Cimetière de guerre de Ranville

Cimetière de guerre de Ranville. Source : Commonwealth War Graves Commission

Le 1re bataillon canadien de parachutistes, un unité de la 6e division aéroportée britannique, ce fut la première force canadienne à toucher le sol de France. Largués du haut des airs sur une région beaucoup plus vaste qu'on ne l'avait prévu, nos parachutistes eurent beaucoup de mal à se regrouper; 84 d'entre eux furent fais prisonniers. Néanmoins, ils accomplirent les tâches qu'on leur avait assignées, c'est-à-dire la destruction des ponts de la Divette et de la Dives, ainsi que la capture d'un emplacement fortifié ennemi à l'ouest de Varaville.

Dans le Cimetière de guerre de Ranville, près de Caen, les 76 Canadiens, qui y reposent étaient des parachutistes. Ranville fut le premier village de France à être libéré, ce que rappalle le mémorial de la 6e division aéroportée, érigée dans ce cimetière. Celui-ci est aménagé à côté du vieux cimetière communal où les premières victimes furent inhumées. L'église de Ranville, avec sa tour du Xe siècle, est classée en France comme monument historique. Une rangè d'arbres pluseeurs foix centenaires, qui survécurent aux ravages des violents combats du 6 juin 1944, traversent le cimetière.

Indications routières

Pour se rendre à Rainville, il vaux mieux prendre la D513 au nord-est de Caen et rouler sur environ 9 km, puis tourner à gauche à Herouvillette. Ensuite, il faut prendre la direction nord sur 1 kilomètre et tourner à gauche dans le village de Ranville. Le cimetière de guerre se trouve sur la rue des Airbornes.

Date de modification :