Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Sondage sur la vie après le service militaire 2016

Faits en Bref Concernant...

Sondage sur la vie après le service militaire 2016
Version PDF

Sondage sur la vie après le service militaire 2016

Le programme de recherche Études sur la vie après le service militaire (EVASM) vise à nous aider à mieux comprendre l’expérience en matière de transition des vétérans au Canada lorsqu’ils passent de la vie militaire à la vie civile. Les partenaires du programme des EVASM sont Anciens Combattants Canada (ACC), le minis-tère de la Défense nationale/les Forces armées canadiennes et Statistique Canada. Les constatations des études servent à établir les programmes et les services destinés à favoriser le bien-être des vétérans et de leur famille. Les EVASM de 2016 s’appuient sur les études antérieures réalisées en 2010 et 2013. En 2016, 2 755 vétérans de la Force régulière (libérés entre 1998 et 2015 et au grade postérieur d’entrée) ont pris part à un sondage téléphonique de Statistique Canada. Les constatations initiales sont présentées ci-dessous. Une analyse supplémentaire sera traitée dans des rapports subséquents.

1) Adaptation à la vie civile
Plus de la moitié des vétérans de la Force régulière (52 %) ont dit s’être adaptés facilement à la vie civile. Toutefois, 32 % ont dit avoir éprouvé de la difficulté à s’adapter. Les facteurs liés à la difficulté d’adaptation incluaient un rang inférieur à la libération, moins de dix années de service, le chômage et des problèmes de santé chroniques.
2) Emploi
En 2016, 65 % des vétérans de la Force régulière occupaient un emploi. Leur taux de chômage était semblable à celui de Canadiens dont la situation est comparable (soit d’environ 8 % pour ces deux groupes). Parmi ceux qui occupaient un emploi, 81 % étaient satisfaits de leur emploi.
3) Faible revenu
Les vétérans (4 %) étaient beaucoup moins susceptibles que les Canadiens dont la situa-tion est comparable (14 %) de faire état d’un faible revenu (selon la mesure du seuil de faible revenu de Statistique Ca-nada). La plupart (69 %) étaient satisfaits de leurs finances.
4) Conditions chroniques plus fréquentes
Les troubles comme l’arthrite, les problèmes de dos, la dépression, l’obésité, les problèmes d’audition et les limitations d’activités étaient plus prévalents chez les vétérans que chez les Canadiens dont la situation est comparable. Les vétérans ont aussi fait état de douleur chronique à des taux beaucoup plus élevés (41 % comparativement à 22 %).
5) Effet de la libération sur les familles
Lorsqu’on leur a demandé quels effets leur libération avait sur leur famille, la plupart des vété-rans ont dit que la transition a été facile pour leurs enfants (60 %) et leur conjoint (57 %). Toutefois, l’ajustement a été dif-ficile pour 17 % des enfants et 28 % des conjoints.
6) Instantané des caractéristiques
Âge moyen = 48
Homme/Femme= 88 % / 12 %
Marié/Conjoint de fait= 77 %
Nombre moyen d’années depuis la libération= 8.6
<10 années de service= 31 %
20 années de service et plus= 54 %
Déploiement= 74 %
Satisfait de sa vie= 84 %

Référence pour l’Exposé d’Information : Sondage sur la vis après le service militaire 2016

VanTil L, Sweet J, Thompson JM, Poirier A, McKinnon K, Sudom K, Dursun S, Pedlar D. Well-Being of Canadian Regular Force Veterans, Findings from the LASS 2016 Survey. Charlottetown PE: Research Directorate, Veterans Affairs Canada. Research Directorate Technical Report. June 2017.

Pour se procurer les rapports dans leur version complète : VAC.research-recherche.ACC@vac-acc.gc.ca

Date de modification :