Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Rwanda phase 4

Le Canada et les Nations Unies

La Mission des Nations Unies pour l’assistance au Rwanda II est créée pour mettre fin aux massacres, protéger les civils et fournir une aide humanitaire.

De juillet 1994 à mars 1996


Rwanda

Efforts humanitaires

L’ONU s’est heurtée à bien des obstacles pour mettre fin au génocide. Elle a donc changé ses opérations au Rwanda en mai 1994. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a créé une mission élargie, communément appelée Mission des Nations Unies pour l’assistance au Rwanda II (MINUAR II). Son objectif était d’arrêter les massacres, de protéger les civils et de fournir une aide humanitaire. Le major-général Dallaire commanderait les 5 500 soldats des troupes multinationales de la MINUAR II.

Arrivée d’autres Casques bleus canadiens

Plusieurs centaines d’autres membres des FAC ont commencé à être envoyés en déploiement à Kigali à la mi-juillet 1994. Leurs fonctions étaient variées; les premiers qui sont arrivés ont dû installer une caserne et aider à rétablir le quartier général de la mission de l’ONU sur place. La tâche principale du contingent canadien initial de la MINUAR II était de créer un système de communication fiable dans ce pays déchiré par la guerre. Ce n’était pas facile pour nos soldats de la paix.

Mission périlleuse

Les Canadiens ont été parmi les premiers Casques bleus à arriver pour la MINUAR II. Les troupes d’un autre pays n’arriveraient que beaucoup plus tard. Les tâches de nos soldats obligeaient souvent ces derniers à être déployés en petits groupes dans des régions isolées. Ils ont vu les horribles séquelles du génocide qui avait laissé d’innombrables corps partout. Les règles d’engagement strictes limitaient encore les soldats canadiens; ils ne pouvaient pas s’impliquer lorsqu’ils voyaient de nouvelles violences. Parfois, ils rencontraient aussi des gangs armés et devaient désamorcer l’impasse.

Aider de nombreuses façons

Plus tard, un contingent canadien est venu offrir un soutien logistique aux forces onusiennes. Ces troupes ont fourni des capacités vitales de transport, d’entretien et de ravitaillement. Pendant tout ce temps, les Canadiens ont essayé d’aider la population locale. Nos soldats ont souvent partagé leurs rations avec des enfants affamés. Ils ont distribué de l’aide humanitaire comme de la nourriture et des médicaments au peuple rwandais qui souffrait. Ils ont risqué leur vie pour transporter des personnes des zones dangereuses vers des lieux plus sûrs. Ils ont également pris en charge des projets de soutien plus personnels, tels que l’aide à la création d’orphelinats locaux et la visite des jeunes enfants qui y vivaient.

Opération PASSAGE

Les FAC ont également lancé l’opération PASSAGE à l’été 1994 pour fournir des services médicaux aux réfugiés qui retournaient au Rwanda. En août, les Canadiens ont construit un hôpital de campagne avec des médecins, des infirmières, des étudiants en médecine et d’autres membres du personnel de soutien. Les Canadiens allaient souvent chercher les personnes dans le besoin aux points de rassemblement sur le bord de la route et les emmenaient à l’hôpital de campagne pour qu’elles y soient traitées.

Les ingénieurs militaires canadiens ont travaillé sur l’approvisionnement local en eau pour améliorer la santé des Rwandais. Ils ont également participé au déminage et à l’enlèvement des bombes non explosées. Nos soldats de la paix ont sensibilisé la population locale à ces armes dangereuses qui sont encore dispersées dans tout le pays.

Changement de commandement

En août 1994, le major-général Guy Tousignant du Canada est devenu le nouveau commandant de la Force de la MINUAR II. Ses efforts s’inscrivent dans la foulée du grand leadership dont a fait preuve le major-général Dallaire dans des circonstances difficiles. Le major-général Dallaire est revenu au Canada.

Retour au pays des Canadiens

Les Casques bleus canadiens se sont relayés au Rwanda au cours du déroulement de la mission et de l’évolution de ses besoins. Au début de 1995, les membres des FAC ont commencé à rentrer chez eux. En février 1996, les derniers Casques bleus canadiens qui appuyaient la MINUAR II sont finalement partis.


Ressources d'apprentissage

Page principale des ressources d'apprentissage

Plan de leçon : Tous âges

Cyber-recherche sur la paix et la liberté

Plan de leçon : 12 à 18 ans

Arbre de l'aide humanitaire

Feuillet historique

Rwanda

Ouvrir PDF
Date de modification :