Sélection de la langue


Recherche sur veterans.gc.ca

Monument dédié aux Canadiens tombés au champ d'honneur

Le Monument dédié aux Canadiens tombés au champ d’honneur rend hommage au sacrifice des soldats canadiens qui ont combattu durant la guerre de Corée.

Busan, Corée

Partager :

Guerre de Corée

Information pour les visiteurs

93 UN Pyeonghwa-ro, Nam-gu, Busan, 608-812, République de Corée

Le Monument dédié aux Canadiens tombés au champ d'honneur est ouvert 24 heures par jour.

Un sacrifice qui ne sera jamais oublié

Le Monument dédié aux Canadiens tombés au champ d’honneur du Cimetière commémoratif des Nations-Unies à Busan (Corée du Sud) commémore plus de 30 000 Canadiens qui ont servi pendant la guerre de Corée de 1950 à 1953 et comme soldats de la paix en Corée jusqu’en 1957. Il existe une réplique légèrement plus grande du monument à Ottawa.

Le concepteur est un vétéran

Le monument a été conçu par Vincent Courtenay, vétéran ayant servi pendant la guerre de Corée au sein du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, qui a géré la collecte de fonds en Corée, et a été créé par l’artiste coréen Yoo Young Mun.

Le socle ovale de bronze a deux anneaux : l’anneau du haut comporte les no

Nous nous souviendrons d’eux

Le monument comporte les noms des 516 Canadiens morts au combat pendant la guerre de Corée. Un des soldats était trop jeune pour servir en Corée et s’est enrôlé sous le nom de son frère aîné; les deux noms sont inscrits sur le monument. Un autre soldat a souvent utilisé un pseudonyme et ses amis le connaissaient par ce nom. Son nom réel et son pseudonyme sont tous les deux inscrits sur le monument.

Il n’y avait pas de machines pour inscrire les mots à ajouter au monument. Plus de 6 000 lettres ont été découpées à la main dans des feuilles de caoutchouc. Les noms coupés à la main ont été collés sur la surface d’une base, un moule de plâtre a ensuite été créé et les lettres en relief se sont formées sur le moule. Le processus a déformé de nombreux noms et ceux-ci ont dû être remaniés à la main pour les rendre parfaits. Le processus a été le même pour le monument canadien et le monument à Busan!

Les deux Monuments dédiés aux Canadiens tombés au champ d’honneur ont été coulés dans une fonderie sur une colline en Corée, qui était en fait une tente au-dessus d’un creuset sur l’une des collines où les soldats canadiens ont autrefois combattu. Les éléments formés ont été refroidis sur le sable dans leur moule de plâtre. Ils ont été formés en plein air par des artisans qui ont fait ce travail pendant toute leur vie et qui vivaient dans des huttes sur les collines.

Vincent a travaillé avec Yoo Young Mun dans son petit studio à Pocheon, près de la zone démilitarisée. Vincent a conçu tous les éléments du Monument et le sculpteur Yoo Young Mun en a fait une forme tridimensionnelle en composite. Il  a ensuite coupé la forme en sections, a créé des moules de plâtre, y a versé le bronze, a soudé les éléments ensemble, a traité le bronze avec de l’acide, a minutieusement sculpté le socle de granite à la main et, enfin, a dirigé les travailleurs qui ont installé la structure de bronze sur le socle dans la section des sépultures canadiennes du Cimetière commémorant les morts des Nations Unies en Corée.

Il a été conçu en tenant compte de l’ensemble du Cimetière commémoratif des Nations Unies qui l’entoure, afin que le monument s’intègre à l’architecture globale et en saisisse la solennité. Le monument offre une vue centrale sous n’importe quel angle du cimetière. On voit la statue d’un Canadien regardant les tombes de ses camarades enterrés, et leur tenant compagnie. Une passerelle en pierre noire a été intégrée dans le cadre, afin que les gens puissent en faire le tour complet. Cela leur permet de retrouver les noms des Canadiens tombés au combat et de voir les trois personnages de tous les points de vue.

L’autorisation de placer le monument dans l’enceinte du cimetière a été difficile à obtenir. Les responsables ont dû obtenir l’approbation de la commission du Cimetière des Nations Unies, composée d’ambassadeurs des 11 nations dont des compatriotes sont enterrés là. Aucun monument présentant des statues de personnes n’avait jamais été autorisé dans le cimetière auparavant.

Il a fallu près de trois ans pour achever le monument. Il a été mis en place en septembre 2001, inauguré le 11 novembre 2001, en présence de Denis Comeau, ambassadeur du Canada, et inauguré et consacré de nouveau en avril 2002.

Un symbole d’amitié

La statue représente un soldat canadien non armé portant une fillette coréenne et guidant un garçon coréen. Au pied du soldat se trouvent les croix de l’Aviation royale canadienne (gauche), de l’Armée de terre canadienne (centre) et de la Marine royale canadienne (droite). Les enfants représentent les générations de Coréens qui sont aujourd’hui libres grâce à ceux qui ont servi pendant la guerre et à ceux qui y ont laissé leur vie. La jeune fille tient un bouquet composé de 21 feuilles d’érable, représentant les 16 Canadiens sans lieu de sépulture connu et les cinq marins canadiens disparus en mer. Le garçon tient un bouquet de feuilles d’érable mêlées à des mauves en arbre, la fleur nationale de la Corée, symbolisant l’amitié qui existe entre les deux pays.

 

Date de modification :