Tombe du Soldat Inconnu

Images de l'extérieur de Westminster Abbey et de la Tombe du Soldat inconnu entourée de fleurs.

La chapelle de la Sainte-Croix, à l'entrée ouest de l'abbaye de Westminster à Londres, abrite une tombe vénérée où reposent les restes d'un soldat inconnu. II représente les milliers d'hommes et de femmes qui donnèrent leur vie au cours de la Première Guerre mondiale, pendant qu'ils servaient dans les forces armées du Commonwealth. S'agit-il des restes d'un marin, d'un soldat ou d'un aviateur? A-t-il combattu avec la Grande-Bretagne, avec l'un des Dominions ou avec une colonie britannique? Nul ne le sait. Cette tombe symbolise la vaillance et le sacrifice de tous ceux qui sont tombés au champ d'honneur pour la cause de la liberté.

C'est un aumônier de l'armée britannique, le révérend David Railton, qui proposa d'enterrer un soldat inconnu dans l'abbaye de Westminster. Dans le jardin de son cantonnement, près d'Armentières, il avait remarqué une humble croix de bois portant cette inscription au crayon: « Un soldat britannique inconnu ». La suggestion du révérend Railton fut acceptée après la guerre. En novembre 1920, six corps inconnus furent retirés de la plaine des Flandres et des terres ondulées de l'Artois et de la Picardie (régions non seulement terriblement bien connues des soldats canadiens et de ceux d'autres parties du Commonwealth, mais où se trouvent également les champs de bataille sur lesquels la division navale royale a combattu). Dans une chapelle ardente temporaire érigée à Saint-Pol, dans le nord de la France, un officier supérieur se fit bander les yeux et désigna ainsi l'un des cercueils, tous identiques, qui fut par la suite transporté à Boulogne, puis mis à bord d'un destroyer britannique pendant qu'un destroyer français lui rendait les honneurs. Six autres destroyers de la Royal Navy accompagnèrent la dépouille du soldat inconnu durant la traversée de la Manche.

Les funérailles eurent lieu le jour anniversaire de l'Armistice, le 11 novembre 1920. Le roi George V et ses trois fils marchaient derrière la prolonge d'artillerie qui portait le cercueil. Les porteurs honoraires comprenaient les chefs de la Royal Navy, de l'Armée britannique et de la Royal Air Force. En route vers l'abbaye, le cortège funèbre s'arrêta à Whitehall où le roi dévoila un cénotaphe dédié aux « Glorieux morts ». La dépouille du soldat inconnu fut ensuite déposée à l'abbaye de Westminster dans un caveau et recouverte de terre provenant des champs de bataille qu'on avait transportée dans cent sacs de sable.

Au pied de la tombe, sont gravés en anglais les mots mêmes que David Railton avait proposés dont voici une traduction :

« IL FUT ENTERRÉ PARMI LES ROIS PARCE QU'IL AVAIT HONORÉ DIEU ET CONTRIBUÉ À L'ÉDIFICATION DE SON ROYAUME. »

C'est ici qu'a lieu chaque année un service commémoratif qui rassemble les sommités de la Grande-Bretagne, ainsi que de nombreux citoyens du Commonwealth. Recueillis et silencieux, ils défilent par milliers devant ce symbole immortel d'un sacrifice collectif sans précédent dans l'histoire.

Indications routières

La chapelle de la Sainte-Croix, à l'entrée ouest de l'abbaye de Westminster entre les rues St. Margaret et Victoria, à Londres, abrite une tombe vénérée où reposent les restes d'un soldat inconnu.

Date de modification :