés à la demande du ministre de la Défense nationale afin d’inclure rétroactivement tous les militaires qui ont servi dans une zone de service spécial ou dans les forces régulières décédés après octobre 2001, soit au moment où le Chef d’état-major de la Défense a émis des ordres préliminaires aux unités des Forces canadiennes afin qu’ils participent à la campagne internationale de lutte contre le terrorisme. Cette modification visait à s’assurer que tous les militaires morts en service soient reconnus comme il se doit et traités équitablement.

Ruban commémoratif

Ruban commémoratif

Le ruban commémoratif symbolise la perte et le sacrifice personnels. On peut remettre jusqu’à cinq rubans aux proches d’un membre des Forces armées canadiennes (FAC) qui est décédé sans avoir jamais reçu la Croix du Souvenir.

On peut remettre des rubans commémoratifs au nom d’un membre des FAC décédé des suites d’une blessure ou d’une maladie liée directement au service militaire et subie le ou après le 1er octobre 1947, soit la première date inscrite dans le Livre du Souvenir - Au service du Canada dédié à ceux et celles qui ont consenti le sacrifice ultime en exerçant leurs fonctions militaires.

Où puis-je obtenir plus d’information sur le ruban commémoratif?

Pour en apprendre davantage sur le ruban commémoratif ou obtenir un formulaire de demande, consultez la page des Distinctions honorifiques et reconnaissance.

Date de modification :