Cimetière de guerre canadien de la Moro

Cimetière de guerre canadien de la Moro

Pendant l'hiver de 1943, les armées allemandes en Italie défendaient une ligne qui s'étendait depuis la mer Thyrénéenne au nord de Naples, jusqu'à l'Adriatique au sud d'Ortona. L'objectif des Alliés consistait à enfoncer cette ligne et à s'emparer de Rome. De son côté, la 1re Division de l'infanterie canadienne devait franchir la rivière Moro et s'emparer d'Ortona.

Le 6 décembre 1943, les Canadiens franchirent la rivière en vue de s'emparer de Villa Rogatti et de San Leonardo, deux villes situées sur la rive opposée. Les Allemands opposèrent une résistance, mais en se concentrant sur la prise de San Leonardo, les Canadiens parvinrent à établir une tête de pont. La semaine suivante, les membres du Royal 22e Régiment, soutenus par des chars d'assaut de l'Ontario Regiment, lancèrent une attaque sur la rive du profond ravin près de Casa Berardi, là où se trouvaient les positions défensives des Allemands qui ne cessaient de freiner l'avance des Canadiens. Cette attaque, combinée à l'assaut du 48e Highlanders et du Royal Canadians, permit enfin de repousser l'ennemi. Après deux semaines, les Canadiens purent avancer vers Ortona. Et le capitaine Paul Triquet, du Royal 22e, obtint la Croix de Victoria.

La bataille d'Ortona fut l'une des plus féroces de la guerre. Ortona fut prise après huit jours d'âpres combats. On a souvent utilisé l'expression « trou de souris » pour décrire les batailles maison par maison. Le 28 décembre, après avoir été repoussés vers la banlieue nord de la ville, les Allemands se retirèrent. Au cours des combats du mois de décembre, la 1re Division canadienne subit plus de 500 pertes fatales. En janvier 1944, les Canadiens progressèrent quelque peu, puis se limitèrent à des activités de patrouille dans ce secteur jusqu'en mars.

Indications pour s’y rendre 

Le cimetière de guerre canadien de la Moro se trouve sur un promontoire près de l'Adriatique, à San Donato, dans la commune d'Ortona (à environ 5 kilomètres de la ville) et la province de Chieti. En janvier 1944, les Corps d'armée canadien choisit ce site, afin d'y inhumer ceux qui périrent au cours de la bataille d'Ortona et des combats livrés pendant les semaines qui l'avaient précédée et suivie. Aujourd'hui, on y trouve 1 651 sépultures dont plus de 50 non identifiées et celles de 1 375 Canadiens.

Date de modification :