Cimetière de guerre d'Ancona

Cimetière de guerre d'Ancona

Au milieu de 1944, les Alliés avançaient vers Arezzo - un centre ferroviaire et routier stratégique - à destination de Florence, toutes deux situées au centre de l'Italie, à l'ouest d'Ancona. Les chars du Ontario Regiment et du Régiment de Trois-Rivières participèrent, de même que des unités néo-zélandaises. Après que les Néo-Zélandais eurent pris possession de l'imposante montagne Lignano, le 15 juillet 1944, les Allemands battirent en retraite. Ils continuèrent de se retirer, abandonnant Ancona avant l'entrée des Polonais, le 18 juillet. La ville était relativement intacte et devint le principal port de ravitaillement pour l'attaque des Alliés sur la ligne Gothique.

Les Canadiens le long de la côte. L'extrémité orientale de la ligne Gothique était située au port de Pesaro, au sud de Rimini et au nord d'Ancona. Après que la ligne eut été brisée, les Canadiens se dirigèrent vers le large pour atteindre la Conca. Ils se rendirent jusqu'à l'Adriatique. Au cours des premiers jours de septembre, ils établirent un front le long de la rivière, puis se préparèrent à continuer leur poursuite de l'ennemi vers Rimini. Les Allemands étaient toutefois prêts à se battre pour chaque pouce de terrain... de nombreux éperons et crêtes et, évidemment, des rivières et d'autres cours d'eau. Une âpre bataille de 18 jours suivit.

Indications pour s’y rendre

Situé à 3 kilomètres au sud du port de la ville balnéaire d'Ancona, et au coeur de la région rurale de Tavernelle, ce cimetière fut choisi par l'armée britannique en septembre 1944 pour inhumer les soldats qui avaient été enterrés un peu partout dans le vaste secteur qui allait de Pescara, 80 kilomètres au sud, à Pesaro, 48 kilomètres au nord. Cela comprenait les soldats morts lors des premières attaques sur la section orientale de la ligne Gothique, en août 1944, et des tentatives ultérieures pour avancer vers Rimini. Le cimetière compte 1 021 sépultures - la majorité étant celles de soldats du Royaume-Uni, puis de soldats canadiens - et 57 d'entre elles ne sont pas identifiées. Parmi les 161 Canadiens qui y sont inhumés, on compte 33 membres du Royal Canadian Regiment (RCR), et 22 membres du Régiment royal de l'Artillerie canadienne. Il y a aussi deux membres du CARC.

Date de modification :