Cimetière de guerre de la crête de Coriano

Cimetière de guerre de la crête de Coriano

Dans le but d'empêcher la capture de Rimini, les Allemands avaient renforcé la région avoisinante, plus particulièrement la crête de Coriano, une élévation qui dominait la ligne côtière et les approches. Le Corps canadien en entier se retrouva dans le secteur de l'Adriatique avec l'objectif ultime de libérer Rimini à la fin du mois d'août 1944. Le 25, ils traversent le fleuve Metauro, l'une des six rivières à franchir. Le 3 septembre, les Canadiens aperçoivent la crête. Les Royal Canadian Dragoons nettoient Riccione au moyen de leurs véhicules blindés. Au même moment, la 5e Division progresse et s'empare du village de Misano. Le dernier groupe doit maintenant prendre la crête de Coriano, mais la pluie et la résistance des Allemands l'en empêchent.

Le 12 septembre, la 1re Division britannique et la 5e Division blindée canadienne de la Huitième armée avancent de nouveau vers la crête. Toute l'artillerie organique du corps d'armée pilonne le front ennemi. Le lendemain, après de durs combats - y compris des batailles livrées maison par maison - les Canadiens s'emparent de la crête. Le Perth Regiment atteint le sommet à 2 heures, suivi des soldats du Génie et des chars d'assaut. Les Canadiens poursuivent leur avance pendant toute une semaine d'un feu nourri d'une intensité égale à Cassino, et finissent par s'emparer de la position stratégique de la crête de San Fortunato, ce qui ouvre la voie vers Rimini. Le 21, les hommes de la 3e Brigade d'alpinistes grecs entrent dans la ville et constatent que les Allemands ont battu en retraite. Ils voient aussi que Rimini - qui a servi de jonction clé le long du chemin de fer jusqu'au nord industriel - a été ravagé. Plus de 1 000 citoyens ont été tués au cours des raids aériens alliés.

Au cours du mois de septembre, la Huitième armée a franchi 48 kilomètres. Le coût fut élevé. D'après l'histoire officielle, L'Histoire officielle de la participation de l'Armée canadienne à la Seconde Guerre mondiale (Volume II, Les Canadiens en Italie, par le lcol G.W.L. Nicholson, Imprimeur de la Reine, Ottawa, 1956), au cours de la période du 25 août au 22 septembre, la 1re Division a subi 2 511 pertes, dont 626 fatales. Plus de 1 000 soldats furent évacués à cause de maladie. La 5e Division blindée a subi 1 385 pertes, dont 390 morts avant d'être retirée le 19 septembre.

Indications pour s’y rendre 

Le cimetière de guerre de la crête de Coriano est situé dans la commune de Coriano dans la province de Forli, au sud-ouest de Rimini sur le versant ouest de la crête. Le village de Coriano se trouve à 1,5 kilomètres, au sommet de la crête. Le cimetière contient 1 940 sépultures, surtout de soldats du Royaume-Uni, du Canada et de la Nouvelle-Zélande. On y trouve aussi la sépulture d'un soldat russe. Quelque 427 Canadiens (dont cinq membres du U.K.) y sont inhumés, la plupart ayant donné leur vie au cours de la progression vers Rimini.

Date de modification :