Médaille du service général au Canada. Une médaille circulaire en argent de 1,42 pouce de diamètre.

Médaille du service général au Canada (1866-1870)

Collaborateurs

Étoiles de campagne et médailles (1866-1918)

Médaille du service général au Canada (1866-1870)


Contexte

Cette médaille était décernée aux officiers et au personnel non-officier des forces militaires impériales et canadiennes ayant participé aux opérations de suppression des raids des Fenians et à la répression de la première rébellion de Louis Riel, cette dernière opération étant généralement appelée l’expédition de la rivière Rouge.


Admissibilité et critère

Comme elle n’a été autorisée en 1899, la médaille était décernée seulement sur demande. Pour l’obtenir, le candidat devait :

  • avoir servi dans des opérations en campagne;
  • avoir été affecté à un service précis ou à des fonctions particulières;

ou

  • avoir été chargé d’assurer la garde à un point quelconque où l’on s’attendait à une attaque de l’ennemi.

Description

Une médaille circulaire en argent de 1,42 po de diamètre. À des fins de montage, Une barrette droite unie pivotante est fixée à la médaille avec une pince double.

L’avers montre une effigie de la reine Victoria, portant le diadème, le voile et l’Ordre de la Jarretière, tournée à gauche, avec la légende « VICTORIA REGINA ET IMPERATRIX ».

Le revers montre le Red Ensign du Canada flottant, encerclé d’une couronne de feuilles d’érable, au-dessous du mot « CANADA ».

Le ruban, de 1,25 po de largeur, comprend trois bandes d’égale largeur rouge, blanc et rouge.


Barrette(s)

Raid des Fenians (1866) : On appelait Fenians les membres de la vieille milice nationale irlandaise. Après la guerre de Sécession, les Fenians américains avaient été renforcés par des mercenaires qui avaient fait leurs armes au cours de ce conflit. Pour occuper ses forces importantes, un de leurs chefs, John O’Neil, décida de traverser la rivière Niagara. Après avoir capturé le fort Erie, il établit son quartier général à Limeridge. Les Fenians vainquirent une unité de la milice canadienne à Ridgeway, mais se retirèrent aux États-Unis quand les autorités dépêchèrent des forces plus importantes dans la région. Le président Johnson fit par la suite arrêter de nombreux Fenians.

Raid des Fenians (1870) : Le 26 mai 1870, O’Neil retraversa la frontière près de Franklin, au Vermont, mais il fut bien vite repoussé et de nouveau arrêté.

Rivière Rouge (1870) : Le colonel Garnet Wolseley dirigea une expédition jusqu’au fort Garry. Les troupes quittèrent Toronto le 14 mai et arrivèrent le 24 août au fort Garry. Ils ont renversé la Rébellion de la rivière Rouge, et ils ont aidé à éviter un raid des Fenians sur Manitoba.


Notes historiques

  • La médaille a été autorisée en janvier 1899, vingt-neuf ans après le dernier événement qu’elle commémore.
  • On a décerné en tout 16 668 de ces médailles (dont 15 300 à des unités canadiennes), toujours avec barrette.
  • Le nom, le numéro matricule, le grade et le nom de l’unité du récipiendaire sont pressés, frappés ou gravés sur la bordure.
Date de modification :