Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Le bien-être : principe fondamental des politiques, des programmes et de la recherche touchant les vétérans

Sommaire

Citation: Thompson JM, MacLean MB, Roach MB, Banman M, Mabior J, Pedlar D. Charlottetown PE: Research Directorate, Veterans Affairs Canada. A Well-Being Construct for Veterans’ Policy, Programming and Research. Research Directorate Technical Report. 07 September 2016.

Le mandat d’Anciens Combattants Canada (ACC), prévu par la loi, s’étend à l’exécution de lois et de décrets en conseil liés « (i) aux soins, au traitement ou à la réinsertion dans la vie civile de personnes ayant servi soit dans les Forces canadiennes […] » et « (ii) aux soins de leurs survivants ou des personnes à leur charge […] »Footnote 1. Dans ses rapports sur les plans et les priorités, ACC définit le « bien être » comme l’un des résultats stratégiques du Ministère sur le plan de la réinsertion, mais il n’y a aucune définition claire du concept, et l’absence d’une définition communément acceptée de « bien être » a nuit à l’élaboration de politiques et de programmes ainsi qu’à la mesure des résultats de ces derniers.

Le présent document expose le concept de bien être des vétérans qui a vu le jour à ACC au cours des dix dernières années, le fruit d’un processus multidisciplinaire d’établissement de consensus éclairé par des examens de la littérature sur le sujet, par des consultations d’experts en la matière et par les données probantes tirées des Études sur la vie après le service. L’objectif du présent document est d’arrêter un concept de bien être et de l’intégrer à un cadre conceptuel permettant 1) d’élaborer et d’évaluer des politiques, des programmes et des mécanismes de prestation de service et 2) de faire des recherches sur les enjeux liés aux vétérans. Le but est de favoriser le bien être des vétérans canadiens et de leur famille après le service militaire.

Méthodologie

Au cours de l’exercice 2015 2016, ACC a mené des consultations multidisciplinaires internes et a effectué des examens additionnels de la littérature afin de clarifier le concept de bien être. Les travaux ont été guidés par le Cadre conceptuel du bien-être des vétérans de 2013, les constatations découlant des Études sur la vie après le service, un examen de la littérature effectué dans le cadre du programme de recherche Le chemin vers la vie civile, la participation à un groupe d’experts sur la transition de la vie militaire à la vie civile (TMC) à Los Angeles en mars 2016, ainsi qu’une théorie publiée sur la TMC.

Bien être

Un éventail de concepts du bien être a vu le jour au sein de diverses disciplines, notamment la psychologie, la sociologie et l’économie. Certains sont subjectifs (on demande aux gens comment ils vont – p. ex. le bien être psychologique), alors que d’autres sont objectifs (on observe comment les gens vont – p. ex. le revenu). D’autres encore font appel aux deux types.

Le type de concept privilégié pour ACC est celui d’un concept de bien être mesuré subjectivement et objectivement dans sept aspects clés de la vie : l’emploi et les activités importantes, les finances, la santé, la préparation et les aptitudes à la vie quotidienne, l’intégration sociale, le logement et l’environnement physique et l’environnement culturel et social.

Le présent rapport avance une théorie du bien être partant du principe que le bien être est le résultat d’un processus dans le cadre duquel une personne est influencée par des facteurs déterminants dans chacun des domaines du bien être. Les facteurs déterminants peuvent améliorer le bien être ou y nuire, de sorte que le bien être fluctue au cours d’une vie en réponse aux influences antérieures et actuelles sur les facteurs déterminants. La détermination des facteurs qui influencent le bien être laisse entendre que des interventions, des politiques et des programmes peuvent favoriser l’effet des influences positives et atténuer les effets des influences négatives. Le bien être d’une personne à un moment donné est évalué en combinant des indicateurs subjectifs et objectifs de chacun des domaines qui décrivent le bien être (descripteurs) et permettent d’évaluer les facteurs qui ont une influence sur le bien être (facteurs déterminants). Certains indicateurs peuvent être utilisés comme résultats d’évaluation pour déterminer l’efficacité des interventions, des politiques et des programmes.

Cadre conceptuel pour la planification des politiques et des programmes

Le concept de bien être décrit dans le présent document est ensuite utilisé comme principe fondamental d’un cadre conceptuel conçu expressément pour le problème lié à l’élaboration de politiques et de programmes visant à soutenir le bien-être des vétérans durant la TMC ainsi que pour le reste de leurs jours. Les trois principes fondamentaux du concept sont 1) le bien être tel qu’il est décrit dans le présent document, 2) le cours d’une vie du début à la fin, 3) les rôles des vétérans et de leur famille d’une part, et ceux du secteur public et du secteur privé d’autre part.

Le bien être positif est proposé comme objectif stratégique ultime des politiques et des programmes visant les vétérans et comme mesure d’une transition réussie. Par exemple, un objectif stratégique global en matière de politiques, de programmes et de services pourrait être que « les vétérans éprouvent un sentiment de bien être positif ». Par ailleurs, il est proposé que chaque domaine du bien être soit assorti d’objectifs stratégiques.

Le recensement des facteurs déterminants qui influencent le bien être à différents stades de la vie laisse croire qu’il faudra peut être élaborer des interventions, des politiques, des programmes et des services pour améliorer le bien être.

Les indicateurs du bien être peuvent être utilisés pour diviser la population selon une hiérarchie des besoins à trois niveaux : « bien être positif » (la plupart des personnes), « situation potentiellement précaire » (quelques personnes) et « situation de crise » (peu de personnes).

Une adaptation du cadre conceptuel est décrite aux fins de la planification des mesures de soutien du bien être au cours de la période péri-libération de la TMC, c’est à dire la période débutant pendant le service, en préparation de la libération, jusqu’à la période d’adaptation à la vie civile après la libération.

Date de modification :