Bataille de l’Escaut - Fiche d’information

La Bataille de l'Escaut s'est déroulée au nord de la Belgique et au sud des Pays-Bas pendant la Seconde Guerre mondiale. Le 12 septembre 1944, la Première Armée canadienne a reçu le mandat de libérer les rives de l'Escaut. La campagne a véritablement commencé le 2 octobre 1944 pour se terminer le 8 novembre 1944. La Première Armée canadienne, sous le commandement du lieutenant-général Guy Simmonds, a joué un rôle central dans l'ouverture de l'Escaut, permettant ainsi aux navires alliés d'atteindre le principal port belge d'Anvers depuis la mer du Nord.

Au début d'octobre, la 2e Division d'infanterie canadienne a commencé à avancer au nord d'Anvers pour fermer l'accès à l'isthme du Beveland-Sud et capturer la péninsule du Beveland, tandis que la 3e Division d'infanterie canadienne, appuyée par la 4e Division blindée canadienne, s’est lancée à l’assaut du canal Léopold pour nettoyer la poche de Breskens au sud de l'Escaut. Le 31 octobre 1944, nos troupes ont entrepris la tâche périlleuse de prendre le contrôle de l'île de Walcheren à l'embouchure de l'Escaut. Après une lutte acharnée, elles ont réussi à prendre position de l'autre côté de la chaussée. La 52e Division britannique, appuyée par les débarquements amphibies alliés, a ensuite poursuivi son avancée. Middleburg, la capitale de l'île, a été sécurisée le 6 novembre. Le 8 novembre, toute opposition ennemie sur l'Escaut avait cessé.

La bataille de l'Escaut a permis aux Alliés d'assurer la sécurité des voies de ravitaillement cruciales en Europe continentale, ce qui était essentiel pour poursuivre leurs efforts en vue de libérer l'Europe occidentale. Cette victoire a toutefois été remportée au prix d’importants sacrifices, puisque plus de 6 300 Canadiens ont été tués, blessés ou faits prisonniers au cours des combats dans l'Escaut.

Date de modification :