Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Sommaire de la recherche / avril 2019

Mesurer le bien-être des vétérans

Par le passé, il était difficile pour Anciens Combattants Canada de mesurer le bien-être des vétérans, car il n’y avait pas de mesures claires pour le faire. Grâce à l’élaboration d’un nouveau cadre de surveillance du bien-être en 2017, le Ministère peut maintenant mesurer le bien-être.

Quel est le sujet de recherche?

Le présent rapport fournit un profil du bien-être des vétérans canadiens de la Force régulière libérés entre 1998 et 2015 selon le cadre de surveillance du bien-être récemment élaboré. Il fournit une description exhaustive de base du bien-être des vétérans qui sera utile à la surveillance des changements au fil des ans.

Quelle était la méthode de recherche?

En utilisant les données d’anciennes Études sur la vie après le service militaire, les chercheurs ont examiné 21 indicateurs de haut niveau représentant sept domaines du bien-être : la santé, la raison d’être, les finances, les compétences à la vie, l’intégration sociale, le logement et l’environnement physique, culturel et social. Les résultats des vétérans ont été analysés selon le sexe, l’âge, le grade et le secteur de service. Dans certains cas, des comparaisons ont été faites avec le public canadien.

Qu’ont découvert les chercheurs?

Le bien-être des vétérans est multidimensionnel de nature et peut être différent pour les divers groupes de vétérans.

  • Sauf pour le domaine des finances, les vétérans ont signalé plus de préoccupations que les Canadiens, notamment :
    • un taux moins élevé de très bonne ou d’excellente santé physique et mentale;
    • un taux plus élevé de limitations d’activités et de besoin d’aide avec des activités de la vie quotidienne;
    • un taux moins élevé d’emploi, de satisfaction face à la vie et d’achèvement des études postsecondaires ainsi qu’un sentiment d’appartenance à la collectivité plus faible;
    • un taux plus élevé de consommation abusive d’alcool et d’obésité;
    • le fait que les femmes vétérans étaient plus susceptibles d’avoir besoin d’aide avec les activités quotidiennes et d’avoir un diplôme universitaire.
  • Les hommes vétérans étaient plus susceptibles d’occuper un emploi et d’avoir un taux de consommation abusive d’alcool et d’obésité plus élevé.
  • Les vétérans plus jeunes ont signalé moins de préoccupations concernant la santé, notamment :
    • un taux moins élevé de santé passable ou mauvaise;
    • moins de limitations d’activités et moins de besoins d’aide avec au moins une activité de la vie quotidienne.
  • Les vétérans plus âgés avaient de meilleurs résultats que leurs homologues plus jeunes, notamment :
    • un taux plus élevé de très bonne ou d’excellente santé mentale;
    • un taux plus élevé de satisfaction concernant les finances et un meilleur sentiment d’appartenance à la collectivité;
    • une transition plus facile vers la vie civile.
  • Les femmes plus âgées n’avaient pas d’aussi bons résultats que leurs homologues masculins, notamment :
    • un taux moins élevé de très bonne ou d’excellente santé mentale;
    • un taux plus élevé d’activités restreintes et de besoins d’aide avec des activités de la vie quotidienne;
    • une satisfaction moins élevée de leurs activités principales.
  • Les officiers avaient le meilleur niveau de bien-être de tous les groupes de grades, les militaires du rang (subalterne) ayant le plus bas.
  • Le bien-être des vétérans selon le secteur de service dépendait de la composition des grades au sein du secteur, par exemple, il y avait moins d’officiers dans l’Armée.
  • Les vétérans de l’Armée avaient le taux le plus élevé de difficultés lors de la transition comparativement aux vétérans d’autres secteurs. Les vétérans des forces de l’Air étaient plus susceptibles d’être satisfaits de leurs finances et de leurs activités principales.

Source

Pound, T. Measuring Veteran Well-Being. Charlottetown (Île‑du‑Prince‑Édouard) : Direction de la recherche, Anciens Combattants Canada. Rapport de données de la Direction de la recherche. 8 avril 2019.

Disponible en anglais seulement : http://publications.gc.ca/site/fra/9.884358/publication.html

Date de modification :