Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Mesurer le bien-être des vétérans

Cette publication est disponible dans d’autres formats sur demande.
Version PDF

Le bien-être est mesuré dans sept domaines à l’aide de 21 indicateurs de haut niveau.

Domaine et définition indicateurs

Santé - Un état de fonctionnement physique, mental,social et spirituel qui va au-delà de l’absence de maladie :

  • Auto-évaluation de l’état de santé
  • Auto-évaluation de la santémentale
  • Limitation dans les activités
  • Besoin d’aide dans ses activités quotidiennes

Utilité - L’utilité est le sentiment d’importance ressenti en participant à des activités enrichissantes, comme un emploi :

  • Taux d’emploi
  • Satisfaction à l’égard de la vie
  • Satisfaction à l’égard de l’activité principale

Finances - Revenu du ménage et sécurité financière :

  • Taux de faible revenu
  • Satisfaction à l’égard des finances

Intégration sociale - Participation à des relations de soutien mutuel (amis, famille et collectivité) :

  • Sentiment d’appartenance
  • Échelle de soutien social
  • Adaptation à la vie après le service

Aptitudes à la vie quotidienne - Les aptitudes à la vie quotidienne permettent de gérer sa vie et contribuent à la résilience; elles comprennent l’hygiène de vie personnelle, la capacité d’adaptation et l’éducation :

  • Niveau de scolarité
  • Tabagisme quotidien
  • Consommation excessive d’alcool
  • Obésité
  • Maîtrise

Logement et environnement physique - Le logement et l’environnement physique comprennent l’environnement bâti (p. ex. le logement) ainsi que l’environnement naturel (p. ex. la qualité de l’eau et de l’air) :

  • Pourcentage de vétérans parmi les sans-abri canadiens

Environnement culturel et social - Les valeurs, les croyances et les attitudes dominantes de la société qui ont une incidence sur le bien-être d’une personne :

  • Attitudes des Canadiens à l’égard des vétérans
  • Attitudes des employeurs à l’égard des vétérans
  • Branche, grade et sexe à la libération

Surveillance et mesure du bien-être

Tirant parti des domaines établis du bien-être des vétérans, on a élaboré un cadre exhaustif afin de fournir une approche systématique pour surveiller et mesurer le bien-être des vétérans canadiens. L’analyse initiale a démontré que le bien-être des vétérans de la Force régulière différait dans trois catégories :

  1. Grade et branche à la libération
  2. Groupe d’âge au moment de l’enquête
  3. Sexe

Grade et branche à la libération

Les officiers avaient un meilleur bien-être dans la plupart des domaines. Les plus grandes différences se situaient entre les officiers et les militaires du rang subalternes. Comparativement aux vétérans des autres branches, les vétérans de l’Armée de terre avaient plus de difficulté à s’adapter à la vie après le service et étaient moins susceptibles d’avoir obtenu un diplôme d’études postsecondaires (baccalauréat ou grade supérieur).

Âge au moment de l’enquête

Les vétérans les plus jeunes, âgés de moins de 35 ans, avaient :

  • Une meilleure autoévaluation de l’état de santé;
  • Des taux inférieurs de limitation dans les activités;
  • Moins tendance à avoir besoin d’aide dans la vie quotidienne.

Les vétérans les plus âgés, âgés de 55 ans et plus, avaient :

  • Une meilleure autoévaluation de la santé mentale;
  • Une meilleure satisfaction à l’égard des finances;
  • Un meilleur sentiment d’appartenance à la collectivité;
  • Une plus grande facilité à s’adapter à la vie après le service;
  • Des taux inférieurs de consommation excessive d’alcool.

Sexe

Les femmes vétérans étaient plus susceptibles d’avoir obtenu un diplôme d’études postsecondaires (baccalauréat ou grade supérieur). En outre, les taux de consommation excessive d’alcool et d’obésité étaient plus faibles chez les femmes. Les hommes vétérans étaient plus susceptibles de faire partie de la population active et d’avoir un emploi, et étaient moins susceptibles d’avoir besoin d’aide dans les activités de la vie quotidienne.

Comparaison avec la population canadienne

Selon certains indicateurs, le bien-être des vétérans était comparable à celui des Canadiens. Les vétérans différaient des Canadiens en ce sens qu’ils avaient :

  • Une santé plus précaire;
  • Des taux d’emploi inférieurs;
  • Un taux inférieur de satisfaction à l’égard de la vie;
  • Un sentiment d’appartenance à la collectivité inférieur;
  • Un niveau de scolarité inférieur;
  • Des taux supérieurs de consommation excessive d’alcool;
  • Des taux d’obésité supérieurs;
  • Des taux de tabagisme inférieurs;
  • Des taux de faible revenu inférieurs.

Information supplémentaire

Communiquez avec VAC.research-recherche.ACC@Canada.ca pour obtenir le rapport de recherche complet. Cette publication est disponible dans d’autres formats, sur demande. Consultez d’autres ressources concernant les programmes et les services de santé d’ACC sur le site veterans.gc.ca. Monitoring the Well-being of Veterans: A Veteran Well-being Surveillance Framework, Unité des politiques stratégiques, Anciens Combattants Canada, Charlottetown (Ile‑du‑Prince‑Edouard), août 2017. http://www.publications.gc.ca/site/fra/9.849051/publication.html Pound, T. Measuring Veteran Well-Being, Direction de la recherche, Anciens Combattants Canada, Charlottetown (Ile‑du‑Prince‑Edouard), 2019. Rapport de données de la Direction de la recherche.

Date de modification :