Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Sommaire de la recherche / Décembre 2019

Étude sur la mortalité par suicide chez les vétérans 2019 : Période de suivi de 1976 à 2014

Le suicide chez les vétérans canadiens est l’une des principales préoccupations en matière de santé publique d’Anciens Combattants Canada. Le Ministère s’est engagé à examiner et à publier un rapport annuel sur le suicide chez les vétérans à partir de décembre 2017. Ce travail devrait éclairer les efforts continus de prévention du suicide.

Quel est le sujet de la recherche?

Cette recherche examine les facteurs associés au suicide chez les vétérans des Forces armées canadiennes – Le risque de suicide est-il différent chez les hommes vétérans et les femmes vétérans? Quelles sont les tendances au fil du temps? Le risque de suicide est-il différent chez les vétérans par rapport aux autres Canadiens?

Quelle était la méthode de la recherche?

L’Étude sur la mortalité par suicide chez les vétérans est une étude menée en collaboration par Anciens Combattants Canada, le ministère de la Défense nationale et Statistique Canada. L’étude a établi un lien entre les dossiers de carrière militaire des anciens membres des Forces armées canadiennes et les actes de décès de Statistique Canada. À l’aide de divers tests statistiques, les chercheurs ont comparé les risques de suicide chez les vétérans des deux sexes à ceux de la population canadienne en général et ont examiné les tendances au fil du temps.

Quelles sont les conclusions de la recherche?

  • L’étude a porté sur plus de 230 000 vétérans libérés des Forces armées canadiennes sur une période de 39 ans (de 1976 à 2014). 
  • La majorité de ces vétérans étaient des hommes (89 %).

Hommes vétérans

  • Le taux de suicide chez les hommes vétérans était 3,8 fois plus élevé que chez les femmes vétérans.
  • Dans l’ensemble, les hommes vétérans avaient un risque 1,4 fois plus élevé de se suicider que les autres hommes canadiens.
  • Les hommes vétérans plus jeunes (âgés de moins de 55 ans) présentaient un risque de suicide beaucoup plus élevé que les autres hommes canadiens. C’est chez les vétérans de moins de 25 ans que le risque était le plus élevé, soit 2,5 fois plus élevé que chez les autres hommes canadiens du même âge.
  • À mesure que les hommes vétérans vieillissent, leur risque de suicide diminue à des niveaux inférieurs à ceux des autres hommes canadiens.

Femmes vétérans

  • Dans l’ensemble, le risque de suicide était 1,9 fois plus élevé chez les femmes vétérans que chez les autres Canadiennes.
  • Ce risque de suicide chez les femmes vétérans ne change pas avec l’âge, contrairement au risque chez les hommes vétérans.

Comparaisons internationales

  • Entre 2001 et 2014, le taux de suicide chez les hommes vétérans aux États-Unis a augmenté alors que celui des hommes vétérans au Canada est resté stable.
  • En comparaison avec la population générale, les femmes vétérans américaines étaient 5,9 fois plus susceptibles de se suicider et les femmes vétérans canadiennes étaient 1,9 fois plus susceptibles de se suicider.
  • Les hommes vétérans plus jeunes aux É.-U., en Australie et au Canada ont le risque le plus élevé de suicide.
  • Les hommes vétérans américains étaient 1,5 fois plus susceptibles de se suicider que la population générale (hommes vétérans canadiens = 1,4).

Source de l’article

Simkus, K., A.L. Hall, A. Heber et L. VanTil. Étude sur la mortalité par suicide chez les vétérans 2019: Période de suivi de 1976 à 2014, Charlottetown (Î.-P.-É.), Direction de la recherche, Anciens Combattants Canada, 4 décembre 2019. Rapport technique.

Disponible en anglais seulement : Publications du gouvernement du Canada

Date de modification :